Événements

Un poing c’est court (Festival du film court francophone de Vaulx-en-Velin 2018)
18ème édition. Haïti à l’honneur. Ouverture : carte blanche à Michel Ocelot

Français

DU 19 AU 27 JANVIER 2018
Pour l’ouverture ce n’est pas moins que Michel Ocelot, le papa de Kirikou notamment, qui nous présentera les courts-métrages de sa carte blanche.

Rendez-vous à Vaulx-en-Velin du 19 au 27 janvier 2018 !

Au programme

Compétition
Programme n°1
Programme n°2
Programme n°3
Programme n°4

Ouverture : carte blanche à Michel Ocelot

Soirées thématiques
* Soirée de la Francophonie
* Regards animés
* Haïti, pays à l’honneur
* Carte Blanche aux habitants

Atelier d’écriture critique

Séance jeunesse

Films d’écoles d’ici et d’ailleurs

La nuit du court

Soirée de clôture : Palmarès



Ouverture : carte blanche à Michel Ocelot
Né sur la Côte d’Azur, Michel Ocelot a vécu son enfance en Guinée, son adolescence en Anjou, avant de s’établir à Paris. Autodidacte, il a consacré toute sa carrière au cinéma d’animation. Depuis le début, il écrit ses propres histoires, dessine lui-même les personnages de ses films et crée leur univers graphique.
Actuellement, Michel Ocelot travaille sur un nouveau projet, une grande histoire se déroulant dans le Paris de la Belle Epoque.

Il est l’invité du 18ème Festival du Film Court Francophone et nous propose sa sélection de courts-métrages.

Les courts-métrages :
Le Petit Soldat, de Paul GRIMAULT – France – Animation – 10′
Harpya, de Raoul DE SERVAIS – Belgique – Animation – 9′
Père et Fille, de Michael DUDOK WITT – Pays-Bas – Animation – 8′
Anna et Bella, de Borge RING – Pays-Bas – Animation – 7’49
Il Était une Fois un Chien, de Edouard NAZAROV – Russie – Animation – 10′
Le Prince des Joyaux, de Michel OCELOT – France – Animation – 13′
Prince et Princesse, de Michel OCELOT – France – Animation – 12′
Ce programme est projeté le 20/01/2018, 20:00, Les Amphis

Programme n°1
Ce programme est projeté : Les Amphis : Le 19/01/2018 (18:00) et le 21/01/2018 (14:00)
Les courts-métrages :
Fedra, de Malo BARA – Belgique – Fiction – 13’31
Une jeune femme sans-papiers cherche à tout prix a entrer en contact avec son père détenu dans un centre fermé.

Toprak, de Onur YAZIG – France / Turquie – Fiction – 10’54
Toprak, 8 ans, traduit pour ses parents qui ne parlent pas français. Aujourd’hui, il accompagne ses parents à l’hôpital pour la deuxième échographie de sa mère. Il sera le premier à savoir si les jumeaux sont des frères, il l’espère.

La rue n’est pas ma mère, de Jérôme Nabonsewend YAMEOGO – La rue n’est pas ma mère Burkina Faso – 26’46
Alidou un enfant de six ans est arraché à sa mère pour aller étudier chez un maître coranique. Une fois chez le maître, Alidou et les autres enfants subissent toute forme de maltraitances. Il décide de s’enfuir avec Ali, un autre enfant venu étudier.

La respiration de l’abeille, de Sandra COPPOLA – Canada (Québec) – Fiction – 12′
Violette, une femme d’une soixantaine d’années qui vit seule à la campagne, souffre d’accumulation compulsive et se voit obligée de faire appel à Barbara, une intervenante en thérapie comportementale. Et si celle qui a besoin d’aide n’était pas celle qu’on pense ?

Mo blé, de Laurent CANCHES – France (Martinique) – Fiction – 18’16
Blé, veut dire bleu et « sale pédé » en créole ! Louise médecin, psychanalyste tente d’aider Allan, noir, homosexuel atteint du sida et qui refuse son traitement. Un souvenir émerge de son enfance à la Martinique. Sa mère apaisait les souffrances de sa petite sœur avec des tissus de couleur bleue.

Barbie boulevard, de Uriel JAOUEN ZREHEN – France – Fiction – 10′
L’agression d’une femme papillon, le coup de pression d’un pervers. Un revirement radical dans la nuit glauque des boulevards de Paris.

