Fiche Film
Cinéma/TV
LONG Métrage | 1996
Clando
Titre original : Gypsy Cab
Date de sortie en France : 01/10/1997
Pays concerné : Cameroun
Durée : 98 minutes
Genre : drame
Type : fiction

Français

Fier et déterminé, le chasseur était parti, laisssant derrière lui village ravagé par une sécheresse qui cette année-là avait été terrible. Tout le village était sorti pour lui souhaiter bonne route, chacun avait donné ce qu’il pouvait, un oeuf, une poignée d’arachide ou encore quelques noix de kola… Dans 15 jours, 1 mois tout au plus pensaient-ils, le chasseur serait de retour, lourdement chargé, et la vie reprendrait comme avant.



Comme dans le conte, Sobgui était parti afin de fuir la réalité qui lui semblait tous les jours de plus en plus insoutenable. En tant que « clando », c’est-à-dire chauffeur de taxi clandestin à Douala, il affronte l’hostilité des taxis réguliers et les pressions policières constantes. ll quitte alors le Cameroun pour l’Allemagne, où ses rencontres le poussent à s’interroger sur l’avenir de son pays et son engagement dans la lutte pour le changement.





Durée : 95′

Genre : fiction LM

Thèmes : société, émigration, conscience, économie, travail

Année : 1996

Pays : Cameroun



Réalisateur : Jean-Marie TENO

Interprètes : Paulin F. Fodouop, Henriette Fenda, Caroline Redi, Joseph Momo

Son : Christiane Badgley

Format : 35 mm, Umatic, VHS



Production : Les Films du Raphia

Coproduction : Arte Allemagne – ZDF / Raphia Film Production

Distribution : Libération Films (Belgique), Les Films du Raphia, Cinémathèque Afrique



Cumul entrées France : -5000



Disponible en VàD sur Africafilms.TV



Disponible en DVD sur Raphia.fr



Prix :
Prix des Fédérations internationales des ciné-clubs, Festival de Fribourg 1996
Prix du public, Festival Africano (Milan, Italie) 1996
Grand Prix, Vues d’Africa, Montréal, 1996

English

Clandestine
Taxis in Cameroon are supposed to be yellow. Howewer, there exists clandestine taxis working illegaly. Sobgui is an illegal cab driver who braves everyday’s hostilities of other drivers and strives to avoid constant police harrassment. Life at home is not easy either. Sobgui is relieved after he was offered the opportunity to go to germany to buy second hand cars to start a real business home. Out of gratitude to the elderly person who financed the trip, he goes to Cologne to look for the man’s long lost son. He meets Irene, a young German political activist fighting for minorities and immigrants’rights.

« A work of art on the level of artistry with Satyajit Ray’s investigation of India…. Acting doesn’t get any better than this. » – Philadelphia Forum
A former political prisoner and victim of torture, Sobgui leads a precarious life driving a gypsy cab (« clando ») in Cameroon, a country that has become his prison. He’s only too happy when he’s sent to Germany to buy secondhand cars. Along the way, Teno’s African Everyman travels deep into a dark dream that haunts, paralyzes and eventually propels him back into the battle for Cameroon’s future.

1996, 95 minutes

LES FILMS DU RAPHIA,
Jean-Marie Teno
Paris (France).

Coproduction: RAPHIA FILMS PRODUCTION, (Cameroon), ZDF/ARTE (Germany).

With the participation of: FONDS SUD CINEMA (Ministry of Foreign Affairs and the Centre National de la Cinématographie – France).

Distribution / International Sales: LES FILMS DU RAPHIA


Festivals:
Prix des Fédérations Internationales des Ciné-Clubs au Festival de Fribourg (Switzerland), 1996.
Prix du public au Festival Cinema Africano de Milan (Italy), 1996.
Grand Prix à Vues d’Africa à Montréal, 1996.

Português

Español