Fiche Personne
Théâtre Cinéma/TV

Abdelhalim Rais

Metteur/se en scène, Acteur/trice, Scénariste
(Homme)
Algérie

Français

Abdelhalim Rais (Boualem Raïs de son nom de naissance) est un acteur et comédien algérien, né le 4 janvier 1924 à la casbah d'Alger et décédé le 8 novembre 1979.



Boualem Raïs,  choisit le pseudo "Abdelhalim" du nom de Abdelhalim Hafid qu'il adulait tant, a grandi aux côtés des moudjahidine et a travaillé en tant que facteur, écrivain public et était aussi employé dans une société d'électricité et de gaz. Seulement, ce qui le passionnait était la chanson, la musique et la comédie. De temps en temps, il allait à la salle de répétition de Mahieddine-Bachtarzi (sise rue du Lézard à Alger) où, il a commencé à fréquenter et à connaître les artistes.



Au début de sa carrière, alors qu'il n'avait que vingt ans, il commença à écrire des chansonnettes et à participer dans des pièces théâtrales. A cette époque en 1934 il écrit la pièce "El Yatime" (l'orphelin) et à rejoint la troupe El Hilal El Djazairi dont il était un membre fondateur. En 1946, il part au Maroc où il joue dans deux films "Chadad El Adil" aux côtés de Djeloul Bach Djarah et Maarouf avec Mohamed Touri. De retour à Alger, il rejoint l'équipe de la Radio algérienne et commence à préparer des émissions portant sur le théâtre policier. En 1947, Mahieddine Bachtarzi qui initie la saison du théâtre arabe à l'ex-Opéra d'Alger (actuellement le Théâtre National) présente avec Mustapha Kateb la pièce "Monserrat". Cette dernière est présentée pour la première fois au public algérien par la troupe du MTLD (dont faisait partie Raïs) en novembre 1949 et soulignons-le, en présence de l'auteur français Emmanuel Roblès. Raïs jouera par la suite dans la pièce "Chemchoum El Djazair" de Mohamed Ouadah, "Le Bourgeois Gentilhomme" de Molière… Il écrit ensuite plusieurs pièces dont "Hya El Hayat" (C'est La Vie) et "Bin Narain" (Entre Deux Feux) à une époque où le théâtre avait une bonne relation avec le Mouvement National. En 1950, la troupe du MTLD avait participé dans plusieurs festivals dans des pays communistes à (Berlin en 1952, Budapest en1953, Varsovie 1955…).



En 1953, Raïs écrit, "Sidi El Hadj", "Mourad Wahid" et "Hadi Hya Dounia". En 1954, au déclenchement de la guerre de libération nationale, le FLN ordonne la cessation de toutes les activités artistiques et culturelles. Début 1956, Raïs est contraint de partir en France comme nombre d'artistes algériens de l'époque et rejoint la troupe du théâtre algérien fondé par Mustapha Kateb en 1940. Fin 1956, la Fédération programme de fonder la troupe artistique du FLN et début 1957, Boumendjel prend contact avec Mustapha Kateb pour mettre en place cette troupe qui se forme et donne naissance à l'épopée Nahw Ennour en 1958. À ce moment, Raïs commence à écrire des pièces sur la Révolution et le peuple algérien. Les plus célèbres de ses pièces "Les Enfants de la Casbah" (le 10 mai 1959), "El Ahidoun", "Dam Elahrare" font la tournée dans tous le pays. Après l'indépendance en 1962, Raïs rejoint la Radio et la Télévision algérienne et joue dans plusieurs films tels que "La nuit a peur du soleil" (1965), "Hassan Térro" (1965), "Chronique des années de braise", "l'Opium et le Bâton", "El Moukafeh"…



Et alors qu'il était en plein tournage pour un film à Bousaâda en 1979, Raïs fait un arrêt cardiaque et meurt sur place. Il est enterré au cimetière d'El Kettar à Alger.

 

www.imdb.com/name/nm1217688

English

 
Films(s)
Partager :