Paname dans l’objectif de Paps Touré

Print Friendly, PDF & Email

Pas si simple est le premier livre de Paps Touré. Une compilation d’images prises au gré de ses ballades. Son terrain de prédilection, c‘est la rue. Se déplaçant le plus souvent à vélo et toujours avec un appareil photo autour du cou, Paps Touré photographie tout ce qui le touche. Il saisit ainsi les sans-domiciles-fixes, les passants, les amoureux ou les chiens.

Un jour d’hiver, sur le pont de Stalingrad, Paps Touré prend la photographie d’un homme d’une cinquantaine d’années regardant l’horizon. En rentrant chez lui, l’image qu’il a sous les yeux le bouleverse. Et c‘est ainsi que tout commence. Ces photographies sont d’ailleurs celles qui ouvrent le livre, Pas si simple, qui vient de paraître aux éditions Indeez. Dans ce premier ouvrage, il photographie ce qu’il voit et ce qui le touche au plus profond. Beaucoup de sans-domiciles- fixes (SDF) pour « mettre en lumière les contrastes et les paradoxes de notre société », explique-t-il. Ainsi on regarde cette photographie où un sdf est figé par l’image en passant devant une vitrine d’un grand bijoutier parisien.

(c) Paps Touré

Militant
Le jeune photographe va même plus loin en créant une association en 2010, 2-OR, pour proposer des plats de qualité aux personnes démunies lors de maraudes. Une manière pour lui de rendre aux personnes qui sont dans la rue un petit peu de ce qu’il leur a pris en les photographiant. Dans cette association, il met à contribution sa mère pour la fabrication des plats, et lui-même l’alimente en partie par les ventes de ses propres photographies. Un juste retour des choses.

Pas si simple
Son parcours a toujours été un mélange de solitude et d’engagement. « Enfant du XIXe arrondissement de Paris, Paps grandit dans une famille ivoirienne et connaît bientôt par coeur les rues du quartier de Danube. (…). » La Rule, qui dresse son portrait sur son site, poursuit : « Adolescent solitaire, il est touché par le regard d’un chien pouilleux qu’il adopte et quitte le foyer familial. Paps a 16 ans et c’est le grand saut dans la vie. » Décrit comme débrouillard, touche-à-tout et rusé, il montre son énergie et sa volonté à se dépasser. La vie est faite de rencontres que Paps Touré aime à provoquer. Ainsi, il n’hésite pas à contacter Oxmo Puccino qui accepte d’écrire la préface de son livre. « Peut-être un jour, Paps sera un « photographe » mais en attendant, aucune technique ne vaut un oeil avisé. (…) Il nous fait marquer un arrêt en mettant sur table ce quotidien extraordinaire que notre mémoire parisienne voudrait parfois nous cacher. » Un bel encouragement pour ce jeune photographe dont l’oeil va continuer de s’aiguiser au fil du temps. Bien que l’on puisse regretter le classement des photos par thèmes, ce livre résonne comme un manifeste pour dire que d’où que l’on vienne, quelque soit son parcours, on peut réaliser ses projets. Un livre à découvrir !

En savoir plus : Pas si simple, Indeez Édition Prix de vente : 32€ www.papstoure-photographe.com///Article N° : 12592

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire