Fiche Personne
Réalisateur/trice Producteur/trice Président/e Distributeur/trice Assistant/e réalisateur

Ahmed Baha Eddine Attia

Tunisie

Français

Aussi connu comme
Ahmed Bahaeddine ATTIA

Né en 1946 à Sousse, ville maritime du centre de la Tunisie.

Une jeunesse passée entre Ciné-clubs et Cinéastes amateurs, des études de Cinéma à Rome en Italie, il a choisi d’être un professionnel, au début comme assistant réalisateur, par la suite comme directeur de production et producteur exécutif, il s’est toujours impliqué dans la réflexion et la construction d’une stratégie pour l’émergence d’une expression cinématographique et audiovisuelle de proximité et identitaire.
Président de l’association des Cinéastes Tunisiens puis son secrétaire général pendant plusieurs années, Vice président de la Fédération Pana-Africaine des Cinéastes (FEPACI) de 1975 à 1985, secrétaire exécutif de la même FEPACI de 1989 à 1995.
Fonde l’APIMED (Association des Producteurs Indépendants de la Méditerranée) en 1997 qu’il préside depuis, et est à la tête, depuis 2000, de la Chambre Syndicale des Producteurs Tunisiens ainsi que de la Coordination Maghrébine des Exploitants Distributeurs (crée en janvier 2003)
Militant du cinéma, il a conjugué sa vie avec son activité professionnelle, il a réfléchi, écrit, proposé des solutions praticables pour toutes les difficultés que rencontre ce secteur dans son pays et sur le continent.
Un homme du sud, méditerranéen convaincu, avec son héritage Arabo-musulman mais phénicien aussi. Il a toujours cru dans le dialogue nord-sud, dans l’universalité du cinéma quelque soit son origine.
Il fonde son entreprise, Cinétéléfilms, en 1983, qui est l’expression pratique de sa vision pour un cinéma du sud qui plaise à son public et qui jette un regard intérieur sur la société hors des tabous et des interdits.
Conscient de la faiblesse de son marché intérieur, il a toujours tenté avec ses productions de s’ouvrir au marché international.
Membre du jury de festivals prestigieux (Istanbul, Cannes, Valences, Mons, Carthage,?) et a dirigé les JCC (Journées Cinématographiques de Carthage) pour 3 sessions :1992, 1994 et 2004.

Après une longue maladie, il est décédé le 10 août 2007 et a été enterré à Sousse en Tunisie.

English

Also known as
Ahmed Baha Eddine ATTIA

Born in 1946 in Sousse, a sea-coast city in the Centre of Tunisia.

He spent his youth spent between Film Societies and Amateur Film-makers. After completing film studies in Rome, Italy, he started professional life as an Assistant Director, and was later a film Production Manager and Executive Producer. He’s always been involved in reflecting and developing a strategy towards the emergence of a cinematographic and audiovisual expression of proximity and cultural identity.

Chair of the Tunisian Directors’ Association and later its Secretary General for several years, Vice-President of the Pan-African Federation of Directors (FEPACI) from 1975 to 1985, FEPACI Executive Secretary from 1989 to 1995.

Founder of the APIMED (Mediterranean Independent Producers’ Association) in 1997 and its Chair from the beginning, he’s been since 2000 at the head of the Tunisian Producers’ Union Chamber as well as the Maghreb Coordination of Exhibitors Distributors (established in January 2003).

Cinema activist, his life has always been intermingled with his professional activity, he has done a lot of thinking, writing, proposed feasible solutions towards resolving all the difficulties met by this sector in his country and on the continent.

He’s a man of the South, a convinced Mediterranean, beside his Arab Muslim as well as Phoenician inheritage. He’s always deeply believed in North-South dialogue, in the universal quality of cinema whatever its origin.

In 1983, he founded his company, Cinetelefilms, which reflects in a practical way his vision towards a South cinema that would attract its audience and cast an eye on society from within, leaving aside taboos and prohibitions.

Conscious of the weaknesses of the local market, he has kept trying to penetrate the international market through his productions.

Jury member in prestigious festivals (Istanbul, Cannes, Valences, Mons, Carthage?), he also was Director of the JCC sessions (Carthage Cinematographic Days).

He died the 11th of August 2007 after a long illness, and has been buried in Sousse in Tunisia.
Films(s)