Événements

Les veillées du Ramadan 2008
3eme édition

Français

Ramadan, 9e mois du calendrier musulman, est une occasion de se réunir et d’échanger autour de la parole, de la musique, et des histoires contées. Pour célébrer ce mois particulier de l’année, l’Institut des Cultures d’Islam s’associe à nouveau à la compagnie Graines de soleil afin de proposer la troisième édition des Veillées du Ramadan à la goutte d’or.

Une programmation festive et spirituelle

Ces veillées, qui sont l’occasion de découvrir l’islam tel qu’il se vit aujourd’hui, dans le respect des soirées ancestrales, proposeront pour toute la famille une programmation entre tradition et modernité. Cette année, nous empruntons le chemin du pays Mandingue, sur la trace des contes d’Amadou Hampate Ba.

Les Veillées du Ramadan se dérouleront principalement à l’Institut des Cultures d’Islam en associant d’autres lieux comme Le Centre musical Fleury Goutte d’Or et L’Alhambra avec le concert de Natacha Atlas.

Des soirées thématiques s’articuleront autour de plusieurs disciplines

– Des soirées f’tour-feuilleton avec la projection quotidienne de la série la petite mosquée dans la prairie à l’heure de la rupture du jeûne.

– Des contes d’ici et d’ailleurs avec Layla et Jihad Darwiche, Hassan Kouyaté, Chirine El Ansary…

– Des débats, lectures et rencontres avec notamment le nutritionniste Alain Delabos, l’islamologue Mahmoud Azab et le Cheikh Bentounès.

– Une exposition : Mosquées de Paris, photographies de Jean-Michel Riera accompagnées des textes de Thomas Deltombe.

– Des concerts avec Orchestra Baobab, Yeleen, Fantani Touré, Mikidache, Natacha Atlas…


Une particularité : des veillées au rythme du coucher du soleil

Unique évènement à Paris qui propose une programmation au quotidien durant le mois du ramadan en suivant le rythme du coucher du soleil. Le salon de thé proposera un repas de rupture de jeûne, iftar, avant chaque manifestation.

La cour de l’Institut des Cultures d’Islam accueillera un petit marché d’artisanat africain, espace de rencontres et d’animation, découverte des trésors de l’Afrique et du salon de thé.

Programme détaillé :

Mardi 9 septembre
Institut des Cultures d’Islam
19, rue Léon – 75018 Paris – Métro Château Rouge, Marcadet Poissonniers

19h – Vernissage de l’EXPOSITION de PHOTOGRAPHIE : Mosquées de Paris
Exposition ouverte du 10 Septembre au 06 octobre, du mardi au samedi de 14h à 20h
Les souffleurs
A l’occasion du vernissage, de manière impromptue, les chuchotements du commando poétique des Souffleurs viendront murmurer à vos oreilles à l’aide de rossignols (cannes creuses) des secrets poétiques, philosophiques et littéraires ou des devinettes.
www.les-souffleurs.fr

Photographies en noir et blanc de Jean-Michel Riera accompagnées des textes de Thomas Deltombe
« Minarets, prophètes, corans, hijabs et barbus en prière… Surexposés, ces images bizarres et rituelles s’entassent pêle-mêle dans nos tuyaux numériques et saturent à flux tendu nos écrans.
Au point de devenir elles-mêmes des clichés mécaniques, des illusions trompeuses et même, les mauvais jours, de belliqueuses caricatures.
Soucieuse de rompre avec la pitié ou la peur qu’inspire trop souvent cette saturation d’images, l’exposition Mosquées de Paris propose un regard original sur les lieux de culte musulmans de la capitale. Regard subjectif, regard détaché, regard croisé d’un photographe et d’un journaliste sur quelques uns de ces lieux de méditation, lieux d’échange et simplement lieux de vie que fréquentent des milliers de parisiens. » Thomas Deltombe

Mosquées de Paris, le film documentaire de Jean-Michel Riera et Franck Hirsch
(documentaire de 52 min (L5A3 PROD, 2008)
Dans l’ombre de la Grande Mosquée de Paris, Paris compte une soixantaine de mosquées et salles de prière qui répondent tant bien que mal aux besoins des musulmans parisiens. Comment fonctionnent-elles ? Comment sont-elles financées ? Quel rôle jouent-elles dans leur quartier ? De manière inédite pour certains, les responsables de ces mosquées ont ouverts leurs portes.

