Événements

Regards sur le cinéma du monde 2016
21ème édition.

Français

REGARDS SUR LE CINEMA DU MONDE
OUVRIR LES YEUX – OPEN YOUR EYES !

Le festival Regards sur le Cinema du Monde, qui ouvre la porte aux artistes indépendants, ceux qui n’ont pas pignon sur rue..

ÉDITO
21 ans après, Paris et la Région île de France rejoignent la Normandie dans le cadre de la 21ème édition du festival Regards sur le cinéma du monde. La Seine est notre vecteur, le cinéma tout autant.
Regards sur le Cinéma du Monde se veut un festival non formaté, ouvert à tous, donnant la parole à celles et ceux qui ne sont pas sous
les feux de la rampe des salles obscures ou autres festivals.
Au delà du cinéma, il ouvre la voie à toutes formes de cultures. Il permet à ce secteur, parent pauvre de tous les budgets des Etats
de s’ouvrir au monde.
Ces Etats et ces entreprises qui privilégient l’humanitaire à la culture, alors que l’humanitaire ne doit être que ponctuel et la culture un axe de développement intellectuel pour élever au plus haut l’humain.
La culture est une passerelle incontournable entre l’économie et la politique.
Cette 21ème édition est le début d’un maillage qui verra à l’avenir d’autres salles parisiennes, et de la périphérie nous rejoindre.
Nous remercions les exploitants de salles de cinéma parisiens qui ont rejoints le festival, tissant ainsi un lien indéfectible entre la
Normandie et la région île de France qui sont un immense vivier de brassage et de métissage culturel.
L’équipe du festival.



PROGRAMME

> FICTIONS
Africaine
de S. Girerd, France, Sénégal, 2014, 97′
Géraldine, retrouve ses parents au Sénégal, la culture africaine l’aidera à faire la paix avec son passé.

AUSÊNCIA
de Chico Teixeira, Brésil, 2015, 90′
Serginho, 15 ans, doit assumer la responsabilité de sa
famille après que son père ait quitté le foyer le laissant avec sa mère et son petit frère sans aucune explication.

Beira-Mar
de Filipe Matzembacher et Marcio Reolon, Brésil, 2015, 83′
Amis depuis longtemps, Martin et Tomaz vont découvrir le doute, la jalousie et l’amour.

Guelwaar
de Sembène Ousmane, Sénégal, 1991, 110′
Guelwaar, catholique et grand défenseur de l’auto-détermination de l’Afrique, est assassiné. Le matin de ses obsèques, son corps disparaît à la morgue.

Kaili blues
de Bi Gan, Chine, 2015, 100′ Veuf, Chen est médecin dans une petite clinique de Kaili,il s’occupe de son neveu Weiwei, lorsqu’il apprend que son frère a vendu Weiwei ; il part à sa recherche.

La quatrième voie
de Gurvinder Singh, Inde, 2015, 115′
Deux amis hindous tentent de rejoindre Amritsar, cinq mois plus tôt, un fermier est contraint de tuer le chien de la famille.

LE LENDEMAIN
de Magnus von Horn, Suède, 2016, 102′
Après avoir purgé sa peine de prison John retourne chez son père, il aspire à prendre un nouveau départ. Mais son crime reste présent dans les mémoires.

Olmo & The Seagull
de Petra Costa et Léa Glob, 2014, 84′
Olivia, une comédienne de théâtre s’apprête à jouer Arkadina, l’un des personnages deLa Mouette de Tchekhov mais rien ne se passera comme prévu.

Pièces d’Identités
de Mweze Ngangura, RDC, 1997, 90′
Le vieux roi, Mani Congo débarque à Bruxelles pour rechercher sa fille Mwana qui n’a plus donné signe de vie depuis vingt années.

Red rose
de Sepideh Farsi, Iran, 2015, 87′
Éclosion d’un amour pendant la révolution verte, en Iran.

Ventos de agosto
de Gabriel Mascaro, Brésil, 2014, 75′
Shirley va s’occuper de sa grand mère dans un village de la région du Nordeste du Brésil. Le mois d’Aout marque l’arrivée des vents violents sur le littoral.


