Nadir Dendoune : le transfuge et le tocard

Print Friendly, PDF & Email

Le journaliste Nadir Dendoune vient de sortir son quatrième livre, Nos rêves de pauvres (éd. JC Lattès), qui compile et prolonge ses célèbres « chroniques du Tocard » publiées depuis quatre ans par Le Courrier de l’Atlas. Nos rêves de pauvres, à la manière du Fils du pauvre de Mouloud Ferraoun, fait la chronique quotidienne du clan Dendoune et rend hommage à d’autres héros de la République française, dont la parole et l’image ont été confisquées. C’est un récit « pour trouver la paix », qui montre le chemin sensible et conflictuel d’un tocard vers la tendresse et l’âge d’homme.

« Souvent, nous, les fils de prolos, on a des tout petits rêves. »

Le Clan Dendoune : une famille française

Mr et Mme Dendoune et leurs neuf enfants habitent la cité Maurice Thorez à l’Ile-Saint-Denis, un « arc-en-ciel » de béton avec vue sur la Seine et Mairie communiste – « entre la droite qui nous insultait et la gauche qui nous victimisait». L’appartement des Dendoune, c’est un microcosme où s’épanouit un clan soudé, lié par une grande pudeur, avec la télévision toujours allumée.

Le fils Nadir y a développé un troisième œil hypersensible, qui perçoit la beauté du monde et sa mélancolie même quand sa mère emballe les épluchures de légumes dans les pages du journal L’Huma. Les soirées en famille se décident quant à elles après examen de Télé Poche selon ce qui sera « éthiquement compatible avec le diffuseur en chef» – Mohand Dendoune et sa télécommande. Le label « produit halal de l’année » revenant toujours à Pierre Richard, avec sa tête de Kabyle et son « coté loser qui nous parlait … À l’écran, sa poisse, ses fêlures, ses échecs semblaient les nôtres ».

Dans la vraie vie, à Malakoff, un superbe portrait mural, réalisé par Vince en mai 2016, rend hommage à Mohand Dendoune et aux chibanis, oubliés de l’épopée républicaine depuis plus d’un siècle : « Avec tous les Français qu’il a mis au monde et élevés, Mohand Dendoune mériterait la Légion d’Honneur pour service rendu à la Nation, bien plus que tous ces suces-boules qui la reçoivent chaque année. Pourtant, mon père aura été méprisé jusqu’au bout. »

Chronique extraordinaire d’une vie infraordinaire 

Ce portrait monumental de Malakoff évoque le subtil jeu d’échelles et de proportions mis en scène dans le récit de Dendoune. Au cœur du dispositif, les hauteurs du Djurdjura et de la montagne kabyle, dont l’auteur est originaire. La métaphore montagnarde spatialise une autre représentation de « l’accès » bourdieusien qui, ici, ne connaît pas les limites d’un « plafond de verre ». Après tout, le tocard – anti-héros présumé – a conquis l’Everest, exhibant au sommet une pancarte estampillé « 93 ». Puis il en a fait un livre, récemment adapté au cinéma avec L’ascension. Bref, on est loin de Pierre Richard.

Cette écriture tensive, ancrée dans un quotidien à priori trivial et infra-ordinaire, est capable de convoquer à la fois le mouchoir à carreaux du père et la poésie de Slimane Azem, dans un très beau chapitre qui campe Mme Dendoune en passeuse de savoirs. Présumée quant à elle « ignorante », elle livre un jour son « trésor » à son fils : une oralité sophistiquée et éloquente, dans une langue berbère secrètement enfouie.

Et l’auteur peut compter sur « le mimétisme dans [son]ADN » pour s’emparer des rôles qu’on ne lui assignera pas : en jouant à la corde à sauter avec ses sept sœurs, en jouant à la « caillera » grimé d’un « masque de délinquant », en s’inspirant à l’école de « ceux qui ont ingurgité de la culture au biberon ». Jusqu’à s’autoriser, à l’âge de trente-trois ans, « le droit d’écrire ».

Un hommage à la « culture de pauvre »

Nos rêves de pauvres arrache la vie des pauvres à son « marathon sacrificiel » et fait la chronique des ruses nécessaires pour trouver le chemin de la confiance, quand on grandit dans un « fatalisme institutionnalisé ». Et qui dit ruse, dit détour. Par l’Australie pour Dendoune où il fera la première expérience de son « identité française ». Ruser aussi face à « la panne de souvenirs heureux » et au spectre du suicide, qui rode, poussant toujours à revitaliser la vie. Ruser enfin avec l’héritage traumatique : « C’est pour cette raison que parfois on a l’air perdu ». Rythmé par l’anaphore « on vous en veut », le chapitre « Madame la France » livre un brûlot sans pardon sur la colonisation de l’Algérie. La « mémoire blessée » y règle ses comptes : « Je sais, c’est le même discours qu’on tient depuis trente ans, et on le répètera jusqu’à ce que vous nos entendiez vraiment ».