Jean Michel Riéra est photojournaliste et réalisateur indépendant. Il a suivi la formation du Centre de Formation et Documentation en section photojournalisme et de l’agence Contact Press Images.

Thomas Deltombe, diplômé de Sciences Po Paris, titulaire d’un DEA d’Histoire contemporaine, est l’auteur de L’islam imaginaire, la construction médiatique de l’islamophobie en France, 1975- 2005. Il publie régulièrement des articles dans le Monde Diplomatique.

Franck Hirsch est chef opérateur son, ingénieur du son studio et réalisateur de librairies de bruitages. Il est également formateur à l’Ecole nationale de photographie d’Arles.

Retrouvez durant toutes les veillées la deuxième saison de la série télé La Petite mosquée dans la prairie
Une petite communauté musulmane s’installe à Mercy, ville rurale dans des prairies canadiennes. Sur le ton de la comédie, la série met en scène les relations entre les habitants de la ville et les nouveaux arrivants musulmans. Des thèmes tels que la sécurité et la suspicion, le Ramadan, les femmes, la cohabitation entre leaders religieux et politiques sont abordés avec beaucoup d’humour.
La réalisatrice d’origine pakistanaise Zarqa Nawaz, installée au Canada depuis plusieurs années, s’est inspirée de sa propre vie pour l’écriture du scénario.

20h15 – F’TOUR FEUILLETON – La petite mosquée dans la prairie 2
Episode 1: Mal tombés

Mercredi 10 septembre
Institut des Cultures d’Islam
19, rue Léon – 75018 Paris – Métro Château Rouge, Marcadet Poissonniers

20h15 – F’TOUR FEUILLETON – La petite mosquée dans la prairie 2
Episode 2 et 3 : Service public et Au voile

21h – SERIE DOCUMENTAIRE – L’âge d’or de l’islam, lorsque le monde parlait arabe Philippe Calderon, Olivier Cherki et Mahmoud Hussein
Episode 1 et 2 :
Les arabes entrent en scène
Il était une fois Bagdad
Du IXe au XIIe siècle, le monde musulman connaît un rayonnement sans égal. Il s’étend de l’Espagne à l’Inde, avec des capitales de rêve : Bagdad, Cordoue, Grenade, Le Caire, Damas… De la philosophie à la médecine et à la botanique, des mathématiques à l’astronomie, son essor scientifique et culturel fascine, autant qu’il inquiète, l’Occident médiéval. Ce documentaire invite à une passionnante traversée de la civilisation musulmane parvenue à son zénith et dont l’éclat allait permettre à l’Europe de frayer les voies de sa renaissance.

Jeudi 11 septembre
Institut des Cultures d’Islam
19, rue Léon – 75018 Paris – Métro Château Rouge, Marcadet Poissonniers

20h15 – F’TOUR FEUILLETON – La petite mosquée dans la prairie 2
Episode 4 : Jour de chance

21H – RUPTURE CONCERT : BANKA SISSOKO
Issue d’une grande famille de griots au Sénégal, Banka Sissoko accompagnée de son frère Lassana à la kora chanteront les épopées, les histoires et les louanges des musulmans du monde. Banka Sissoko, habitante de la Goutte d’Or, a joué avec de grands musiciens tels que Youssou N’Dour et Baaba Maal

Vendredi 12 septembre
Institut des Cultures d’Islam
19, rue Léon – 75018 Paris – Métro Château Rouge, Marcadet Poissonniers

20h10 – F’TOUR FEUILLETON – La petite mosquée dans la prairie 2 Episode 5 : Le train de betteraves

