La Charte du Manden

La Charte du Manden ou Manden kalikan, aurait été proclamée en 1222 par Soundjata, fondateur de l’Empire du Mali, et ses pairs. Elle reste la référence majeure des sinbo, grands maîtres chasseurs du Manden.

1. Les chasseurs déclarent : Toute vie (humaine) est une vie. Il est vrai qu’une vie apparaît à l’existence avant une autre vie, Mais une vie n’est pas plus « ancienne », plus respectable qu’une autre vie, De même qu’une vie n’est pas supérieure à une autre vie. 2. Les chasseurs déclarent : Toute vie étant une vie, Tout tort causé à une vie exige réparation. Par conséquent, Que nul ne s’en prenne gratuitement à son voisin, Que nul ne cause du tort à son prochain, Que nul ne martyrise son semblable. 3. Les chasseurs déclarent : Que chacun veille sur son prochain, Que chacun vénère ses géniteurs, Que chacun éduque comme il se doit ses enfants, Que chacun « entretienne », pourvoie aux besoins des membres de sa famille. 4. Les chasseurs déclarent : Que chacun veille sur le pays de ses pères. Par pays ou patrie, faso, Il faut entendre aussi et surtout les hommes ; Car « tout pays, toute terre qui verrait les hommes disparaître de sa surface Deviendrait aussitôt nostalgique. » 5. Les chasseurs déclarent : La faim n’est pas une bonne chose, L’esclavage n’est pas non plus une bonne chose ; Il n’y a pas pire calamité que ces choses-là, Dans ce bas monde. Tant que nous détiendrons le carquois et l’arc, La faim ne tuera plus personne au Manden, Si d’aventure la fami...

Connectez-vous pour lire la suite de l'article...
Si vous avez déjà un compte client sur Africultures vous pouvez saisir vos paramètres d'identification :

Si vous n'êtes pas encore abonné à la revue AFRICULTURES, vous pouvez le faire en cliquant sur Adhérer.
Les images de l'article
Partager :

Laisser un commentaire