Le monde des musées en Afrique a-t-il changé ?

Entretien de Franck Houndégla avec Alain Godonou

Lire hors-ligne :

Le Centre international d’études pour la conservation et la restauration des biens culturels – l’ICCROM – avait lancé en 1986 la phase pilote d’un programme baptisé Prévention dans les musées africains. Alain Godonou a coordonné le PRÉMA, destiné à sauver les collections en passe de disparaître, entre 1990 et 2000. Dix ans pendant lesquels il a contribué à établir « un réseau de professionnels africains capables d’assurer la conservation des collections des musées africains au sud du Sahara et de prendre en charge la formation de leurs collègues ». Aujourd’hui directeur de l’École du Patrimoine africain...

Connectez-vous pour lire la suite de l'article...
Si vous avez déjà un compte client sur Africultures vous pouvez saisir vos paramètres d'identification :

Si vous n'êtes pas encore (ou plus) abonné à la revue AFRICULTURES, vous pouvez le faire en cliquant sur Adhérer.

Ce contenu vous intéresse ? Africultures a besoin de vous pour continuer d'exister. Alors soutenez-nous !

Laisser un commentaire