21h – SOIREE CONTE – Carte blanche à Chirine El Ansary et ses invités Théresa Amoon et Mohamed Beldjoudi
« Jeûner pour nous les enfants cela voulait dire avoir le droit d’être là, partout, avec les grands, de suivre les préparatifs aux cuisines, de veiller jusqu’à l’aube ou d’être réveillés en pleine nuit avec un yaourt ou un fruit, de l’eau parfumée, un câlin, un baiser, une histoire.
Je ne suis plus une petite fille, pourtant je vous invite à partager un peu de tout cela ; ce grand mois où l’on respire ensemble, au rythme de la Lune, du Soleil, de plats succulents et de la parole… »
En 1996, après une brève carrière théâtrale en Egypte, Chirine El Ansary se consacre totalement au conte et notamment aux Mille et Une Nuits.
Influencée par la danse et le théâtre de mouvement, elle propose une approche physique de l’art de conter.

Samedi 13 septembre
Palais Omnisport de Paris- Bercy
8 Bd de Bercy – 75012 Paris – Métro Bercy

20H30 – CONCERT
L’Institut des Cultures d’Islam s’associe à la soirée annuelle proposée par le Maire de Paris à l’occasion du ramadan.
Au programme :

SOUAD MASSI, TOURE KOUNDA,
Souad Massi, née en Algérie, mêle des styles aussi variés que le folk-rock, le chaâbi, la musique arabo-andalouse à des textes très personnels, souvent empreints de poésie et de nostalgie.
Les frères du groupe Touré Kunda chantent en soninké, wolof, peul, mandingue, diola et créole portugais, reflétant ainsi le métissage des peuples qui vivent en Casamance et mélangent habilement Rock, Funk, Mbalax et les rythmes du Djambaadong.

Et aussi Casta Cali, Mayssam, K2rhym.
Entrée sur invitation à retirer auprès de l’accueil de Institut des Cultures d’Islam et de l’Hôtel de Ville.

Mardi 16 septembre
Institut des Cultures d’Islam
19, rue Léon – 75018 Paris – Métro Château Rouge, Marcadet Poissonniers

20h05 – F’TOUR FEUILLETON – La petite mosquée dans la prairie 2
Episode 6 : Le rival

20h30 – RENCONTRE – La nutrition pendant le ramadan
Avec Alain Delabos et Guylène Neveu-Delabos, auteurs de La chrono nutrition spécial Ramadan.
Durant le ramadan, le corps subit des changements alimentaires importants.
Dans l’ouvrage La chrono-nutrition Spécial Ramadan (préfacé par Ghaleb Bencheikh, Albin Michel, 2007), Alain Delabos propose une présentation simple de sa méthode appliquée aux règles de la période particulière du mois du Ramadan, ainsi que de nombreuses recettes adaptées à chaque étape de la journée de jeûne. Cent trente recettes, en plus d’un « menu
spécial Aïd » sont présentées.
Alain Delabos est médecin chrono nutritionniste et morpho nutritionniste.
Guylène Neveu-Delabos a mis au point les recettes des ouvrages d’Alain Delabos.
Ghaleb Bencheikh, responsable et animateur de l’émission de télévision diffusée sur France 2 le dimanche matin : « Connaissance de l’Islam ».
Pendant la conférence les enfants pourront écouter les contes de Delphine Brual
A travers des bruits et des mots, Delphine Brual de la compagnie Koeko, fait revivre le monde sacré et malicieux de la brousse.
A partir de 5 ans

Mercredi 17 Septembre
Institut des Cultures d’Islam
19, rue Léon – 75018 Paris – Métro Château Rouge, Marcadet Poissonniers

20h- F’TOUR FEUILLETON – La petite mosquée dans la prairie 2
Episode 7 et 8 : Ouvrez l’oeil ou dégagez et Les meilleurs intentions

20h30- SERIE DOCUMENTAIRE – L’âge d’or de l’islam, lorsque le monde parlait arabe –
Philippe Calderon, Olivier Cherki et Mahmoud Hussein
Episodes 3 et 4
L’épopée andalouse
Le ciel à livre ouvert
Du IXe au XIIe siècle, le monde musulman connaît un rayonnement sans égal. Il s’étend de l’Espagne à l’Inde, avec des capitales de rêve : Bagdad, Cordoue, Grenade, Le Caire, Damas… De la philosophie à la médecine et à la botanique, des mathématiques à l’astronomie, son essor scientifique et culturel fascine, autant qu’il inquiète, l’Occident médiéval.

Jeudi 18 Septembre
Institut des Cultures d’Islam
19, rue Léon – 75018 Paris – Métro Château Rouge, Marcadet Poissonniers

20h- F’TOUR FEUILLETON – La petite mosquée dans la prairie 2
Episode 9 : Interdit de vol

20h30- RUPTURE CONCERT- Aires Des Déserts
FATIMA CHARII & ADELHADI EL RHARBI
La musique de ce duo puise sa substance dans un Maghreb riche de ses multiples cultures, qui tend une main vers le Machrek, une autre vers l’Afrique, et qui regarde aussi vers le Nord. La force imagée de leur musique est relue en phrases courtes, concises, en cris amers et larmes douces, dans le miroir d’un exil partagé en duo, aux divers accents musicaux. Cette recherche de rythmes et de mélodies nous transporte directement vers les déserts d’un monde arabe revisité.
Abdelhadi El Rharbi est né à Agadir au Maroc. Multi instrumentiste, il interprète des compositions personnelles ainsi que des chansons inspirées du poète Abdelhak Abouhafs.
Fatima Charii manifeste très tôt un intérêt pour le chant et la musique et chante Fairouz et Oum Kaltoum. Au conservatoire de Rabat elle apprend à jouer du « Qanoun » et suit les cours de mouachahates arabes et andalouses de Driss Guedira. Aujourd’hui installée en France, elle fait partie de l’Ensemble « Takht Attourath ».

Vendredi 19 Septembre
Institut des Cultures d’Islam
19, rue Léon – 75018 Paris – Métro Château Rouge, Marcadet Poissonniers

20h- F’TOUR FEUILLETON – La petite mosquée dans la prairie 2
Episode 10: L’Aïd al-Noël

20h30- CONCERT SPIRITUEL – TARIQA BURHANIYA
La pratique du dhikr (évocation du nom de Dieu) est commune à l’ensemble du monde musulman. Elle prend une force plus particulière dans le soufisme et devient un procédé pour se détacher du monde et parvenir à une forme d’extase par le biais de la répétition d’une formule courte (les 99 noms d’Allah ou un ou plusieurs versets du Coran).
La confrérie Burhaniya Disuqiya Shadhuliya originaire du Soudan est une voie soufie de Sayyidi Ibrahim al-Qurayshi ad-Disuqi, le dernier des quatre plus grands maîtres soufis.

Samedi 20 Septembre
Institut des Cultures d’Islam
19, rue Léon – 75018 Paris – Métro Château Rouge, Marcadet Poissonniers

17h- LECTURE – Le Ramadan de la parole – Jeanne Benameur
Lecture par les jeunes de l’atelier théâtre de la compagnie Graines de Soleil et de l’association Ados dirigée par Mouna Belghali, suivie d’une rencontre avec l’auteur.
« Faire ramadan, je sais ce que c’est. Du lever au coucher de soleil. On ne mange pas, on ne boit pas. On n’avale même pas sa salive. Le ramadan, je ne l’ai jamais fait. Mais aujourd’hui, je commence mon ramadan à moi. Et aucun dieu ne l’a prescrit. C’est moi qui décide. Je fais le ramadan de la parole. »
Jeanne Benameur née en 1952 dans un petit village d’Algérie, d’un père arabe et d’une mère italienne, arrive en France à l’âge de 5 ans. Aujourd’hui professeur de lettres, elle a publié plusieurs romans pour la jeunesse.

19h50 – F’TOUR FEUILLETON – La petite mosquée dans la prairie 2
Episode 11 : Un plan à 5 ans

20h30 – SOIREE CONTE – LES MILLES ET UNE NUIT – Layla et Jihad Darwiche
Dans ce chef d’oeuvre de la littérature arabe, Shéhérazade, la fille du vizir épouse le roi rendu fou par la trahison de sa première femme et décide de lui raconter des contes nuit après nuit…
Jihad Darwiche découvre dans son Liban natal la tradition orale. Après avoir exploré le sentier de journaliste de guerre, il emprunte celui du conte. Depuis, il raconte la guerre, la force splendide des femmes et parfois nous fait rêver, le temps d’un songe, aux Mille et une nuits qu’il connaît dans ses moindres recoins.
Layla Darwiche nourrie de contes traditionnels orientaux par sa grand-mère et son père Jihad, aime partager les histoires qui l’ont émue ou amusée.

Lundi 22 septembre
L’Alhambra
21, rue Yves Toudic – 75010 Paris – Métro Jacques Bonsergent

20H30 – CONCERT – NATACHA ATLAS
Musicalement et géographiquement, Natacha Atlas a toujours été une globe trotteuse. Angloégyptienne, elle a passé plus d’une décennie à marier des rythmes et des genres musicaux à priori opposés. Son oeuvre multiculturelle est un témoignage de l’ouverture et de la richesse et de la culture arabe.
Lors de ce concert elle interprétera son nouvel album Ana Hina, premier album acoustique où elle s’inspire à la fois de la musique orientale et occidentale et explore ses racines. À la fois contemporain et classique, ce nouvel album symbolise un retour en arrière sur l’âge d’or de la musique arabe des années cinquante et soixante, à travers les musiques et les idoles qui ont peuplé son enfance (Fairuz et les Frères Rahbani, Abdel Halim Hafez, Nina Simone).

Mardi 23 Septembre
Institut des Cultures d’Islam
19, rue Léon – 75018 Paris – Métro Château Rouge, Marcadet Poissonniers

19h45- F’TOUR FEUILLETON – La petite mosquée dans la prairie 2
Episode 12 : Djihad on ice

20h15- RENCONTRE – Ramadan mois de la tolérance : Savoir accepter la différence – avec Aïcha Smaïl et Martine Cohen
Aïcha Smaïl, ancienne coordinatrice pédagogique de l’association Accueil Goutte d’Or, elle a travaillé de nombreuses années auprès de femmes en cours d’alphabétisation.
Martine Cohen est chargée de recherche au CNRS Groupe Sociétés Religions Laïcités.
Pendant la conférence les enfants pourront écouter les contes de Caroline David.
Comédienne, conteuse, elle fera découvrir des livres de contes spécialement sélectionnés par la bibliothèque de la Goutte d’Or.
A partir de 5 ans.

Mercredi 24 Septembre
Institut des Cultures d’Islam
19, rue Léon – 75018 Paris – Métro Château Rouge, Marcadet Poissonniers

10h – ATELIER PHOTOGRAPHIE avec André Pelle
La Goutte d’or au rythme du ramadan.
Adultes, enfants à partir de 9 ans en famille, entre amis.
Des appareils photos seront mis à la disposition des participants.
Les photos seront exposées dans le salon de thé Denise Masson de l’Institut.
André Pelle est un spécialiste de la photographie archéologique au CNRS. Il lui arrive de détourner son regard de l’Antiquité pour capturer les couleurs du présent dans la ville d’Alexandrie.
Il dévoile aujourd’hui les couleurs de la Goutte d’or.
Inscriptions au 01 53 09 99 83

19h45 – F’TOUR FEUILLETON – La petite mosquée dans la prairie 2
Episode 13 et 14 : Le coup de foudre et Bienvenue à Mercy

20h30 – SERIE DOCUMENTAIRE – L’âge d’or de l’islam, lorsque le monde parlait arabe –
Philippe Calderon, Olivier Cherki et Mahmoud Hussein
Episodes 5 et 6
Les secrets du corps humain
Les oulémas et les philosophes
Du IXe au XIIe siècle, le monde musulman connaît un rayonnement sans égal. Il s’étend de l’Espagne à l’Inde, avec des capitales de rêve : Bagdad, Cordoue, Grenade, Le Caire, Damas… De la philosophie à la médecine et à la botanique, des mathématiques à l’astronomie, son essor scientifique et culturel fascine, autant qu’il inquiète, l’Occident médiéval.

