Événements

Assemblée générale de la Fédération Internationale des Ciné-Clubs et du forum mondial des ciné-clubs 2013
La première en Afrique et dans le monde arabe et la troisième seulement hors d’Europe. Lieu : Au Centre Culturel Internationale de Hammamet.

Français

La Fédération Internationale des Ciné-Clubs fondée en 1947 à Cannes (France) par un groupe de fédérations des ciné-clubs du monde entier dont la Fédération Tunisienne des Ciné-Clubs.
C’est une organisation à vocation de défense et de développement du cinéma en tant que média culturel. Présente dans quarante pays, la Fédération Internationale des Ciné-Clubs organise tous les deux ans l’Assemblée Générale et la Conférence Mondiale des Ciné-Clubs.

La Fédération Tunisienne des Ciné-Clubs s’apprête à accueillir l’Assemblée Générale de 2013. Ça sera la première en Afrique et dans le monde arabe et la troisième seulement hors d’Europe (après celle du Brésil en 2010 et de Cuba en 1985) depuis plus de soixante ans de la création de la Fédération Internationale des Ciné-Clubs.

Cette assemblée générale représente une opportunité singulière qui stimule et apporte une contribution fondamentale à la construction d’une société civile plus forte et diversifiée dans notre pays qui sort de plusieurs années d’autoritarisme. Une Tunisie nouvelle qui de par son emplacement stratégique et sa proximité avec le monde arabe et l’Afrique, peut promouvoir le mouvement cinéclubiste et bâtir une alternative possible dans ces régions du monde dépourvues de cinémas nationaux et d’expression culturelle et audiovisuelle autonome.

Cette assemblée accueillera une soixantaine d’invités étrangers représentant des pays appartenant aux cinq continents et ce pour la première fois de l’histoire de la FICC! Une affluence historique qui témoigne de l’importance d’un tel évènement et surtout de la solidarité de la communauté internationale des ciné-clubs avec la Tunisie révolutionnaire.

A travers des conférences-débats animées par d’imminents conférenciers et spécialistes des pratiques orales dans le cinéma venus de l’université de Montréal, de Mexico et de Brésil, le forum mondial aborderait quatre axes fondamentaux:
1) Le centenaire du cinéclubisme mondial.
2) Le cinéclubisme dans le monde arabe.
3) Le cinéclubisme en Afrique.
4) Le cinéclubisme en Tunisie.
Dans le cadre des échanges d’expertise en matière de cinéclubisme, maintes workshops (facilitation de débat, planification stratégique, formation des animateurs des ciné-clubs …) et ateliers (ayant comme thème principal la culture cinématographique et l’apport d’un langage cinématographique facilitant l’analyse filmique) se tiendront en parallèle avec les autres activités.

A l’occasion du centenaire du mouvement des ciné-clubs, ce forum mondial aboutirait à l’élaboration d’une charte intitulée « la charte de Carthage » qui est une déclaration de principes et d’actualisation du cinéclubisme et de son rôle culturel et social face à ce deuxième siècle qui se présente au mouvement des ciné-clubs. Ce document serait à l’origine d’un nouvel élan pour le cinéclubisme dans une nouvelle conjoncture internationale.

Panaroma du cinéma tunisien

Khochkhach (Fleur de l’oubli)
Réalisateur: Salma Baccar

Le Professeur
Réalisateur: Mahmoud Ben Mahmoud

VISA – La Dictée
Réalisateur: Ibrahim Letaief

Pourquoi moi ?
Réalisateur: Amine Chiboub

L’homme de cendres
Réalisateur: Nouri Bouzid

Essaïda
Réalisateur: Mohamed Zran

Fils de la Pauvreté
Réalisateur: Nidhal Ben Hassine

VIVRE (El Icha)
Réalisateur: Walid TAYAA