Fiche Film
Cinéma/TV
LONG Métrage | 1969
Opium et le bâton (L’)
Ahmed Rachedi
Pays concerné : Algérie
Réalisateur(s) : Ahmed Rachedi
Avec : Ahmed Rachedi, Jean-Louis Trintignant, Mouloud Mammeri
Durée : 127
Genre : drame
Type : fiction

Français

Le docteur Bachir Lazrak quitte Alger pour rejoindre Thala, petit village de Kabylie. Deux camps s’y affrontent : celui des maquisards algériens et celui des forces d’occupation. Son frère Ali s’est enrôlé dans le maquis. Engagé dans la guerre et prenant conscience d’un sentiment national, Bachir affronte la répression de l’armée française

La chronique toute nue d’un village algérien pendant la guerre. La guerre vue du côté de ceux qui l’ont vécue, agi, subie. Quand l’épopée jaillit, c’est tout naturellement du déroulement des gestes quotidiens, du heurt des volontés contraires, des mauvaises consciences alliées aux bonnes intentions.
Le Docteur Bachir Lazzak quitte sa vie cossue d’Alger pour la montagne Ou se trouve son village natal, THALA, déjà engagé dans la guerre, et tout va commencer…
À Thala, se jouent les péripéties d’un jeu cruel et tendu dont les acteurs, les paysans du village, vont chacun jusqu’à l’extrême pointe de sa vérité profonde.
Deux camps : celui des maquisards algériens parmi lesquels Ali, frère de Bachir ; celui des forces d’occupation qui, sur fond de désir de vaincre à tout prix, oscille entre les cruautés à froid réputées plus efficaces, les repentirs timides, les équivoques de la mauvaise conscience.
Entre les deux : des villageois, d’accord accaparés par les gestes traditionnels mais qui, peu à peu, s’engagent dans l’engrenage de plus en plus implacable de la guerre.
À Thala, les officiers de la S.A.S tentent d’installer leur organisation avec des hommes à eux.
En particulier Tayeb, jadis pauvre hère méprisé de tous maintenant tente de faire payer aux habitants de THALA, le long avilissement ou ils l’ont jadis tenu.
Mais en face de cet ordre du jour, se dresse l’ordre de nuit, organisé par le F.L.N.
La masse des villageois réagit comme le chœur des tragédies antiques tentant dans la tourmente de sauver le village ancestral. Sur le fond des burnous gris et des robes de couleurs, des individus viscéralement engagés dans la guerre, se détachent …
Suivent les péripéties de la guerre tour à tour crut-elle, sanglante, détendue parfois, jusqu’au jour où…..


Algérie, 1969, couleur, 35mm, 2h07′

Mise en scène et scénario : Ahmed RACHEDI
D’après l’œuvre de : Mouloud MAMMERI (Plon, Paris)

Avec
Mustapha KATEB, ROUICHED, Mahieddine BACHTARZI, Abdelhalim RAIS, Sid-Ali KOUIRET, Jean-Claude BERQ, Larbi ZEKAL, Brahim HADJADJ, Abdelkader SAFIRI, Djelloul BACHDJARAH

et la participation de
Jean-Louis TRINTIGNANT et de Marie-José NAT

Chef-opérateur : Rachid MERABTINE
Ingénieur du son : Dahmane BOUMEDIENE
Musique : Philippe ARTUIS (Philippe Arthuys)
Montage : Éric PLUET (ou Eric Penet)
Son : Dahmane Boumediene
Décors : Bouzid
Directeur de production : Smaîl AIT SI SELMI
Production : ONCIC (Office National pour le Commerce et l’Industrie Cinématographique)
Contact : Centre National du Cinéma et de l’Audiovisuel (CNCA) Algérie

English

Algeria, 1969, 35 mm, color, 127′.

With
Marie-José Nat, Sid Ali Kouiret, Jean-Louis Trintignant. Mustapha Kateb, Ahmed Rouiched, Mahieddine Bachtarzi, Abdelhalim Rais, Ahmed Safiri, Fettouma Ousliha, Brahim Hadjadj