 

  • 151
  •  
  •  
  •  
Les images de l'article
Né à Paris de parents originaires de la Martinique, Terry Brival à vécu son enfance à Saint-Gratien, petite commune du val d’Oise dans le 95…C’est à l’âge de 4 ans que sa mère découvre son talent sur un 45 tour de Stevie Wonder intitulé « I just call to say I love you » , reproduisant à l’identique la voix de la star anglo-saxonne… Mais la révélation se fut bien plus tard au collège; lorsque Terry se met à fredonner « I believe I can fly », du célèbre R-Kelly, à pleine voix devant ses camarades de récré tous rassemblés autour de lui comme jamais il ne l’avait souhaité… L’histoire de Terry se poursuit à son entrée au Lycée, où il fait la rencontre de Yann S et de Nikko des 2 Wayz lors d’un échange vocal pendant la pause un bon matin… il collabore avec Yann S son meilleur ami, pour former le duo Vocals Players : une période intensive de travaille acharnée, enchainement d’auditions, cours de chants privés, etc… Jusqu’au jour où Terry dût opter pour un break dans sa carrière musicale afin de poursuivre ses études et de faire diverses formations… Ce n’est que 9 ans plus tard, ils se retrouvent en mars 2007 en plein paris, Yann revenant de Guyane et préparant son album « à livre ouvert » intègre Terry dans son projet sans hésiter. Le titre « adieu » permettant ainsi à Terry d’accomplir son rêve et démarre enfin sa carrière de chanteur … Les retours positifs du duo « adieu » ont motivés l’association S’time à produire Terry. C’est donc fin septembre 2007 que la prod a commencé à peaufiner l’album de Terry Brival. S’time a voulu créer un univers chaud et électrique autour de Terry car il possède une voix très puissante et mélancolique. Ainsi pour ce première opus le protégé de S’time a pu être entouré d’artistes de divers horizons et de compositeurs novateurs. Près de Huit mois de travail intensif pour des collaborations riches en échanges et en émotions ! Les II Wayz, Scarlette Fuentes, Yann S, Eleeza.r, Bekeno et Sita Beensha, sans hésité, ont répondu présent pour cette première. Pour les Chœurs Linda Rey fut indispensable ainsi que Steven Morris, Béa et Ninamazone. Du côté instrumental, pour les guitares Thierry Delannay, Denis Louves, Camille breter, Kayneex et nikooo prod ont su nous surprendre et nous faire vibrer ! Terry étant un artiste R’N’B/Gospel à la base, désirs brûlants devait être le plus large possible. C’est pourquoi la prod à faits appel aux compositeurs Patrice Adekalom, Nikooo prod, Reverse, Kayneex, Styley et Henri Placide. Le Bassiste Guy Nsengué a collaboré sur quelques titres et a permis à cet album d’obtenir un son plus intense ! Le mix et l’enregistrement se sont effectués au studio Kas, au côté de Mr. Jacques Lomon puis certain titres ont été mixé par el magnifico (claude). Le premier single est loin de toi et il nous renvoi à la dépendance. Chaque titre de son premier album renvoi a une émotion ou une épreuve ! Un album de 16 titres dont les désirs nous brûlent et nous confronte à : La dépendance (loin de toi) La dépression (jamais) L amour (inmé mwen) feat Scarlette Fuentes Le Bonheur (you and me) L obsession (je t aime encore) La persévérance (carry on) feat Bekeno et sita Beensha La curiosité (Candy) feat Yann S L évasion (ride with me) feat Aycee Jordan II Wayz Lafaiblesse (face à toi) La détresse (i love you) La colère (moi trompé) L incompréhension (Lueur d Espoir) L indifférence (Dis moi) feat Eleeza.R La distance (Adieu).. L année suivante Terry Brival s installe dans son pays d origine "La Martinique" où très rapidement il se fait connaitre par les radios populaires de l île.. Et en profite pour faire quelques couvertures de magazines afin de satisfaire ses admirateurs les plus fidèles. Tout s’enchaîne très vite, il revient en France par la suite où il fait la connaissance de la célèbre chanteuse "Corinne Ozier" digne gagnante du concours des voix de l espoir de 2009 organisé par la radio Espace FM, qui n hésite pas à intégrer Terry en featuring dans son projet d album "Cocktail dézil" (réalisation Steve Pierre-Louis) prévu pour fin 2010 ...C est dans le plus grand secret que Terry compose trois textes qui correspondent à la chanteuse. " Pas Sans Toi ; L Île Du Paradis ; Mon Rêve / Un Coeur Meurtri " Terry va assister a de nombreux évènements privés de type mariage, baptême, d association d aide à l enfance et d oeuvre de bienfaisance. En restant toujours fidèle aux radios tropicales et aux gérants de boite de nuit avec lesquels il a collaboré. Petit à petit Terry Brival devient l artiste que tout le monde "aime", sa cote de popularité atteint les plus hauts sommets alors qu il n a que deux ans de carrières. Le chanteur touche un public de tout âge et de toute culture et commence à intéresser énormément d artistes dans le monde grâce à sa voix. Ainsi, Terry part à la rencontre de Sonia Rolant sur la Côte d Azur, convaincu de son courage et de son efficacité... Sonia connaissant très bien le parcours de l artiste, prend aussitôt conscience du potentiel de ce dernier, et décide donc de le manager sans hésiter. Sonia Rolant démarre alors sa nouvelle fonction discrètement. Et devient très vite en quelques mois une vraie femme d affaire, très appréciée de ses confrères dans le milieu musical, félicitée pour sa délicatesse et son professionnalisme envers les radios Européennes et dans le monde. Pour plus d infos sur le chanteur : http://www.terrybrival.com http://www.reverbnation.com/terrybrival http://www.myspace.com/terrybrival http://www.youtube.com/user/TerryBrival http://www.terrybrival.skyrock.com/ http://www.listn.to/TerryBRIVAL/player#p=1 http://blog.nrj.fr/terrybrival http://www.tropiquesfm.net/TERRY-BRIVAL.html http://community.mtv.fr/terry-brival http://www.tagged.com/Terrybrival http://www.twitter.com/Terrybrival http://www.netlog.com/Terrybrival http://www.clubinfun.fr/profil/public/te... http://www.yvelinesradio.com/infos_all/a... http://community.mtv.fr/Post/All-of-Terr... http://club.ados.fr/like-terry-brival http://blog.cheriefm.fr/terrybrival http://www.facebook.com/pages/Terry-BRIVAL/121324811961 http://terrybrival.musicblog.fr/ Terry Brival - Lueur d espoir On Youtube : http://youtu.be/K8WZWoXKUeo
Né à Paris de parents originaires de la Martinique, Terry Brival à vécu son enfance à Saint-Gratien, petite commune du val d’Oise dans le 95…C’est à l’âge de 4 ans que sa mère découvre son talent sur un 45 tour de Stevie Wonder intitulé « I just call to say I love you » , reproduisant à l’identique la voix de la star anglo-saxonne… Mais la révélation se fut bien plus tard au collège; lorsque Terry se met à fredonner « I believe I can fly », du célèbre R-Kelly, à pleine voix devant ses camarades de récré tous rassemblés autour de lui comme jamais il ne l’avait souhaité… L’histoire de Terry se poursuit à son entrée au Lycée, où il fait la rencontre de Yann S et de Nikko des 2 Wayz lors d’un échange vocal pendant la pause un bon matin… il collabore avec Yann S son meilleur ami, pour former le duo Vocals Players : une période intensive de travaille acharnée, enchainement d’auditions, cours de chants privés, etc… Jusqu’au jour où Terry dût opter pour un break dans sa carrière musicale afin de poursuivre ses études et de faire diverses formations… Ce n’est que 9 ans plus tard, ils se retrouvent en mars 2007 en plein paris, Yann revenant de Guyane et préparant son album « à livre ouvert » intègre Terry dans son projet sans hésiter. Le titre « adieu » permettant ainsi à Terry d’accomplir son rêve et démarre enfin sa carrière de chanteur … Les retours positifs du duo « adieu » ont motivés l’association S’time à produire Terry. C’est donc fin septembre 2007 que la prod a commencé à peaufiner l’album de Terry Brival. S’time a voulu créer un univers chaud et électrique autour de Terry car il possède une voix très puissante et mélancolique. Ainsi pour ce première opus le protégé de S’time a pu être entouré d’artistes de divers horizons et de compositeurs novateurs. Près de Huit mois de travail intensif pour des collaborations riches en échanges et en émotions ! Les II Wayz, Scarlette Fuentes, Yann S, Eleeza.r, Bekeno et Sita Beensha, sans hésité, ont répondu présent pour cette première. Pour les Chœurs Linda Rey fut indispensable ainsi que Steven Morris, Béa et Ninamazone. Du côté instrumental, pour les guitares Thierry Delannay, Denis Louves, Camille breter, Kayneex et nikooo prod ont su nous surprendre et nous faire vibrer ! Terry étant un artiste R’N’B/Gospel à la base, désirs brûlants devait être le plus large possible. C’est pourquoi la prod à faits appel aux compositeurs Patrice Adekalom, Nikooo prod, Reverse, Kayneex, Styley et Henri Placide. Le Bassiste Guy Nsengué a collaboré sur quelques titres et a permis à cet album d’obtenir un son plus intense ! Le mix et l’enregistrement se sont effectués au studio Kas, au côté de Mr. Jacques Lomon puis certain titres ont été mixé par el magnifico (claude). Le premier single est loin de toi et il nous renvoi à la dépendance. Chaque titre de son premier album renvoi a une émotion ou une épreuve ! Un album de 16 titres dont les désirs nous brûlent et nous confronte à : La dépendance (loin de toi) La dépression (jamais) L amour (inmé mwen) feat Scarlette Fuentes Le Bonheur (you and me) L obsession (je t aime encore) La persévérance (carry on) feat