Le nom qui dérange

Lire hors-ligne :

Comme un conte douloureux et sensible, l’itinéraire d’une Diallo en Côte d’Ivoire.

Si l’on m’avait dit que le monde dans lequel je vivais serait un jour la proie de tant de haine, je crois que je ne l’aurais jamais cru. Très tôt mes parents m’ont nourrie de leurs passions. Ma mère-parole m’a entraînée dans les flots bouillonnants de sa littérature et mon père–silence m’a ouvert son livre d’images des lignes de sa main. J’ai grandi au milieu de Cendrillon et de Peau d’âne, chaussée par le chat botté, aimée du vilain petit canard. A l’époque nous n’avions pas encore d’écrivain pour la jeunesse en Côte d’Ivoire. Mais qu’importe, le monde du conte est semble-t-il universel : car devant mes yeux brillants d’enfant les frontièr...

Connectez-vous pour lire la suite de l'article...
Si vous avez déjà un compte client sur Africultures vous pouvez saisir vos paramètres d'identification :

Si vous n'êtes pas encore abonné à la revue AFRICULTURES, vous pouvez le faire en cliquant sur Adhérer.

Laisser un commentaire