Kinshasa-Paris… une expo grand écart

Print Friendly, PDF & Email

Du 8 au 26 septembre, la Maison du Citoyen et de la Vie Associative de Fontenay-sous-Bois accueille l’exposition « Kinshasa-Paris, et moi, et moi, et moi… » de deux jeunes artistes congolais, Freddy Mutombo et Eddy Ekete. Tous deux partagent leur vie entre le Congo et la France. Leur travail plastique reflète ce grand écart.

En France, ils sont quasiment inconnus (1). Mais à Kinshasa, les amateurs d’art contemporain connaissent bien le nom du collectif auquel ils appartiennent : Eza Possibles, un nom qui réunit déjà le lingala(2) et le français et qui signifie « C’est Possibles », en jouant sur l’énigmatique pluriel de ces possibilités.
Freddy Mutombo et Eddy Ekete, tous deux âgés de 31 ans, sont donc membres de ce collectif. Avec quatre autres plasticiens (Pathy Tshindele, Kura Shomali, Mega Mingedi et Kennedy Dinanga), leurs diplômes de l’Académie des Beaux-Arts de Kinshasa en poche, ils ont choisi de se regrouper pour explorer d’autres voies : un art à la recherche d’une liberté audacieuse, en prise directe avec leurs expériences, leurs opinions, leur environnement.
Un art libre, loin des normes
Leur atelier est installé dans le quartier populaire de Lingwala, au cœur de Kinshasa, capitale tentaculaire de plus de dix millions d’habitants. Au Congo, les Eza Possibles font figure de marginaux. N’affirment-ils pas qu’il « est possible de chercher un sens là où il semble avoir disparu, de désirer un art libre, contemporain, loin des normes et des canons en cours » ?
Dans ce pays à la fois riche (par ses matières premières et ses ressources minières) et pauvre (90 % de la population vit avec moins d’un dollar par jour (3)), meurtri par des années de guerre et de marasme politique et économique, leur engagement artistique est souvent incompris… Cela ne les empêche pas d’organiser des résidences et des performances artistiques au cœur de leur quartier. « L’art ne doit pas rester dans les musées et les beaux quartiers, affirme Freddy Mutombo. Tout le monde y a droit ! »
Étrangers ici et là-bas
En décalage chez eux, les deux artistes font également l’expérience d’être étrangers en France. Expérience contrastée. Différences culturelles, tracasseries administratives, incompréhension, mais également rencontres humaines, découvertes, enrichissement…
Pas facile de vivre entre deux mondes, deux cultures, deux quotidiens si différents. L’exposition que les deux complices ont conçue à Fontenay-sous-Bois en témoigne. Leurs peintures, où se lit parfois l’influence de Jean-Michel Basquiat, éclatent en couleurs violentes. Adeptes des installations et des performances, ils en proposeront également tout au long de la manifestation pour partager leur vertige… entre Kinshasa et Paris.

« Kinshasa-Paris, et moi, et moi, et moi… »
Du 8 au 26 septembre 2009
Maison du Citoyen et de la Vie Associative
16, rue du Révérend Père Aubry
94120 Fontenay-Sous-Bois
Tel : 01 49 74 76 90
www. Mdcva.fontenay-sous-bois.fr

Freddy Mutombo bientôt à Bordeaux

À partir de septembre 2009, à l’invitation de l’association Migrations Culturelles Aquitaine Afriques (MC2A), Freddy Mutombo réalisera des installations automobiles dans le cadre du projet « Nationale 10 ». Cette route fut et reste l’incontournable itinéraire de migrations venues du Sud. Témoin de joies et de drames partagés, elle est aujourd’hui sujet de propositions artistiques initiées par MC2A (auxquelles ont notamment participé Kangni Alem, Dalila Kerchouche, Abdourhaman Wabéri…) En 2009 et 2010, cette nationale sera visitée par les curieuses voitures de Freddy Mutombo. À suivre donc sur la 10…

* Partenaires du projet : MC2a, Lycée Beau de Rochas, DRAC Aquitaine, DRDJS, Conseil Régional d’Aquitaine, Mairie de Bordeaux.///Article N° : 8907

  •  
  •  
  •  
  •  
Les images de l'article
Sans titre, peinture de Freddy Mutombo © DR
Etoile Congo, installation de Freddy Mutombo © DR





Laisser un commentaire