21h – CONCERT- ORCHESTRA BAOBAB
Centre musical Fleury
1, rue Fleury – 75018 Paris – Métro Barbès Rochechouart
Tarif unique : 10 euros (Pré vente sur ticketnet.fr, Virgin) – sur place
Groupe historique qui éclaire les nuits dakaroises avec son mélange d’afro-cubain et de rythmes régionaux.
L’Orchestra Baobab a pris racine en 1970, dans un Dakar dont la scène musicale était alors infiltrée par les musiques d’outre-Atlantique. L’idée a germé de concocter un mélange épicé de musiques afro-cubaines, de mbalax (rythme national), de salsa, de cuivres jazzy funk, de voix magnétiques de griots, de percussions locales (tama, sabar), sous influences mandingue et congolaise avec des pointes d’afro-beat. « Made in Dakar », le dernier album, bénéficie du savoirfaire de Nick Gold et le producteur emblématique du label World Circuit a voulu laisser aux chansons du disque le grain et la patine de l’ancien.
http://www.myspace.com/orchestrabaobabofficial
Première partie : MIKIDACHE
La voix d’Or des Comores Lauréat du concours » 9 semaines et 1 jour » d’RFO 2005, Mikidache s’impose comme étant l’un des talents les plus prometteurs de la région océan indien. Ce chanteur guitariste comorien compose une musique sans complexe qui emprunte à tous les patrimoines, mêlant rythmes et mélodies d’inspirations variées. Son deuxième album, Hima, parle de partage, d’espoir, de respect et de passion. Ce titre signifie relève toi, cet appel est un hymne au besoin de voir son prochain, son frère, son semblable se relever.
http://www.myspace.com/mikidache

Jeudi 25 Septembre
Institut des Cultures d’Islam
19, rue Léon – 75018 Paris – Métro Château Rouge, Marcadet Poissonniers

19h40 – F’TOUR FEUILLETON – La petite mosquée dans la prairie 2
Episode 15, Saison 2 Les blés de la colère

20h15 – RUPTURE CONCERT – CORA NAWAL
Originaire de l’archipel des Comores, Nawal est auteure-compositeure-interprète. Sa voix chaude et profonde n’a pas mis longtemps à être reconnue « Voix des Comores ». Entre traditionnel et contemporain, la musique de Nawal, résolument acoustique, tisse un harmonieux dialogue des cultures indo-arabo-persane, les polyphonies bantous, les chants soufis, les rythmes syncopés de l’océan Indien et un zest de swing. Pendant son enfance, Nawal a baigné dans un monde musical à la fois pop et religieux. Au fil du temps sa musique s’est dépouillée pour aller à l’essentiel, et Nawal, qui chante et joue de la guitare et du gambusi (sorte de luth local, hérité du Yémen), a choisi la formule en trio, avec contrebasse et percussion.
http://www.myspace.com/nawalcomoros

21H – CONCERT – FANTANI TOURE
Centre musical Fleury
1, rue Fleury – 75018 Paris – Métro Barbès Rochechouart
Tarif unique : 10 euros (Pré vente sur ticketnet.fr, Virgin) – sur place
Fantani Touré nous propose un chant de tolérance et d’ouverture, un voyage dans la musique et la poésie des griots maliens. Ses morceaux sont des chansons populaires de rues, des prières traditionnelles, des chansons d’amour, mais aussi des appels à l’unité des femmes africaines. Née à Bamako, elle est élue meilleure artiste au Mali en 1997 et 2004. Son quatrième album en compagnie de Ray Léma est produit par Salif Keita.
http://www.myspace.com/fantanitoure

Vendredi 26 Septembre
Institut des Cultures d’Islam
19, rue Léon – 75018 Paris – Métro Château Rouge, Marcadet Poissonniers

19h40 – F’TOUR FEUILLETON – La petite mosquée dans la prairie 2
Episode 16, Saison 2 : Les murs ont des oreilles