Bekeno et sita Beensha La curiosité (Candy) feat Yann S L évasion (ride with me) feat Aycee Jordan II Wayz Lafaiblesse (face à toi) La détresse (i love you) La colère (moi trompé) L incompréhension (Lueur d Espoir) L indifférence (Dis moi) feat Eleeza.R La distance (Adieu).. L année suivante Terry Brival s installe dans son pays d origine "La Martinique" où très rapidement il se fait connaitre par les radios populaires de l île.. Et en profite pour faire quelques couvertures de magazines afin de satisfaire ses admirateurs les plus fidèles. Tout s’enchaîne très vite, il revient en France par la suite où il fait la connaissance de la célèbre chanteuse "Corinne Ozier" digne gagnante du concours des voix de l espoir de 2009 organisé par la radio Espace FM, qui n hésite pas à intégrer Terry en featuring dans son projet d album "Cocktail dézil" (réalisation Steve Pierre-Louis) prévu pour fin 2010 ...C est dans le plus grand secret que Terry compose trois textes qui correspondent à la chanteuse. " Pas Sans Toi ; L Île Du Paradis ; Mon Rêve / Un Coeur Meurtri " Terry va assister a de nombreux évènements privés de type mariage, baptême, d association d aide à l enfance et d oeuvre de bienfaisance. En restant toujours fidèle aux radios tropicales et aux gérants de boite de nuit avec lesquels il a collaboré. Petit à petit Terry Brival devient l artiste que tout le monde "aime", sa cote de popularité atteint les plus hauts sommets alors qu il n a que deux ans de carrières. Le chanteur touche un public de tout âge et de toute culture et commence à intéresser énormément d artistes dans le monde grâce à sa voix. Ainsi, Terry part à la rencontre de Sonia Rolant sur la Côte d Azur, convaincu de son courage et de son efficacité... Sonia connaissant très bien le parcours de l artiste, prend aussitôt conscience du potentiel de ce dernier, et décide donc de le manager sans hésiter. Sonia Rolant démarre alors sa nouvelle fonction discrètement. Et devient très vite en quelques mois une vraie femme d affaire, très appréciée de ses confrères dans le milieu musical, félicitée pour sa délicatesse et son professionnalisme envers les radios Européennes et dans le monde. Pour plus d infos sur le chanteur : http://www.terrybrival.com http://www.reverbnation.com/terrybrival http://www.myspace.com/terrybrival http://www.youtube.com/user/TerryBrival http://www.terrybrival.skyrock.com/ http://www.listn.to/TerryBRIVAL/player#p=1 http://blog.nrj.fr/terrybrival http://www.tropiquesfm.net/TERRY-BRIVAL.html http://community.mtv.fr/terry-brival http://www.tagged.com/Terrybrival http://www.twitter.com/Terrybrival http://www.netlog.com/Terrybrival http://www.clubinfun.fr/profil/public/te... http://www.yvelinesradio.com/infos_all/a... http://community.mtv.fr/Post/All-of-Terr... http://club.ados.fr/like-terry-brival http://blog.cheriefm.fr/terrybrival http://www.facebook.com/pages/Terry-BRIVAL/121324811961 http://terrybrival.musicblog.fr/ Terry Brival - Lueur d espoir On Youtube : http://youtu.be/K8WZWoXKUeo
Né à Paris de parents originaires de la Martinique, Terry Brival à vécu son enfance à Saint-Gratien, petite commune du val d’Oise dans le 95…C’est à l’âge de 4 ans que sa mère découvre son talent sur un 45 tour de Stevie Wonder intitulé « I just call to say I love you » , reproduisant à l’identique la voix de la star anglo-saxonne… Mais la révélation se fut bien plus tard au collège; lorsque Terry se met à fredonner « I believe I can fly », du célèbre R-Kelly, à pleine voix devant ses camarades de récré tous rassemblés autour de lui comme jamais il ne l’avait souhaité… L’histoire de Terry se poursuit à son entrée au Lycée, où il fait la rencontre de Yann S et de Nikko des 2 Wayz lors d’un échange vocal pendant la pause un bon matin… il collabore avec Yann S son meilleur ami, pour former le duo Vocals Players : une période intensive de travaille acharnée, enchainement d’auditions, cours de chants privés, etc… Jusqu’au jour où Terry dût opter pour un break dans sa carrière musicale afin de poursuivre ses études et de faire diverses formations… Ce n’est que 9 ans plus tard, ils se retrouvent en mars 2007 en plein paris, Yann revenant de Guyane et préparant son album « à livre ouvert » intègre Terry dans son projet sans hésiter. Le titre « adieu » permettant ainsi à Terry d’accomplir son rêve et démarre enfin sa carrière de chanteur … Les retours positifs du duo « adieu » ont motivés l’association S’time à produire Terry. C’est donc fin septembre 2007 que la prod a commencé à peaufiner l’album de Terry Brival. S’time a voulu créer un univers chaud et électrique autour de Terry car il possède une voix très puissante et mélancolique. Ainsi