Quand les hommes pleurent

De Yasmine Kassari

Print Friendly, PDF & Email

Plutôt que de faire un constat dramatisant sur le vécu des Marocains immigrés clandestins en Espagne (15 000 passent le détroit chaque année, tandis que 14 000 ratent le passage et 1000 meurent noyés), la réalisatrice capte leurs états d’âme, donne la parole aux sans-voix. Et leur laisse le temps. C’est ainsi, dans la simplicité avec laquelle ils racontent leur itinéraire guidé par leur ressenti, qu’elle trouve le ton juste d’un film exigeant que les quelques images d’archive de la police espagnole sur les drames des noyades ne viennent que conclure, sans insistance aucune, juste quelques images, sans manipuler l’émotion du spectateur à qui l’on a offert l’occasion de comprendre ces hommes, leur profond désarroi et finalement l’impasse de l’émigration dans ces conditions. Un remarquable document.

1999, 54 min. Sortie France le 10 octobre 2001. ///Article N° : 39

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire