L’imaginaire et l’écriture à plusieurs voix : Glissant et « la terre magnétique ».

Lire hors-ligne :

Il y a, chez Édouard Glissant, une manière d’écrire le monde à plusieurs mains. De nombreux écrivains et penseurs redoutent cette expérience qui ne semble pas, pour mille et une raisons, leur convenir. Ici, dans cette aventure « en relais », des imaginaires se rencontrent, se répondent en écho, comme dans les textes co-écrits avec Patrick Chamoiseau (1).

On imagine que les mains ...

Connectez-vous pour lire la suite de l'article...
Si vous avez déjà un compte client sur Africultures vous pouvez saisir vos paramètres d'identification :

Si vous n'êtes pas encore (ou plus) abonné à la revue AFRICULTURES, vous pouvez le faire en cliquant sur Adhérer.

Laisser un commentaire