pour ce première opus le protégé de S’time a pu être entouré d’artistes de divers horizons et de compositeurs novateurs. Près de Huit mois de travail intensif pour des collaborations riches en échanges et en émotions ! Les II Wayz, Scarlette Fuentes, Yann S, Eleeza.r, Bekeno et Sita Beensha, sans hésité, ont répondu présent pour cette première. Pour les Chœurs Linda Rey fut indispensable ainsi que Steven Morris, Béa et Ninamazone. Du côté instrumental, pour les guitares Thierry Delannay, Denis Louves, Camille breter, Kayneex et nikooo prod ont su nous surprendre et nous faire vibrer ! Terry étant un artiste R’N’B/Gospel à la base, désirs brûlants devait être le plus large possible. C’est pourquoi la prod à faits appel aux compositeurs Patrice Adekalom, Nikooo prod, Reverse, Kayneex, Styley et Henri Placide. Le Bassiste Guy Nsengué a collaboré sur quelques titres et a permis à cet album d’obtenir un son plus intense ! Le mix et l’enregistrement se sont effectués au studio Kas, au côté de Mr. Jacques Lomon puis certain titres ont été mixé par el magnifico (claude). Le premier single est loin de toi et il nous renvoi à la dépendance. Chaque titre de son premier album renvoi a une émotion ou une épreuve ! Un album de 16 titres dont les désirs nous brûlent et nous confronte à : La dépendance (loin de toi) La dépression (jamais) L amour (inmé mwen) feat Scarlette Fuentes Le Bonheur (you and me) L obsession (je t aime encore) La persévérance (carry on) feat Bekeno et sita Beensha La curiosité (Candy) feat Yann S L évasion (ride with me) feat Aycee Jordan II Wayz Lafaiblesse (face à toi) La détresse (i love you) La colère (moi trompé) L incompréhension (Lueur d Espoir) L indifférence (Dis moi) feat Eleeza.R La distance (Adieu).. L année suivante Terry Brival s installe dans son pays d origine "La Martinique" où très rapidement il se fait connaitre par les radios populaires de l île.. Et en profite pour faire quelques couvertures de magazines afin de satisfaire ses admirateurs les plus fidèles. Tout s’enchaîne très vite, il revient en France par la suite où il fait la connaissance de la célèbre chanteuse "Corinne Ozier" digne gagnante du concours des voix de l espoir de 2009 organisé par la radio Espace FM, qui n hésite pas à intégrer Terry en featuring dans son projet d album "Cocktail dézil" (réalisation Steve Pierre-Louis) prévu pour fin 2010 ...C est dans le plus grand secret que Terry compose trois textes qui correspondent à la chanteuse. " Pas Sans Toi ; L Île Du Paradis ; Mon Rêve / Un Coeur Meurtri " Terry va assister a de nombreux évènements privés de type mariage, baptême, d association d aide à l enfance et d oeuvre de bienfaisance. En restant toujours fidèle aux radios tropicales et aux gérants de boite de nuit avec lesquels il a collaboré. Petit à petit Terry Brival devient l artiste que tout le monde "aime", sa cote de popularité atteint les plus hauts sommets alors qu il n a que deux ans de carrières. Le chanteur touche un public de tout âge et de toute culture et commence à intéresser énormément d artistes dans le monde grâce à sa voix. Ainsi, Terry part à la rencontre de Sonia Rolant sur la Côte d Azur, convaincu de son courage et de son efficacité... Sonia connaissant très bien le parcours de l artiste, prend aussitôt conscience du potentiel de ce dernier, et décide donc de le manager sans hésiter. Sonia Rolant démarre alors sa nouvelle fonction discrètement. Et devient très vite en quelques mois une vraie femme d affaire, très appréciée de ses confrères dans le milieu musical, félicitée pour sa délicatesse et son professionnalisme envers les radios Européennes et dans le monde. Pour plus d infos sur le chanteur : http://www.terrybrival.com http://www.reverbnation.com/terrybrival http://www.myspace.com/terrybrival http://www.youtube.com/user/TerryBrival http://www.terrybrival.skyrock.com/ http://www.listn.to/TerryBRIVAL/player#p=1 http://blog.nrj.fr/terrybrival http://www.tropiquesfm.net/TERRY-BRIVAL.html http://community.mtv.fr/terry-brival http://www.tagged.com/Terrybrival http://www.twitter.com/Terrybrival http://www.netlog.com/Terrybrival http://www.clubinfun.fr/profil/public/te... http://www.yvelinesradio.com/infos_all/a... http://community.mtv.fr/Post/All-of-Terr... http://club.ados.fr/like-terry-brival http://blog.cheriefm.fr/terrybrival http://www.facebook.com/pages/Terry-BRIVAL/121324811961 http://terrybrival.musicblog.fr/ Terry Brival - Lueur d espoir On Youtube : http://youtu.be/K8WZWoXKUeo
