Fiche Film
Cinéma/TV
LONG Métrage | 2008
Villa Jasmin
Férid Boughédir
Pays concerné : Tunisie
Réalisateur(s) : Férid Boughédir
Avec : Serge Moati, Serge Moati, Anissa Daoud
Durée : 90
Genre : historique
Type : fiction

Français

Les années 80, Tunis : l’animation, la chaleur. Un bateau arrive au port de la Goulette. Déjà l’odeur du pays d’origine saisit SERGE à la gorge. Il est accompagné de son épouse, JEANNE, enceinte. Avant de devenir un jeune père, il a besoin de montrer à sa femme la Tunisie qu’il a quittée, à la mort de ses parents, alors qu’il avait onze ans, juste avant l’indépendance du pays que son père, militant socialiste, espérait. Un père, admiré, adoré, avec qui il a besoin de renouer un fil brusquement et trop tôt rompu, là, à Tunis où ils furent heureux en famille.

Ainsi, le film mêle le récit du retour ému du fils au pays magique de l’enfance, et celui de la jeunesse du père, bouillonnante, engagée, et tout à coup bouleversée par la guerre.
Parfois, le fils, au présent du récit, se penche sur l’épaule du père, l’autre SERGE BOCCARA dont il a pris le prénom, tant fut fort le désir de lui rendre hommage, de le garder avec lui, au delà de la mort prématurée qui le fit orphelin de ses deux parents.

C’est au cimetière juif où il ne connaît pas l’emplacement de la tombe familiale que commence le voyage au pays des souvenirs vécus, et des morceaux de vies imaginées.
La légende d’une communauté juive tunisienne joyeuse, dans les années 30, celle où s’épanouissait un Serge touche à tout brillant. A la fois homme de théâtre, chroniqueur de la vie et des potins locaux pour arrondir les fins de mois, et journaliste plus exigeant pour réclamer une présence française qui serait égalitaire et fraternelle, héritière des Lumières. Alors que la Tunisie est colonisée par le Protectorat Français, il refuse la toute puissance des riches colons, des entreprises qui font filer les capitaux à l’étranger, tandis que la misère règne dans le pays. Un égalitarisme ouvrier et paysan que le riche BEN ROMDANE, son ami arabe, militant pour l’indépendance voit d’un mauvais œil. A l’époque, ce n’est guère en matière de religion que se jouent les alliances, mais de classe sociale.

Avant que naisse SERGE, le fils, le père eut un coup de foudre pour ODETTE et lui fit un premier enfant, une fille, dans la belle Villa Jasmin familiale qu’il fit rénover, Le Front Populaire enthousiasme SERGE, et par un beau soir, il entre en Franc maçonnerie, puis s’oppose bientôt au représentant de l’autorité française qui regarde du côté du Duce Mussolini et des Allemands. Il le paye de plusieurs mois de prison, tandis qu’ODETTE garde le lien avec le Cercle socialiste et le leader tunisien Habib Bourguiba.

Mais la France est vaincue et occupée par l’Allemagne. A Tunis, le Résident français s’aligne sur le gouvernement collaborationniste de Vichy, et remet en cause le décret Crémieux qui, en 1870, donna la nationalité française aux juifs en Afrique du Nord. Les lois anti-juives sont appliquées, malgré le refus du souverain tunisien, le Bey Moncef, qui souhaite protéger les juifs.

Alors que les troupes d’Eisenhower entrent en Algérie, RAHN, l’ambassadeur d’Allemagne, chasse les BOCCARA de la Villa Jasmin. BEN ROMDANE recueille la famille chez lui, mais préfère les Allemands qui promettent l’indépendance, à l’occupation américaine.
Serge, militant socialiste et anti-Nazi est arrêté, envoyé comme prisonnier politique en Allemagne dans le camp de concentration de Saxsenhausen. A Tunis, ODETTE et sa famille se cachent dans un vieux hammam.

Comment imaginer que son mari est encore vivant ? Elle ignore qu’à Saxo, BOCCARA qu’on prend pour un Italien et pas un juif, sera miraculeusement transféré en France et libéré.
Il se cache à Paris, et devient un résistant clandestin comme tant d’autres ; pas exactement le héros insurpassable dont rêve son fils.

Et puis enfin, après la libération de Paris, Serge père est de retour, attendu avec émotion par ses amis socialistes, mais pour toujours en deuil des juifs déportés de Tunis.
Lorsque lui et ODETTE ferment la porte de leur chambre a la Villa Jasmin, SERGE, le fils, se dit que c’est sans doute cette nuit là qu’il a été conçu.

Et aujourd’hui, le futur papa qui a renoué avec son père et son passé, met au coup de sa femme un bijou offert par sa grand-mère à sa mère, et que RACHEL, sa nounou de Tunis miraculeusement retrouvée, a conservé, malgré les deuils et les années. Il peut devenir père à son tour.

Casting :
Arnaud GIOVANINETTI : Serge Père
Elsa MOLLIEN : Odette
Clément SIBONY : Serge Fils
Judith DAVIS : Jeanne
Manuel BLANC


D’après le roman autobiographique de Serge Moati (Éditions Fayard).

Réalisateur : Ferid Boughedir
Scénariste : Luc Béraud avec la participation de Férid Boughedir
Musique : Charles Court
Directeur de la photographie : Carlo Varini
1er assistant réalisateur : Marc Baraduc
Décorateur : Taoufik El Bahi
Costumière : Adrienne Ghenassia
Chef opérateur son : Hechmi Joulak
Montage : Pascale Chavance
Productrice : Nicole Collet (Image et Compagnie)
Producteur délégué : Serge Moati (Image et Compagnie)
Directeurs de production : Gérard Gaultier (Paris), Kamel Riabi (Tunis)
Production : Image et Compagnie, avec la participation de France 3 et ARTE France
Production exécutive : Cinétéléfilms
Durée : 1h30 min
Support : Super 16
Diffusion : France 3 – ARTE France
Année de production : 2007
Langue: Arabe tunisien, français
Sous-Titres: anglais

Diffusion
> ARTE (France / Allemagne)
2009

> France Ô (France)

English

A compelling double love story about a French-Tunisian Jewish family. Henry returns to La Goulette, port of Tunisia, with his wife, in search of his family roots. The film explores his parent’s history from the 1920s, and the impact of the Vichy Government under German Occupation in the 1940s.

Director: Férid Boughedir
Screenwriter: Luc Béraud, based on the novel by Serge Moati

Principal Cast: Clément Sibony, Judith Davis, Arnaud Giovaninetti, Eric Laugérias


Print Source/World Sales
Kino International
Gary Palmucci
333 West 39th Street Suite 503
New York, NY 10018
Tel: 212-629-6880
Fax: 212-714-0871
gpalmucci@kino.com
www.kino.com

Awards/Festivals:

2008 | SIFF – Seattle Film Festival | SEATTLE, Usa |
* OFFICIAL SELECTION
* Contemporary World Cinema