Pépite Sucrée

Printemps des poètes

Print Friendly, PDF & Email

Et si les fourmis étaient maitresses de la science
Voyageant à travers espace et temps
Dans une métamorphose ?

Et si leurs antennes fourmiliaques
Dans un voyage initiatique
Rendait possible le trajet
Pour toujours rejoindre ensemble
L’idole sucrée
Dans l’instant sacré ?

Fascinante nature
Infiltrant l’ile de sa magie,
Elle gardera longtemps encore ses secrets
Hissant l’enfant à l’âge adulte
Réduisant l’adulte à l’enfance
Par la co-naissance
Révélée aux seuls sens
Pourvu qu’ils soient symbiose

Elle interpelle
Parcelle d’intelligence
Mal aiguisée à l’école des hommes
Lorsque le grain de sucre
Se laisse repérer par colonie de fourmis

Mystère

Femelle est le chef d’orchestre
Dans sa totale invisibilité
Mais les musiciens de noir vêtus
Provenant de nulle part
Parvenant au juste endroit
En file parfaite se prosternent
Devant la pépite sucrée
Confirmant ainsi l’existence
D’un ordre supérieur
Veillant au bien-être
Des infiniment petits

Où donc se trouvent les coulisses
Où se préparent les noirs interprètes
Avant leur entrée en scène
Défilant en file indienne
Sur la nappe importée de Chine ?

Pépite d’entre toutes les pépites,
Le sucre doré
N’aspirerait-il qu’à être emporté
Pour être rituellement dévoré
Dans un lieu secret
Gardé par la tribu des fourmis noires ?

Consultons les prêtresses
Gouvernant la destinée
Des hommes éternellement réduits
A d’obsolètes questionnements ?

Chantent alors les jumelles
Dans une parfaite harmonie :

Ne jamais déranger l’ordre sacré
Des savantes fourmis noires
Dont la mission primaire
Est de transporter la déesse Chance
Jusqu’à la maison abritant
La pépite d’or sucré

Que l’on réveille plutôt les autres oreilles
Scellées pour la plupart des mortels
La musique unique des fourmis
N’étant autrement perceptible
Qu’à l’œil nu

Si brève est leur symphonie
Qu’il faudrait encore
Etirer la seconde
Pour rendre sonore
Les ondes intimes
Du
S
I
L
E
N
C
E

Daniel Labonne
3 Janvier 2015-01-03
Albion. Ile Maurice

///Article N° : 12853

  •  
  •  
  •  
  •  
Les images de l'article





Laisser un commentaire



Africultures a franchi le cap des 10.000 articles depuis sa création en 1997
Nous remercions tous nos contributeurs et nos lecteurs
Inscrivez-vous à la newsletter pour suivre nos publications