Fiche Groupe
Musique
Senge
Madagascar

Français

Lauréat « Découverte RFI Afrique 99 », Senge (prononcer « Sèng »), est l’abréviation de Sengamana, du nom du défunt chanteur basse du groupe, décédé en décembre 2000.
Senge signifie aussi « fierté ». Le groupe puise son inspiration dans le « beko », un style de polyphonies vocales sacrées chanté en particulier lors des funérailles, sans accompagnement instrumental, et que le groupe a un peu modifié pour l’adapter à la danse. Le chanteur de « beko », à l’instar du griot africain, célèbre la mémoire des personnes disparues et chante les hauts faits de sa famille.
Autre influence, le « sabo », une variante du « beko », chanté pour chasser le mauvais esprit d’un malade possédé : « Si un homme est malade, il ne tuera pas de zebu pour payer le médecin. S’il meurt, ses proches sacrifieront le troupeau pour les funérailles. »
Senge s’inspire enfin d’un autre rythme, le « banaike », acompagné d’un halètement ou d’un raclement de gorge et dansé à la façon d’un homme qui possède plusieurs têtes de zébus.