“L’Afrique conditionnera l’avenir du monde”

Entretien avec Cheikh Hamidou Kane. Par Anne Bocandé et Virginie Brinker

Témoin et acteur de la vie politique du Sénégal, Cheikh Hamidou Kane est l’auteur d’une œuvre de référence de la littérature africaine : L’Aventure ambiguë. Paru en 1961, ce roman-témoignage continue de faire le tour du monde. A 86 ans, son auteur, qui a par ailleurs écrit Les Gardiens du temple en 1995, a reçu Africultures en marge du Salon du livre de Genève. Il revient sur son histoire dans l’Histoire.

“Je ne suis un écrivain qu’à titre accessoire”, avez-vous déclaré lors d’une interview. Vous avez pourtant écrit deux romans, dont l’un, L’Aventure ambiguë, a eu la renommée et les retentissements que l’on sait, alors qu’entendez-vous par là ? J’ai usé de l’écriture pour porter témoignage de mon histoire. Après avoir écrit L’Aventure ambiguë, qui est dans une certaine mesure mon autobiographie et l’histoire de mon ethnie peule, je me suis rendu compte qu’elle concernait aussi beaucoup d’autres ethnies. Partout où je vais dans le monde, on me dit : “ce que vous avez écrit nous concerne aussi”. Ce livre est le témoignage de la vie d’un colonisé africain pendant les trente dernières années de la colonisation. Tous ceux qui ont vécu dans les anciennes colonies de la France, d’Angleterre, d’Espagne ou du Portugal, se reconnaissent dans cette histoire. C’est le passage d’une société traditionnelle, africaine, noire, colonisée, à la rencontre du colonisateur. J’ai d’abord écrit ce témoignage sous l...

Connectez-vous pour lire la suite de l'article...
Si vous avez déjà un compte client sur Africultures vous pouvez saisir vos paramètres d'identification :

Si vous n'êtes pas encore abonné à la revue AFRICULTURES, vous pouvez le faire en cliquant sur Adhérer.
Partager :

Laisser un commentaire