20h15 – RENCONTRE – Mettre une photo de l’Emir et du Cheikh ben Tounes
Rencontre avec le Cheikh Bentounès
L’Emir Abdelkader et le soufisme
A l’occasion des 200 ans de la naissance de l’Emir Abdelkader
L’Emir Abd el Kader (1808 – 1883) est un personnage éminent et charismatique, inscrit au panthéon de l’histoire de l’Algérie contemporaine. Fondateur d’un Etat moderne, humaniste et mystique, il ne cessa d’oeuvrer au rapprochement de l’Orient et de l’Occident et au dialogue des cultures et des religions. Après dix-sept années de lutte contre l’occupation française en Algérie, emprisonné puis libéré par Bonaparte, il s’exile en Turquie, puis en Syrie, où il se consacre à l’enseignement et à la méditation. Il est inhumé à Damas, aux côtés de son maître soufi, Ibn’ Arabi.
Né en 1949 en Algérie, Khaleb Bentounès est désigné cheikh de la confrérie en 1975 par
l’assemblée des sages de la Tariqa Alawiya, confrérie internationale soufie.

21H – CONCERT – YELEEN
Centre musical Fleury
1, rue Fleury – 75018 Paris – Métro Barbès Rochechouart
Tarif unique : 10 euros (Pré vente sur ticketnet.fr, Virgin) – sur place

Dans la vie, Célestin et Salif brillent par leur simplicité naturelle. Sur scène, ils se métamorphosent en Mawndoe et Smarty pour former le groupe de rap burkinabais Yeleen la lumière en langue bambara. Il suffit d’allumer la brèche de leurs micros pour que le duo, à la tchatche musicale élaborée, démontre leurs talents de pyromanes musicaux.
Elu meilleur groupe africain et meilleur espoir africain à l’édition 2002 du Kora All African Music Awards, ils reçoivent en 2007 le « Kundé d’Or », l’équivalent des Victoires de la musique au Burkina Faso.
http:// www.myspace.com/yeleen

Première partie : MALI BLUES
A la croisée des chemins, Mali Blues est la réunion de deux artistes, Kadi et DT King (Aka Widda). Leur musique annonce la naissance d’une musique sublimant le chant Malien (langue Bambara), le Blues, les nouvelles technologies et la musique traditionnelle. Kadi est une artiste malienne, DT
King est auteur, compositeur et guitariste. http://www.myspace.com/maliblues2007

Nuit du destin entre le 26 septembre et 27 septembre
Institut des Cultures d’Islam
19, rue Léon – 75018 Paris – Métro Château Rouge, Marcadet Poissonniers

La « Nuit du Destin » (Laylat al Qadr), 27è nuit du Ramadan, nuit unique entre les nuits, où les hommes se regroupent avec ferveur pour livrer une parole de pardon. Au cours d’une longue veillée, du coucher du soleil jusqu’à son lever, nous irons à la rencontre de l’esprit du sacré, de la parole à la musique, du conte à la danse, de la poésie à la transe….
Renseignements : 01 53 09 99 83

Samedi 27 Septembre
Institut des Cultures d’Islam
19, rue Léon – 75018 Paris – Métro Château Rouge, Marcadet Poissonniers

17h – ART DE LA RUE – A LA CORDE – La compagnie les Grandes personnes
Le principe est simple : un acteur passe à un premier spectateur un objet et lui confie à voix basse un petit morceau de l’histoire d’Odilon, que lui-même répétera à son voisin… Tout au long de la corde sont accrochées des sculptures parfois sonores, parfois animées, de la statuette à la boîte à surprise, destinées à être manipulées….

