La BD aux Comores : introduction

Print Friendly, PDF & Email

Les Comores ont peu produit d’auteurs de bandes dessinées. Les seules traces visibles de BD étaient présentes dans l’hebdomadaire Kashkazi qui éditait un strip intitulé Daba na ure de Salim Hatubou et Mouridi. A ceci se rajoute Mohamed Fahar, jeune auteur français d’origine comorienne qui a publié chez Carabas 2 tomes d’une série de science-fiction narrant les aventures d’un personnage nommé Dido et qui travaille actuellement sur une série animée. Mais, issus de l’immigration, ces auteurs, auxquels on peut rajouter Moniri installé à Angoulême, constituent des exceptions qui ne rencontrent que peu d’écho dans leur pays d’origine.

///Article N° : 10210

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire