Le Coach Muaka squatte le théâtre Darius Milhaud

Lire hors-ligne :

Sur Snapchat ou sur Facebook, le Coach Muaka agite les smartphones depuis un an avec ses coups de gueules hilarants. L’humoriste aux muscles d’acier se produit sur scène pour son premier spectacle solo jusqu’au 25 juin au théâtre Darius Milhaud (Paris 20e). Retour sur l’itinéraire d’un comédien gonfl é.

Petit slip bleu, corps de gladiateur et regard hagard ; malgré les apparences, Jean- Claude Muaka n’est pas catcheur mais humoriste. Depuis janvier 2016, il joue son premier spectacle de stand up, le One man costaud. C’est le début d’une carrière mais également l’aboutissement d’un long cheminement. Orienté vers la comptabilité au lycée à Melun (77), Jean-Claude s’ennuie et décide de rejoindre l’université Sorbonne Nouvelle (Paris 3e) pour y apprendre le théâtre. Là encore, les cours trop théoriques ne lui conviennent pas. Heureusement en 2008, le metteur en scène Éric Checco lui offre le rôle-titre d’Othello de Shakespeare. À 21 ans, il incarne ainsi l’un des plus importants rôles du répertoire classique. La pièce revisitée et recentrée sur la question raciale est jouée lors du Festival OFF d’Avignon et fait sensation.
Du tragique au comique
Jean-Claude va cependant s’éloigner du registre dramatique pour aller vers la comédie et le stand up. Son mentor Checco le pousse à participer au télécrochet Écoute tu vas rire sur la chaîne IDF1. L’opération est un succès puisqu’il remporte deux éditions consécutives. Il semble avoir trouvé sa voie producteur de spectacles, le repère et l’invite à Standupologie, un show d’humoristes diffusé sur Telesud. Le concept évolue et devient le remarqué Samba Show duquel des artistes tels qu’Ahmed Sylla, ou le trio Moussier Tombola, Saga Love et Bayou Sarr Jean-Claude paraît lancé, il s’amuse, joue le pitre dans le clip de rap décalé de Dogg Sosso, fait la première partie du spectacle de Patson. Mais petit à petit il disparaît de la scène. « Je dormais. Je n’avais pas confiance en moi » confie le comédien. En 2013, il tente néanmoins sa chance à On ne demande qu’à en rire sur France 2. L’expérience le rebooste et il décide d’écrire son premier spectacle. Passionné de sport, Muaka s’est taillé un physique impressionnant. « Physiquement je ressemblais à un poteau, ça me saoulait. J’étais grand et maigre, les gens ne me respectaient pas. Je suis rentré dans une salle de sport et je n’en suis plus jamais ressorti » confie l’artiste qui concède qu’il voulait aussi séduire les filles. C’est au cours d’une séance que l’inspiration lui vient ; un beau jour il ramène une caméra et enregistre un sketch où il incarne un coach sportif tyrannique, le Coach Muaka. Les péripéties du personnage animent les réseaux sociaux tout au long de l’année 2015. Tantôt il enseigne à un père désemparé comment savater son fils rebelle. Tantôt il débriefe les rencontres du PSG ou des Bleus, avec un ton toujours menaçant. « La meilleure façon d’inculquer les choses et permettre à quelqu’un d’atteindre ses objectifs, c’est la menace » explique le
Coach Muaka en riant. Originaire du Congo, il s’inspire du langage fleuri et réprobateur de ses parents. Les références à la culture afro (danses à la mode, mots en lingala, accents et intonations etc.) sont d’ailleurs une des clés du succès de l’humoriste qui peut s’appuyer sur toute une génération de Français ayant grandi en côtoyant ces codes. Les premières représentations du One man costaud se sont jouées à guichet fermé. Balaise.

Où et quand ?
One man costaud de Jean-Claude Muaka tous les samedis du 2 avril au 25 juin 2016 au Théâtre Darius Milhaud, 80 allée Darius Milhaud, Paris 19e / 01 42 01 92 26 / www.theatredariusmilhaud.fr///Article N° : 13604

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire