Le champ des limites

De la Cie Danses en l'R

Print Friendly, PDF & Email

Une exploration dont le premier vrai bonheur est d’abord de retrouver Faustin Linyekula de la compagnie Gàara, un danseur congolais (R.D.C.) d’une grande force expressive et dont la formation de mime sublime le geste au-delà de la pure technique chorégraphique. Cette « approche théâtrale du mouvement », tel que Eric Languet définit son projet chorégraphique, s’enferre finalement dans une danse du quotidien qui se déporte vers des images ordinaires et se dilue même dans une approximation sans aucune force, ni chorégraphique, ni théâtrale, ni esthétique… Et ce sont sans doute les moments qui s’écartent le plus du projet artistique qui apportent vraiment quelque chose au spectacle. Notamment l’ouverture qui rachète finalement les errances théâtrales dans la sphère de l’ordinaire et parfois du vulgaire ; cette radicalité esthétique des postures improbables d’humains pliés en coin et avançant à quatre pattes, il faut à tout prix se raccrocher à son souvenir pour ne pas perdre l’intérêt du spectacle.

chorégraphie : Eric Languet
avec Nelly Romain, Eric Languet et Faustin Linyekula///Article N° : 2396

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire