Fiche Film
Cinéma/TV
LONG Métrage | 1975
Chronique des années de braise (Waqai’ Sanawat al-Jamr)
Mohamed Lakhdar-Hamina
Titre anglais : Chronicle of the Years of Embers
Date de sortie en France : 15/07/1975
Pays concerné : Algérie
Réalisateur(s) : Mohamed Lakhdar-Hamina
Avec : Mohamed Chouikh, Rachid Boudjedra, Abderrahmane Bouguermouh, Tewfik Farès, Mohamed Lakhdar-Hamina, Mohamed Lakhdar-Hamina, Leila Shenna, Sid Ali Kouiret, Hassan El Hassani, Youcef Tobni, Taha El Amiri, Larbi Zekkal, Cheikh Nourreddine, Jorge Voyagis, Philippe ARTHUYS, Abdelhalim RAIS, Nadia TALBI, Brahim HADJADJ, Marcello GATTI
Durée : 175
Genre : drame
Type : fiction

Français

Ahmed, paysan pauvre, quitte son village pour la ville à la recherche d'une vie plus facile. Il rencontre Milhoud, un fou visionnaire, et surtout la misère et l'injustice. Chronique événementielle de l'histoire algérienne, de la conquête française à 1954, date du déclenchement de la guerre de Libération nationale. A travers la vie d'une famille et de quelques individus "typés" et symboliques, le peuple algérien tout entier résiste à l'expropriation de ses terres et à la déculturation. 1975, Algérie, 2h55 min & 2h10min Chronique des Années de Braise est composé de 6 volets : -1. Les Années de Cendre. -2. Les Années de Braise. -3. Les Années de Feu. -4. L'Année de la Charrette. -5. L'Année de la Charge. -6. Le 11 Novembre 1954. Le Phœnix des peuples est plus long à renaître de ses cendres qu'à périr. Cette chronique est d'une certaine manière, celle de cette renaissance. Ce film dont l'histoire en 1939 et se termine le 11 novembre 1954, n'a pas la prétention toute l'histoire de l'Algérie, mais à travers des repères historiques, il essaye d'expliquer que le 1er novembre 1954 (date de déclenchement de la Révolution Algérienne) n'est pas un accident de l'histoire, mais l'aboutissement d'un long trajet qu'entreprit le peuple algérien contre le fait accompli au lendemain du 5 juillet 1830. Genre : Fresque historique Réalisation Mohammed LAKHDAR-HAMINA Scénario Mohammed LAKHDAR-HAMINA, Tewfik FARÈS, Rachid BOUDJEDRA. Images Marcello GATTI et Andreas WINDING Musique Philippe ARTHUYS Interprétation Jorge VOYAGIS (Ahmed), Mohammed LAKHDAR-HAMINA (Milhoud), Sid Ali KOUIRET (Saïd), Larbi SEKKAL (Larbi), Nadia TALBI, Leïla SHENNA (femme d'Ahmed), Hassan HASSANI (épicier), Cheik NOURREDINE (Akli, le forgeron), François MAISTRE (contremaître). Procédé : Eastmancolor Format : 35 mm Scope Panavision Son : Stéréo Version : Originale, française, originale sous-titrée français et originale sous-titrée anglais. LE FILM CULTE DU CINÉMA ALGÉRIEN "…C'est un grand film et en même temps un document remarquable par ses qualités esthétiques… Comment et pourquoi la révolution algérienne s'est déclenchée le 1er novembre 1954 : tel est le sujet de ce film aux images admirables où le souffle épique l'emporte de très loin sur le didactisme et l'esprit de propagande. Parfaite réussite artistique, cette œuvre montre que sur le plan cinématographique aussi, l'Algérie a atteint sa pleine maturité…" Robert Chazal – France-Soir 1975 | Festival de Cannes 75 * Palme d'or 1976 | Oscars 76 * Sélection Oscars du meilleur film étranger

GENEVE – Black Movie 95

MILAN 1996



Diffusion TV 09.08.1997 (ARTE)

English

This lyrical, epic account of the events that led to the Algerian war of liberation from France was the first film from the Arab world to be awarded the Palme d'Or at the Cannes Film Festival. The film follows an Algerian peasant as he fights alongside the Allied forces in World War II, returns home and joins the resistance against French colonial rule, and dies valiantly in battle. His son continues the struggle, and the film ends on November 11, 1954, the official outbreak of the war for liberation. 1975. Algeria, 175min & 130 min. Directed by Mohammed Lakhdar-Hamina. With Jorgo Voyagis (Ahmed), Mohammed Lakhdar-Hamina (Milhoud), Sid Ali Kouiret (Saïd). Source: www.moma.org/visit/calendar/film_screenings/13567 Courtesy of the filmmaker and Agence Algérienne pour le Rayonnement Culturel. 130 min.