Fiche Personne
Réalisateur/trice Acteur/trice Scénariste

Abdelkrim Bahloul

Algérie

Français

Parfois crédité sous le nom de
Abdul Karim BAHLOUL


Né en 1950 à Rebahia (Algérie).

Abdelkrim Bahloul suit des études au Conservatoire National d’Art Dramatique d’Alger, puis ensuite au Conservatoire National d’Art Dramatique de Paris. En 1973, il obtient une maîtrise en Lettres Modernes à l’Université de Paris 3. Abdelkrim Bahloul fait ses études de cinéma à l’IDHEC et s’installe en France dans les années 70.
Avant d’être réalisateur, il est opérateur de prises de vues à Antenne 2 et à TF1 de 1976 à 1980, puis assistant-réalisateur à TF1 de 1980 à 1983.
Son premier long – métrage « Le thé à la menthe », présenté en 1984 au Festival de Cannes, décrit avec humour et tendresse les ruses et mensonges d’un jeune immigré qui fait croire à sa mère, restée en Algérie, qu’il a pleinement réussi à Paris.
Il a ensuite réalisé trois autres longs métrages ou il développe cette réflexion sur la situation de l’émigré, ses rapports avec son pays et son histoire comme avec la ville d’accueil, et ses habitants :
« Un vampire au paradis » (1991) grand prix du Festival du film d’humour de Chamrousse, Grand prix du Festival international pour l’enfance et la jeunesse de Paris.
« Les s?urs Hamlet » (1996) Grand Prix du Festival du Cinéma Méditerranéen de Valencia (Espagne), Grand prix du Festival « Vues d’Afrique » – Montréal (1997)
« La nuit du destin » (1997), Prix du meilleur réalisateur au Festival du Film panafricain de Johannesburg (1998).
Son dernier film « Le soleil assassiné » (2003) fiction sur le drame de Jean SENAC (interprété par Charles Berling) et le drame de l’Algérie, n’a encore été présenté que dans les Festivals internationaux (Prix du public au Festival du Monde – Montréal sept 2003).
Films(s)