Événements

« Dégage ! On tourne ! »
Images cinématographiques et « révolutions arabes »

Français

Jeudi 27 octobre 2011, 9h30-20h

EHESS, amphithéâtre, 105 bd Raspail, 75006 Paris

Rencontre internationale organisée par Agnès Devictor (Paris 1-HiCSA), Sabrina Mervin (CNRS-CEIFR) et Jean-Claude Penrad (EHESS-Direction de l’audiovisuel)

L’IISMM et la Direction de l’audiovisuel de l’EHESS, en partenariat avec l’HiCSA de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne organisent une table ronde avec des cinéastes (de films documentaires et de fiction) témoins et/ou engagés dans les transformations politiques et sociales qui bouleversent notamment la Tunisie, l’Egypte, la Syrie et le Yémen. L’objectif de cette rencontre est de croiser les questionnements des cinéastes avec les analyses de chercheurs en sciences sociales et d’étudier comment le cinéma permet la construction d’un regard sur ces événements par ailleurs abondamment présentés sur les petits écrans de télévision et d’ordinateur.

Programme

Matinée : 9h30-12h30


Introduction par Agnès Devictor, Sabrina Mervin et Jean-Claude Penrad

Les films avant les révolutions, les cinéastes pendant la contestation

· Cécile Boëx, politologue, chercheure associée à l’IFPO de Damas : Le travail de cinéastes en contexte autoritaire – le cas de la Syrie

· Nabil Mouline, politologue, IEP-Paris : Un ticket pour la liberté: le cinéma égyptien de la dénonciation réformiste à l’incitation révolutionnaire (2001-2011)

· Tahar Chikhaoui, critique de cinéma/Tunisie : La réponse des cinéastes et des critiques en contexte révolutionnaire : des idéaux des États généraux du cinéma à la difficulté de la production cinématographique

· Présentation de séquences de « Dégage !« ,un projet documentaire de Mohamed Zran, (cinéaste, Tunisie), et d’extraits d’un entretien avec le réalisateur (par Sabrina Mervin et Jean-Claude Penrad)

Après-midi – 14h30-18h

De la contestation politique à la création de regards cinématographiques ?

· Synthèse de la matinée et introduction : le cinéma dans les révolutions et les mouvements de contestation

· L’expérience du film collectif « 18 jours« réalisé par 10 cinéastes égyptiens ; en présence de l’un d’entre eux, Ahmad Abdalla

· Charif Kiwan, cinéaste/Syrie : Abounaddara

Abounaddara est né dans le giron d’une entreprise de production homonyme fondée à Damas en 2010. Il regroupe des jeunes documentaristes syriens travaillant sous couvert d’anonymat. Prônant un cinéma d’urgence, il a réalisé plus de trente films documentaires courts

Faire du cinéma en contexte « révolutionnaire »

Les attentes et les obstacles à la production d’un nouveau cinéma arabe

Recherches formelles et propositions en cours
· Hala Abdallah, cinéaste/Syrie : On tourne aussi pour qu’il dégage.

Réalisations et projets d’un collectif de cinéastes de l’intérieur
· Khadija al-Salami, cinéaste/Yémen : Les femmes dans le processus révolutionnaire

Projet en cours
· Mohamed Siam, cinéaste/Égypte : « Whose Country ?« 
Présentation de son projet de film

Discussion en présence des participants à la journée

18h15-20h30

Projection de « Tahrir, 2011« .
Un film de Stefano Savona (en présence du réalisateur)

Contacts :
Agnès Devictor, agnes.devictor(at)gmail.com,
Sabrina Mervin, smervin(at)ehess.fr
et Jean-Claude Penrad, penrad(at)ehess.fr