Fiche Personne
Réalisateur/trice Producteur/trice

Rachèle Magloire

Haïti

Français

Rachèle Magloire est réalisatrice et productrice. Née à Port-au-Prince (Haïti) en 1961, elle a grandi au Québec.
De retour en Haïti en 1987 (avec un diplôme en communication), elle travaille comme reporter à la station de télévision privée Télé Haïti et collabore à l’hebdomadaire Haïti en marche édité à Miami. En 1991, elle a fait une brève expérience à la télévision nationale d’Haïti, d’abord comme rédactrice en chef, puis comme directrice de l’information.
De 1991 à 1994, Rachèle Magloire collabore aux quotidiens La Presse et Le Devoir de Montréal, ainsi qu’au magazine télévisé « Le Point » à Radio Canada. Depuis 1995, elle réalise des documentaires télévisés sur des sujets de société au sein de Productions Fanal, compagnie de production audiovisuelle, qu’elle a fondé avec Carl Lafontant, caméraman et réalisateur. De janvier 2002 à janvier 2004, elle travaille en République démocratique du Congo au sein de la radio de la Mission des Nations Unies (MONUC), Radio Okapi, réseau national de radio fondée en collaboration avec la Fondation Hirondelle pour la liberté d’expression. Elle poursuit, en 2004, le travail de production ainsi que de diffusion, dans le cadre de Sinema Anba Zetwal (Cinéma sous les étoiles) produit par la Fondation MWÈM.
Rachèle Magloire a réalisé notamment Une école pour tous (2001, documentaire sur l’intégration des enfants handicapé-es dans le système scolaire haïtien), Les enfants du coup d’Etat (2001, film-documentaire sur les femmes victimes de viol pendant le coup d’état 1991-1994 en Haïti), Ki Prizon Pou Ayiti, Ki Prizon pou Fanm ak Timoun (1998, série de documentaires sur les prisons en Haïti), Kalfou plezi pye devan (1997, documentaire sur la prostitution juvénile), Andikape yo Rele Anmwe (1996, documentaire sur la lutte d’une association de parents d’enfants déficients intellectuels).
Elle coréalise avec la Française Chantal Regnault Deported (Expulsés) ((2012, documentaire, 72mins)), qui a remporté le Prix Droit de la personne et le Prix du meilleur documentaire au festival Vues d’Afrique 2013.
Films(s)