Mama bobo, de Robin ANDELFINGER, Ibrahima SEYDI – France / Sénégal – Fiction – 16’30
Mama Bobo, 80 ans, s’assoit chaque matin à l’abribus de la rue Gomis. Elle ne monte jamais dans aucun bus mais elle imagine que chaque jour, elle rejoint son mari au marché. Un matin, son abribus a disparu.

Programme n°2
Ce programme est projeté : Le 20/01/2018, 14:00, Les Amphis & Le 21/01/2018, 18:30, Les Amphis
Les courts-métrages :
Carla en 10 secondes, de Jeanne LEBLANC – Canada (Québec) – Fiction – 15′
Film sélectionné au Festival Longue Vue Sur le Court – Montréal Au cours d’une fête d’adolescents, des « snapshots » d’un gang bang impliquant une fille et des joueurs de l’équipe de football se répandent à travers la foule. Entendant les commentaires qui circulent, Gaby commence à soupçonner que la personne au centre du gang bang pourrait bien être sa meilleure amie, Carla.

L’horloge, de Alexandre RICHARD – Canada (Québec) – Fiction – 18′
À travers le temps, un père au tempérament difficile et désagréable peut facilement fracturer une famille.

Les bigorneaux, de Alice VIAL – France – Fiction – 24’50
À Brignogan-Plages, Zoé, 30 ans, travaille au bar « Les Bigorneaux », avec son père Guy. Tantôt serveuse, barman, patronne, elle s’épuise à tout prendre en charge, épaulant Guy depuis la mort prématurée de sa mère. Un matin, Zoé se met à souffrir de vertiges et de nausées qui perturbent son quotidien.

Bawan, de Zouhair CHEBBALE – France / Afghanistan – Fiction – 20′
Bawan est réfugiée. Elle a quitté l’Afghanistan il y a peu et a emménagé en France, à Strasbourg, avec sa famille. Alors qu’elle tente tant bien que mal de s’intégrer, sa fille Abla commence à fréquenter Chékéné, un garçon du quartier…

Ong Ngoai (Grand-père), de Maximilian BADIER ROSENTHAL – France / Vietnam – Fiction – 14’56
Harold apporte un fauteuil en cuir à son grand-père mais ce nouvel objet va le perturber plus qu’autre chose…

Riad de mes rêves, de Zineb TAMOURT – Maroc – Fiction – 16’27
Hiba, une enfant de 12 ans, est passionnée de façon innée d’arts. Ce lieu appelé ‘’cinéma » du quartier la fascine alors que sa Mère lui interdit de l’approcher. Elle transgresse cette interdiction ! Aidée par le Libraire du quartier, un homme doux et amoureux du livre, comme elle, elle fait son entrée au cinéma malgré la tentative du Guichetier de l’en empêcher ! Elle y fait la connaissance de l’Éclaireuse. Et par la magie de l’écran géant, elle y visualise son propre rêve ! La promesse de détour est faite inévitablement.

Programme n°3
Ce programme est projeté le 20/01/2018, 16:30, Les Amphis & le 21/01/2018, 10:30, Les Amphis
Les courts-métrages :
Les heures-encre, de Wendy PILLONEL – Suisse – Fiction – 28’46
Frank s’immole par le feu sur le lieu de son travail pour protester contre les conditions de travail inhumaines. Deux histoires naissent de cet incident tragique. La femme de Frank, Léa, cherche à savoir la vérité. L’employé qui a trouvé le corps, Igor, vole la lettre de révolte par peur de perdre son travail.

En éclaireur, de Coline MORAND – France / Haïti – Documentaire – 18’04
Joël Dogué, 60 ans, membre d’Électriciens Sans Frontières, part seul pour la première fois en mission d’urgence en Haïti. Dans ce portrait, nous surmontons les obstacles avec lui et nous découvrons les solutions imaginées par ce bricoleur qui vient offrir la lumière à ceux qui sortent des ténèbres.

Kapitalistis, de Pablo MUNOZ GOMEZ – France / Belgique – Fiction – 14’37
« Le Père Noël est un capitaliste. Il apporte des jouets aux enfants riches et des pulls aux pauvres. » Nikos, 5 ans.

Témoins, de David KOCH – France – Fiction – 28’57
En Syrie, lors d’un combat, Stéphane, photographe de guerre indépendante, fait une photo d’Omar, un jeune médecin. Diffusée, cette photo est lourde de conséquences pour le médecin et la photographe.

Vintage, de Diana GAVRA, Maria-ligia CIORNEI – Roumanie – Fiction – 16’48
De nos jours, alors que la dure réalité du Communisme a été oubliée, perçue par les plus jeunes comme quelque chose de ‘vintage’ ou de ‘sympa’, une adolescente roumaine doit faire face aux différentes strates du régime et à ses répercussions politiques.

Programme n°4
Ce programme est projeté le 20/01/2018, 10:30, Les Amphis & Le 21/01/2018, 16:30, Les Amphis
Les courts-métrages :
La Ballade du coiffeur, de Samuel AKPENE WILSI – Togo – Fiction – 10’20
Victime collatérale d’un attentat terroriste, un homme mène une vie morne de coiffeur dans un quartier africain. La rencontre d’une jeune femme lui redonne un peu d’espoir jusqu’à ce qu’elle disparaisse et qu’il apprenne qu’elle a été assassinée par son petit ami.

Jenna, de Christian MONNIER – France (Saint-Pierre et Miquelon) – Fiction – 25′
Après 12 ans d’absence, Jenna, une jeune femme transgenre, revient sur ses îles à Saint-Pierre et Miquelon pour les obsèques de sa jeune sœur. Mais les retrouvailles avec sa famille ne vont pas se passer comme elle l’aurait souhaité.

Projection sur canapé, de Violette DELVOYE – Belgique – Animation – 6’36
Soirée cinéma à la maison. A l’issue du film, Lucie et Manu s’engagent dans une conversation autour de l’idée du voyage. Au fil des cigarettes et verres de vin, elles s’exposent leurs envies, leur besoins, leurs attentes.

Khallina Hakka Khir (On est bien comme ça), de Mehdi M. BARSAOUI – Tunisie – Fiction – 19′
Baba Azizi est un vieil homme que la maladie n’a pas épargné. Trimballé de maison en maison entre ses différents enfants, il se retrouve chez sa fille pour y passer quelques jours. Un nième calvaire en perspective… sauf que les choses ne vont pas se passer comme il s’imaginait.

Borders, de Andra CHIRIAC – France / Roumanie – Fiction – 24’21
Une histoire qui suit les frontières qui se tracent entre deux êtres humains, des frontières intérieures – émotionnelles et affectives. Celles qui nous séparent avant tout.

Tristan, de Sonam LARCIN, Gaspard GRANIER – Belgique – Fiction – 11’03
Tristan et son mari ont une petite fille depuis peu. Mais en allant la chercher à la crèche, Tristan réalise que tout le monde ne voit pas sa paternité du même œil que lui.

Deux dollars, de Emmanuel TENENBAUM – France / Canada (Québec) – Fiction – 9’59
Après une semaine de congé, Sylvie, employée modèle depuis plus de quinze ans dans une entreprise québécoise, est convoquée à une étrange réunion.

Soirée de la Francophonie
Les langues de France et les français d’ailleurs / En partenariat avec la Caravane des Dix Mots
Une langue est un formidable outil qui nous permet de communiquer avec l’autre et de nous exprimer. Les courts-métrages présentés nous interrogent sur les espaces de dialogue interculturel et font rimer francophonie avec diversité linguistique et culturelle.
Invités :
Emmanuel Parraud, réalisateur
Jean-Yves Loude, écrivain et ethnologue
Gaïd Evenou, chef de la mission « Mission langues de France et Outre-mer » / Délégation Générale à la langue française et aux langues de France
Ce programme est projeté le 22/01/2018, 20:00, Les Amphis

Les courts-métrages :
Résonances, de Jean-Julien POUS – Corée du Sud / France – Documentaire – 29’31
Les femmes plongeuses de l’île de Jeju en Corée du Sud et les chevrières des Pyrénées, en France : deux mondes radicalement opposés. Elles sont âgées, leur métier est en train de disparaître. Mais elles sont vivantes, et quelque part connectées.

Objectif Lune, de Jimmy GRASSIANT – France (La Réunion) – Fiction – 29’22
Année 1969. En vue d’être adopté, André, Réunionnais de 12 ans, est placé par la Ddass chez Jean, un fermier âgé, vivant seul en pleine campagne métropolitaine. Mais André n’est pas orphelin. Sa mère l’attend pour les vacances d’été. De l’autre côté de la Lune.