Né à Paris de parents originaires de la Martinique, Terry Brival à vécu son enfance à Saint-Gratien, petite commune du val d’Oise dans le 95…C’est à l’âge de 4 ans que sa mère découvre son talent sur un 45 tour de Stevie Wonder intitulé « I just call to say I love you » , reproduisant à l’identique la voix de la star anglo-saxonne… Mais la révélation se fut bien plus tard au collège; lorsque Terry se met à fredonner « I believe I can fly », du célèbre R-Kelly, à pleine voix devant ses camarades de récré tous rassemblés autour de lui comme jamais il ne l’avait souhaité… L’histoire de Terry se poursuit à son entrée au Lycée, où il fait la rencontre de Yann S et de Nikko des 2 Wayz lors d’un échange vocal pendant la pause un bon matin… il collabore avec Yann S son meilleur ami, pour former le duo Vocals Players : une période intensive de travaille acharnée, enchainement d’auditions, cours de chants privés, etc… Jusqu’au jour où Terry dût opter pour un break dans sa carrière musicale afin de poursuivre ses études et de faire diverses formations… Ce n’est que 9 ans plus tard, ils se retrouvent en mars 2007 en plein paris, Yann revenant de Guyane et préparant son album « à livre ouvert » intègre Terry dans son projet sans hésiter. Le titre « adieu » permettant ainsi à Terry d’accomplir son rêve et démarre enfin sa carrière de chanteur … Les retours positifs du duo « adieu » ont motivés l’association S’time à produire Terry. C’est donc fin septembre 2007 que la prod a commencé à peaufiner l’album de Terry Brival. S’time a voulu créer un univers chaud et électrique autour de Terry car il possède une voix très puissante et mélancolique. Ainsi pour ce première opus le protégé de S’time a pu être entouré d’artistes de divers horizons et de compositeurs novateurs. Près de Huit mois de travail intensif pour des collaborations riches en échanges et en émotions ! Les II Wayz, Scarlette Fuentes, Yann S, Eleeza.r, Bekeno et Sita Beensha, sans hésité, ont répondu présent pour cette première. Pour les Chœurs Linda Rey fut indispensable ainsi que Steven Morris, Béa et Ninamazone. Du côté instrumental, pour les guitares Thierry Delannay, Denis Louves, Camille breter, Kayneex et nikooo prod ont su nous surprendre et nous faire vibrer ! Terry étant un artiste R’N’B/Gospel à la base, désirs brûlants devait être le plus large possible. C’est pourquoi la prod à faits appel aux compositeurs Patrice Adekalom, Nikooo prod, Reverse, Kayneex, Styley et Henri Placide. Le Bassiste Guy Nsengué a collaboré sur quelques titres et a permis à cet album d’obtenir un son plus intense ! Le mix et l’enregistrement se sont effectués au studio Kas, au côté de Mr. Jacques Lomon puis certain titres ont été mixé par el magnifico (claude). Le premier single est loin de toi et il nous renvoi à la dépendance. Chaque titre de son premier album renvoi a une émotion ou une épreuve ! Un album de 16 titres dont les désirs nous brûlent et nous confronte à : La dépendance (loin de toi) La dépression (jamais) L amour (inmé mwen) feat Scarlette Fuentes Le Bonheur (you and me) L obsession (je t aime encore) La persévérance (carry on) feat Bekeno et sita Beensha La curiosité (Candy) feat Yann S L évasion (ride with me) feat Aycee Jordan II Wayz Lafaiblesse (face à toi) La détresse (i love you) La colère (moi trompé) L incompréhension (Lueur d Espoir) L indifférence (Dis moi) feat Eleeza.R La distance (Adieu).. L année suivante Terry Brival s installe dans son pays d origine "La Martinique" où très rapidement il se fait connaitre par les radios populaires de l île.. Et en profite pour faire quelques couvertures de magazines afin de satisfaire ses admirateurs les plus fidèles. Tout s’enchaîne très vite, il revient en France par la suite où il fait la connaissance de la célèbre chanteuse "Corinne Ozier" digne gagnante du concours des voix de l espoir de 2009 organisé par la radio Espace FM, qui n hésite pas à intégrer Terry en featuring dans son projet d album "Cocktail dézil" (réalisation Steve Pierre-Louis) prévu pour fin 2010 ...C est dans le plus grand secret que Terry compose trois textes qui correspondent à la chanteuse. " Pas Sans Toi ; L Île Du Paradis ; Mon Rêve / Un Coeur Meurtri " Terry va assister a de nombreux évènements privés de type mariage, baptême, d association d aide à l enfance et d oeuvre de bienfaisance. En restant toujours fidèle aux radios tropicales et aux gérants de boite de nuit avec lesquels il a collaboré. Petit à petit Terry Brival devient l artiste que tout le monde "aime", sa cote de popularité atteint les plus hauts sommets alors qu il n a que deux ans de carrières. Le chanteur touche un public de tout âge et de toute culture et commence à intéresser énormément d artistes dans le monde grâce à sa voix. Ainsi, Terry part à la rencontre de Sonia Rolant sur la Côte d Azur, convaincu de son courage et de son efficacité... Sonia connaissant très bien le parcours de l artiste, prend aussitôt conscience du potentiel de ce dernier, et décide donc de le manager sans hésiter. Sonia Rolant démarre alors sa nouvelle fonction discrètement. Et devient très vite en quelques mois une vraie femme d affaire, très appréciée de ses confrères dans le milieu musical, félicitée pour sa délicatesse et son professionnalisme envers les radios Européennes et dans le monde. Pour plus d infos sur le chanteur : http://www.terrybrival.com http://www.reverbnation.com/terrybrival http://www.myspace.com/terrybrival http://www.youtube.com/user/TerryBrival http://www.terrybrival.skyrock.com/ http://www.listn.to/TerryBRIVAL/player#p=1 http://blog.nrj.fr/terrybrival http://www.tropiquesfm.net/TERRY-BRIVAL.html http://community.mtv.fr/terry-brival http://www.tagged.com/Terrybrival http://www.twitter.com/Terrybrival http://www.netlog.com/Terrybrival http://www.clubinfun.fr/profil/public/te... http://www.yvelinesradio.com/infos_all/a... http://community.mtv.fr/Post/All-of-Terr... http://club.ados.fr/like-terry-brival http://blog.cheriefm.fr/terrybrival http://www.facebook.com/pages/Terry-BRIVAL/121324811961 http://terrybrival.musicblog.fr/ Terry Brival - Lueur d espoir On Youtube : http://youtu.be/K8WZWoXKUeo
Né à Paris de parents originaires de la Martinique, Terry Brival à vécu son enfance à Saint-Gratien, petite commune du val d’Oise dans le 95…C’est à l’âge de 4 ans que sa mère découvre son talent sur un 45 tour de Steevy Wonder intitulé « I just call to say I love you » , reproduisant à l’identique la voix de la star anglo-saxonne… Mais la révélation se fut bien plus tard au collège; lorsque Terry se met à fredonner « I believe I can fly », du célèbre R-Kelly, à pleine voix devant ses camarades de récré tous rassemblés autour de lui comme jamais il ne l’avait souhaité… L’histoire de Terry se poursuit à son entrée au Lycée, où il fait la rencontre de Yann S et de Nikko des 2 Wayz lors d’un échange vocal pendant la pause un bon matin… il collabore avec Yann S son meilleur ami, pour former le duo Vocals Players : une période intensive de travaille acharnée, enchainement d’auditions, cours de chants privés, etc… Jusqu’au jour où Terry dût opter pour un break dans sa carrière musicale afin de poursuivre ses études et de faire diverses formations… Ce n’est que 9 ans plus tard, ils se retrouvent en mars 2007 en plein paris, Yann revenant de Guyane et préparant son album « à livre ouvert » intègre Terry dans son projet sans hésiter. Le titre « adieu » permettant ainsi à Terry d’accomplir son rêve et démarre enfin sa carrière de chanteur … Les retours positifs du duo « adieu » ont motivés l’association S’time à produire Terry. C’est donc fin septembre 2007 que la prod a commencé à peaufiner l’album de Terry Brival. S’time a voulu créer un univers chaud et électrique autour de Terry car il possède une voix très puissante et mélancolique. Ainsi pour ce première opus le protégé de S’time a pu être entouré d’artistes de divers horizons et de compositeurs novateurs. Près de Huit mois de travail intensif pour des collaborations riches en échanges et en émotions ! Les II Wayz, Scarlette Fuentes, Yann S, Eleeza.r, Bekeno et Sita Beensha, sans hésité, ont répondu présent pour cette première. Pour les Chœurs Linda Rey fut indispensable ainsi que Steven Morris, Béa et Ninamazone. Du côté instrumental, pour les guitares Thierry Delannay, Denis Louves, Camille breter, Kayneex et nikooo prod ont su nous surprendre et nous faire vibrer ! Terry étant un artiste R’N’B/Gospel à la base, désirs brûlants devait être le plus large possible. C’est pourquoi la prod à faits appel aux compositeurs Patrice Adekalom, Nikooo prod, Reverse, Kayneex, Styley et Henri Placide. Le Bassiste Guy Nsengué a collaboré sur quelques titres et a permis à cet album d’obtenir un son plus intense ! Le mix et l’enregistrement se sont effectués au studio Kas, au côté de Mr. Jacques Lomon puis certain titres ont été mixé par el magnifico (claude). Le premier single est loin de toi et il nous renvoi à la dépendance. Chaque titre de son premier album renvoi a une émotion ou une épreuve ! Un album de 16 titres dont les désirs nous brûlent et nous confronte à : La dépendance (loin de toi) La dépression (jamais) L amour (inmé mwen) feat Scarlette Fuentes Le Bonheur (you and me) L obsession (je t aime encore) La persévérance (carry on) feat Bekeno et sita Beensha La curiosité (Candy) feat Yann S L évasion (ride with me) feat Aycee Jordan II Wayz Lafaiblesse (face à toi) La détresse (i love you) La colère (moi trompé) L incompréhension (Lueur d Espoir) L