> COURTS-MÉTRAGES

SÉLECTION ITALIE
Par Mariangela Sanson (critique)
– Sélection de courts-métrages d’auteurs Italiens contemporains, présentée par Mariangela Sanson.
-Cane Caro de Luca Ferri, 2015, 18′
-Jazz for a Massacre de Leonardo Carrano et Giuseppe Spina, 2014, 15′
-Doors de Michele de Angelis, 2015, 9′
-Deposizione in due atti de Carlo Michele Schirinzi, 2014, 15′
– Petite Mémoire de Mauro Santini, 2015, 6′
-Città Stato de Giuseppe Spina, 2015, 32′
– La caduta di Atlante con Legno a lato diritto e gallo a lato manco (Le Storie della Vera Croce) de Luigi Antonio Presicce, 2014, 13′

SÉLECTION des Balkans
Par Dr Ana Grgic (Croatie)
– Courts métrages réalisés par la nouvelle génération de réalisateurs Balkanais et présentés par Ana Grgic.
-Ginka, de Antonia Milcheva-Bulgaria, -doc-vosta- 2014-13′
-A Perfect Day for Bananafish de Stefan Malešević-Serbia-fic-vosta-2014-25′
-The Man in the Habit of Hitting Me on the Head with an Umbrellab- de V.Tozija Macedonia-2011-15′
-Get a Move On, de Petar Orešković- Croatia-vosta fic-2011-20′
-Red Hulk de Asimina Proedrou- Greece-fic-vostf-2013-27′
-Ela Panda and Madame-de Andrei Răutu-Romania-fic-vostf-2013- 27′
-Koordînatanten de Arbresha Ribovci Kosovo-fic-vostf-2015-11′

O!PLA 2015 IN paris
Par Piotr Kardas (Pologne)
– Une sélection spéciale du festival international d’animation polonaise, O!PLA 2015.
– NENUFARY de Marcin Surma, 2013, 4′
– KAMIENICA de Agnieszka Burszewska, Co-Animated: A. Wyrwas, W. Sankiewicz, 2013, 12’43 »
– BUT SHE’S NICE… de Tomasz Pilarski, 2014, 6′
– 331 DNI, de Piotr Mazur, 2014, 6’33 »
– DE HERINACIO. ON THE HEDGEHOG de Ala Nunu Leszyńska, 2014, 2’06 »
– HIPOPOTAMY (Eng. HIPPOS) de Piotr Dumała, Co-Animated: Paweł Debski, 2014, 12’29 »
– SUPERNOWA de Paweł Czarnecki, 2014, 7’30 »
– NIEBIESKI POKÓJ (Eng. A BLUE ROOM) de Tomasz Siwiński,
Co-Animated: P.Garbacz et A.P.Morawski, 2014, 14’26 »
– LOOP de Michał Socha, 2014, 3′

SÉLECTION courts
– Des courts-métrages fictions et documentaires issus d’une diversité…
-Maïssa Fall le griot de la petite reine de Camille Szk-France/Sénégal-doc-2015-10′
-Le passage de Mischa Harmeijer-France-2015-11′
-Uncanny Valley – de Paul Wenninger – All-fic-2015-13′
-Les juifs de l’Orient de Abdel Benzaïr France/Maroc-doc-2015-26′
-8 mars à Marrakech de Cédric Bouvier-France/Maroc-2015-10′


> DOCUMENTAIRES

Brûle la mer
de Nathalie Nambot et Maki Berchache, France, 2014, 75′
Entre l’énergie d’une révolution en cours, l’élan d’un départ vers l’Europe et la violence d’un accueil refusé.

Ceew mi L’Horizon
de Wally Fall, Sénégal, 2015, 75′
En Février 2012, l’auteur suit son père qui va voter au Sénégal dans un contexte électoral tendu. Il s’interroge entre l’héritage culturel de son père et celui de sa mère martiniquaise.

Chakaraka
de Sylvain Mavel et E. Cron, France, 2015, 80′
Le groupe Orchestra Chakaraka est composé de musiciens Roms échoués à Bordeaux, fuyant les persécutions raciales et économiques en Bulgarie, leur pays d’origine.

Congo River
de Thierry Michel Belgique, RDC, 2006, 116′
Sur les traces de Stanley, Congo river nous fait remonter de l’embouchure à la source du plus grand bassin fluvial du monde, celui du fleuve Congo sur 4 371 km.