Revenir, de Orana LARTHOMAS – Nouvelle Calédonie – Fiction – 10’45
Nouméa. 2017. Un jeune Calédonien découvre la lettre qu’un jeune soldat avait écrit à sa bien-aimée lors de la guerre de 14-18. Cette lettre va l’amener à changer sa perception de l’amour.

Master of the classe, de Carine MAY, Hakim ZOUHANI – France – Fiction – 25’37
Berry est professeur des écoles dans un quartier populaire. Toujours vacataire, il souhaite être titularisé pour de bon. Cette journée va être décisive : il va se faire inspecter pour la première fois.

Haïti, pays à l’honneur
Ce programme est projeté le 24/01/2018, 20:00, Les Amphis
Soirée organisé en partenariat avec l’Espace Projets Interassociatifs.
Comme chaque année, un pays de l’espace francophone est à l’honneur le temps d’une soirée. Cette séance mettra en lumière le cinéma haïtien ; elle sera l’occasion d’aborder sa place et son rôle dans la culture haïtienne.
Contribution : équipes de SineNouvèl, Ciné Institute, Festival de cinéma de la ville de Québec et Maxence Bradley.
Invités : Lyon Haïti Partenariats, Jean-Yves Loude, André Zech, Marc Henry Valmond…

Les courts-métrages :
Là-bas, de Nephtalie BERTIN – Haïti – Documentaire – 14’30
A Baie d’Orange, un village au Sud Est d’Haïti, vivent deux femmes : Maricide et Lovely. A 30 ans, Maricide a déjà six enfants et vit dans l’incertitude de l’avenir. Lovely, elle, a 18 ans. Elle a eu son enfant à seize ans et aujourd’hui, elle ne peut pas assurer son avenir. Le manque d’accès à l’éducation sexuelle, ainsi que leurs croyances personnelles, font de leur quotidien un combat permanent. « Là-Bas » raconte l’histoire de ces deux femmes et, à travers elles, de cette communauté oubliée du monde.

Toussaint Louverture, miroir d’une société, de Pierre LUCSON BELLEGRADE – Haïti – Documentaire – 12′
Toussaint Louverture, est un personnage historique du 19°siècle qui a marqué l’histoire de l’humanité. Ancien écolier Haïtien, je ne prêtais pas attention aux traits de son visage, c’est au fil du temps je me rends compte qu’il n’existerait pas une représentation unique du héros national voire international, dont l’image a été forgée par les Colons.

Le cri du lambi, de Vincent TOI – Haïti / Canada (Québec) – Fiction – 20′
Un homme reproduit malgré lui les actions de François Mackandal, célèbre esclave haïtien. Nous suivons un homme prisonnier d’une malédiction ancestrale dans cette fable des temps modernes qui mélange les effluves du passé avec la résilience du présent.

Les Princes des Fatras, de André ZECH – Haïti / France – Documentaire – 26′
Ce n’est pas un conte de fées, mais l’histoire d’une action collective édifiante que raconte Didi, jeune entraîneur de foot, né à Cité Soleil, périphérie sensible de Port-au-Prince, capitale d’Haïti.

Sitwayen lari (Citoyen des rues), de Eddy FLEURSAINT – Haïti – Fiction – 14’43
Junior 15 ans, animé par la flamme de l’amour fraternel, se lance dans toute sorte d’activités pour prendre soin de Peter, son petit frère de 10 ans. Suite à un incident avec Maxime, ils vont devoir se battre pour continuer à survivre…

La déchirure, de Feguenson HERMOGENE – Haïti – Documentaire – 25′
En décembre 2011 des étudiants de la faculté de droit et des sciences économiques des Gonaïves de l’Université d’Etat d’Haïti ont choisi l’ancien dictateur Jean-Claude Duvalier pour être le parrain de leur promotion. Ce dernier qui a été chassé du pouvoir notamment grâce aux efforts des habitants de la ville des Gonaïves suite à l’assassinat de 3 jeunes écoliers par les militaires au service du régime ; devient le parrain d’un groupe de jeunes qui sont appelés à intégrés l’appareil judiciaire haïtien. Bourreau d’autrefois, parrain d’aujourd’hui. C’est ce paradoxe que le réalisateur voudrait élucider à travers ce film.