indifférence (Dis moi) feat Eleeza.R La distance (Adieu).. L année suivante Terry Brival s installe dans son pays d origine "La Martinique" où très rapidement il se fait connaitre par les radios populaires de l île.. Et en profite pour faire quelques couvertures de magazines afin de satisfaire ses admirateurs les plus fidèles. Tout s’enchaîne très vite, il revient en France par la suite où il fait la connaissance de la célèbre chanteuse "Corinne Ozier" digne gagnante du concours des voix de l espoir de 2009 organisé par la radio Espace FM, qui n hésite pas à intégrer Terry en featuring dans son projet d album "Cocktail dézil" (réalisation Steve Pierre-Louis) prévu pour fin 2010 ...C est dans le plus grand secret que Terry compose trois textes qui correspondent à la chanteuse. " Pas Sans Toi ; L Île Du Paradis ; Mon Rêve / Un Coeur Meurtri " Terry va assister a de nombreux évènements privés de type mariage, baptême, d association d aide à l enfance et d oeuvre de bienfaisance. En restant toujours fidèle aux radios tropicales et aux gérants de boite de nuit avec lesquels il a collaboré. Petit à petit Terry Brival devient l artiste que tout le monde "aime", sa cote de popularité atteint les plus hauts sommets alors qu il n a que deux ans de carrières. Le chanteur touche un public de tout âge et de toute culture et commence à intéresser énormément d artistes dans le monde grâce à sa voix. Ainsi, Terry part à la rencontre de Sonia Rolant sur la Côte d Azur, convaincu de son courage et de son efficacité... Sonia connaissant très bien le parcours de l artiste, prend aussitôt conscience du potentiel de ce dernier, et décide donc de le manager sans hésiter. Sonia Rolant démarre alors sa nouvelle fonction discrètement. Et devient très vite en quelques mois une vraie femme d affaire, très appréciée de ses confrères dans le milieu musical, félicitée pour sa délicatesse et son professionnalisme envers les radios Européennes et dans le monde. Pour plus d infos sur le chanteur : http://www.terrybrival.com http://www.reverbnation.com/terrybrival http://www.myspace.com/terrybrival http://www.youtube.com/user/TerryBrival http://www.terrybrival.skyrock.com/ http://www.listn.to/TerryBRIVAL/player#p=1 http://blog.nrj.fr/terrybrival http://www.tropiquesfm.net/TERRY-BRIVAL.html http://community.mtv.fr/terry-brival http://www.tagged.com/Terrybrival http://www.twitter.com/Terrybrival http://www.netlog.com/Terrybrival http://www.clubinfun.fr/profil/public/te... http://www.yvelinesradio.com/infos_all/a... http://community.mtv.fr/Post/All-of-Terr... http://club.ados.fr/like-terry-brival http://blog.cheriefm.fr/terrybrival http://www.facebook.com/pages/Terry-BRIVAL/121324811961 http://terrybrival.musicblog.fr/ Terry Brival - Lueur d espoir On Youtube : http://youtu.be/K8WZWoXKUeo
La Diligence s éloigne à l aube
Cette maison pleine de fantomes © Editions le Printemps
" doubles lunes ". Deux lunes brillent sur mes pensees, trois soleils dancent tout autour à eux, ça succede ici, c est comme ça dans cet Pays, c est comme ça dans mon Pays.
Il tavolo della pace.
terracotta policroma.
terracotta policroma su legno.
Planche 1 "Congo 50" © Roularta Books - Africalia
Planche 7 "Congo 50" © Roularta Books - Africalia
Planche 13 "Congo 50" © Roularta Books - Africalia
Planche 25 "Congo 50" © Roularta Books - Africalia
Planche 19 "Congo 50" © Roularta Books - Africalia
Planche 31 "Congo 50" © Roularta Books - Africalia
Planche 37 "Congo 50" © Roularta Books - Africalia
Planche 43 "Congo 50" © Roularta Books - Africalia
dlvb01 © Samiry Zara
dlvb02 © Samiry Zara
dlvb03 © Samiry Zara
dlvb05 © Samiry Zara
dlvb04 © Samiry Zara
dlvb07 © Samiry Zara
dlvb06 © Samiry Zara
dlvb08 © Samiry Zara
dlvb09 © Samiry Zara
dlvb10 © Samiry Zara
dlvb12 © Samiry Zara
dlvb11 © Samiry Zara
Les pousseurs de Bacongo, 17 © Mbock Rodrig
Les pousseurs de Bacongo, 16 © Mbock Rodrig
Les pousseurs de Bacongo, 15 © Mbock Rodrig
Les pousseurs de Bacongo, 13 © Mbock Rodrig
Les pousseurs de Bacongo, 14 © Mbock Rodrig
Les pousseurs de Bacongo, 12 © Mbock Rodrig
Les pousseurs de Bacongo, 11 © Mbock Rodrig
Les pousseurs de Bacongo, 10 © Mbock Rodrig
Les pousseurs de Bacongo, 9 © Mbock Rodrig
Les pousseurs de Bacongo, 8 © Mbock Rodrig
Les pousseurs de Bacongo, 7 © Mbock Rodrig
Les pousseurs de Bacongo, 6 © Mbock Rodrig
Les pousseurs de Bacongo, 5 © Mbock Rodrig
Les pousseurs de Bacongo, 4 © Mbock Rodrig
Les pousseurs de Bacongo, 3 © Mbock Rodrig
Les pousseurs de Bacongo, 2 © Mbock Rodrig
Marrons, les esclaves fugitifs, 10 © Monteiro Fabrice
Marrons, les esclaves fugitifs, 9 © Monteiro Fabrice
Marrons, les esclaves fugitifs, 8 © Monteiro Fabrice




Laisser un commentaire