Dakar, ta nostalgie
de Florence Arrigoni, Sénégal, 2015, 67′
Déambulation poétique dans les rues de Dakar, en hommage à tous les Sénégalais disparus, à la fleur de l’âge, faute d’avoir eu de quoi se soigner.

Farafinko, une cour entre deux mondes
de Vincent Shmitt et Chloé Aïcha Boro et Claude Leterrier,
France, Burkina-Faso, 2014, 90′
Un an à regarder et à écouter une cour familiale au Burkina-Faso, à scruter la société africaine à la loupe.

Hôtel du nil : voix du Darfour
de Fabienne Lehouerrou-France-2009-doc-56
La fuite en Égypte de l’ethnocide au Darfour.

La souffrance est une école de sagesse
d’Ariane Astrid Atodji, Cameroun, 2014, 72′
Depuis son arrivée au Cameroun il y a 40 ans, son père n’a plus jamais remis les pieds dans son pays natal, le Bénin. pourquoi est il parti sans laisser de traces ?

Les Fils du vent
de Bruno le Jeune, France, 2012, 96′
Ils ont quitté le racisme en Bulgarie, et nous racontent ce qui fait leur unité, Le jazz manouche.

Mvimba texas
de Soizic Sanson, Congo, 2015, 32′
La carrière du catcheur albinos Mwimba Texas,président de la Fondation éponyme pour les personnes vivant avec l’albinisme en RDC.

Si nous avions été des statues
de Anne Terrasse, France, 2014, 80′
Les habitants dont leurs terres ont été inondées par le barrage d’Assouan en 1964, tentent de se réapproprier ces terres qu’ils ont du abandonner de force.

Si on te donne un château, tu le prends
de Marina Deak, France, 2015, 91′
Une cité de banlieue qui s’est voulue utopique, aux bâtiments colorés éparpillés entre trois voies rapides, en pleine rénovation, « La Grande Borne ».

sounds of the soul
de Robin Dimet, Russie, 2014, 30′
Grand Nord de la Russie, Sibérie, hiver 2013. On ne peut pas dire qu’ils sont seuls, mais on ne peut pas dire qu’ils font partie de la société.

Télécommande
Anonyme, Iran, 2015, 47′
Téhéran, juin 2013. Les Iraniens s’apprêtent à élire le
nouveau président de la République islamique. Massés
devant leur télévision, ils commentent…

This is my land
de Tamara Erde, Israel, Palestine, 2015, 90′
Comment les systèmes éducatifs israéliens et palestiniens enseignent l’histoire à leurs enfants?

TOUT EST ÉCRIT
de Sonia Ben Slama, Tunisie, 2015, 63′
Il y a 70 ans, à Ksour Essaf, au centre de la Tunisie, une jeune femme s’échappait de la maison de son mari et s’élevait pour la seule fois de sa vie contre le destin.


TARIFS
Salles de cinéma
> Tarif unique de 6 euros par séance.
St Michel, bar Les affiches – Programmes courts
> Entrée gratuite avec consommation sur place.
Conseil Général Seine Maritime (76)
> Entrée gratuite ou sur invitation se renseigner.

CONTACTS
contact@cinemadumonde.org
Inscription à la newsletter sur www.cinemadumonde.org / T. 06 51 15 95 93

À Paris
Le Lincoln
14, rue Lincoln
Paris 8e
St André des Arts
30, rue St-André des Arts
Paris 6e
Espace St Michel
7, Place Saint-Michel
Paris 5e
À
ROUEN
CG Seine Maritime
Rue Saint Sever
Rouen 76000


Liste des Jurys – 21 édition festival Regards sur le cinéma du monde 2016
Antonin Rider (producteur),
Abel Jafri (acteur),
Laurent Cicolella (acteur),
Agnès Perrais (réalisatrice).



Les SALLES DE PROJECTIONS

Le Lincoln
14, rue Lincoln – Paris 8e
St André des Arts
30, rue St-André des Arts – Paris 6e
Espace St Michel
7, Place Saint-Michel – Paris 5e
CG Seine Maritime
Rue Saint Sever – Rouen 76000

Conception graphique : blandinepialoux.com
Conception du visuel : Pablo Ableu
www.cinemadumonde.org