19h35 – F’TOUR FEUILLETON – La petite mosquée dans la prairie 2
Episode 17 : Voilà JJ

20h30 – CONTE – Carte blanche à HASSANE KASSI KOUYATE
« L’épopée bambara de Ségou »
« A Ségou, les griots jouaient de leurs instruments. Soudain, on entendit un grand cri… » Hassane Kassi Kouyaté nous invite à découvrir l’épopée bambara de Ségou, célèbre épopée africaine qui raconte le royaume de Ségou du 18e et 19e siècle, accompagné du musicien Tom Diakité, et d’autres invités surprises…
Tour à tour musicien, comédien, metteur en scène mais aussi merveilleux conteur, Hassane Kouyaté est un descendant de la caste des griots qui porte le flambeau avec fierté. Partageant sa
vie entre Paris et Bobo Dioulasso au Burkina Faso où il dirige la Maison de la Parole, Centre Régional des Arts du Récit et de la Littérature Orale.

Lundi 29 Septembre
Le Lavoir Moderne Parisien
20 rue Léon – 75018 PARIS – Métro Château Rouge
Entrée Libre

20H30 – LECTURE – ECRITURES EN PARTAGE
Initiées à l’occasion de la Carte blanche offerte à Monique Blin par Koffi Kwahulé, les Rencontres
Écritures en Partage sont un moment de découverte de la diversité des écritures d’aujourd’hui, Cette rencontre sur le thème de VOYAGE AU COEUR DES INTERDITS donnera à entendre les mots de deux auteurs invités, à travers des textes mis en scène, lus par des comédiens et enrichis d’une discussion avec le public.
Rencontres organisées par Monique Blin et Caya Makhélé avec le soutien de la SACD et du
LAVOIR MODERNE PARISIEN

Mercredi 1er Octobre
Institut des Cultures d’Islam
19, rue Léon – 75018 Paris – Métro Château Rouge, Marcadet Poissonniers

19h30 – F’TOUR FEUILLETON – La petite mosquée dans la prairie 2
Episode 18: Alerte sécurité

20h – RENCONTRE – Mahmoud AZAB
L’apport de l’Islam aux sciences occidentales
Très peu de temps après la mort du prophète Mohammed, l’islam s’étend pour couvrir toute l’Arabie et se marie ainsi aux héritages grec, byzantin, égyptien et sassanide. Du 9e au 14e siècle l’humanité connaît un grand développement des sciences exactes et des sciences humaines, avec l’arabe comme seule langue des sciences, et ce jusqu’à la renaissance européenne.
Mahmoud Azab nous parlera des conditions de ce développement et de son apport au monde occidental.
Mahmoud Azab est professeur associé d’arabe classique à l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales où il est professeur titulaire d’islamologie depuis 2002.
Pendant la conférence, les enfants pourront écouter les contes de Samia Ammour
Comédienne et conteuse, elle fera découvrir les livres de contes spécialement sélectionnés par la bibliothèque de la Goutte d’or.
A partir de 5 ans.

Mercredi 1er Octobre
Institut des Cultures d’Islam
19, rue Léon – 75018 Paris – Métro Château Rouge, Marcadet Poissonniers

19h30 – F’TOUR FEUILLETON – La petite mosquée dans la prairie 2
Episode 19 et 20 : Claquettes illicites et Mariée à tout prix

20h30 – SERIE DOCUMENTAIRE – L’âge d’or de l’islam, lorsque le monde parlait arabe –
Philippe Calderon, Olivier Cherki et Mahmoud Hussein
Episode 7 et 8
De l’arabe au latin
Oublier l’arabe
Du IXe au XIIe siècle, le monde musulman connaît un rayonnement sans égal. Il s’étend de l’Espagne à l’Inde, avec des capitales de rêve : Bagdad, Cordoue, Grenade, Le Caire, Damas… De la philosophie à la médecine et à la botanique, des mathématiques à l’astronomie, son essor scientifique et culturel fascine, autant qu’il inquiète, l’Occident médiéval.

Jeudi 2 Octobre

20h -Grande soirée de l’Aïd en compagnie du DJ Mister Toubab
Mister Toubab, véritable explorateur de la musique africaine et des sons d’origines « afros » propose un voyage musical depuis le continent africain jusqu’aux Caraïbes, en passant par l’Amérique latine et les Antilles : Décollage pour les planète « Afro » et orientales. Ce croisement subtil entre tradition et modernisme invite à entrer dans un univers musical, festif et dansant.
http://www.myspace.com/davtoubab