Le Jardin d’un autre homme (O Jardim do outro homem)

De Sol de Carvalho

Print Friendly, PDF & Email

De plus en plus de jeunes femmes doivent coucher avec leurs maîtres pour obtenir de bonnes notes. C’est pour prévenir cet état de fait que Sol de Carvalho centre son film sur la jeune Sofia, laquelle a le caractère nécessaire pour ne pas se laisser marcher sur les pieds. Dédié « à toutes les femmes mozambicaines qui continuent à sa battre malgré tout », c’est sur ce « malgré » que porte aussi ce film de sensibilisation, qui débute sur une vision sociologique de Maputo et ne se départira pas d’une visée documentaire en accord avec la tradition cinématographique mozambicaine.
Sofia dénote avec sa chemise rose, son uniforme bleu étant hors d’état : cela la fragilise, à la merci du professeur qui la fait accepter en classe en attendant une contrepartie, mais c’est aussi sa force car c’est une battante. Il fallait bien sûr un personnage positif auquel s’identifier. Issu de la télévision, Sol de Carvalho construit son film sur une série de saynètes signifiantes, à la lisière du sitcom : une suite de drames et de tensions qui ne se résoudront que dans une scène finale. Si tout cela manque de fluidité, cela ne l’empêche pas de proposer avec Sofia un personnage touchant qui a l’épaisseur nécessaire pour nous permettre de vibrer. Elle ne lâche pas malgré les difficultés accumulées, et c’est ainsi qu’elle pourra arroser le jardin d’un autre homme sans devoir se vendre (on dit qu’en laissant étudier une fille, on arrose le jardin d’un autre homme car on ne pourra plus obtenir de dot pour une femme émancipée). On ne peut que le souhaiter à toute la jeunesse qui va voir ce film utile et ancré dans le milieu sur lequel il veut agir.

///Article N° : 4511

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire