Qu’est-ce que tu fais Dadis dis-donc ?

Print Friendly, PDF & Email

      Qu’as-tu fait Guinée pour que Dieu te donne
Ce Don Dadis dépourvu de discernement
Dis-moi Doudou Dadis connais-tu Ubu ?
Cruel comme Amin Dada
Complexé façon Caligula
Colère dantesque, dérapages discontinus
Dadis chéri d’Ubu t’as pas le vécu
Grand dadais de vert vêtu mais
Tu partages le tutu

Pars Dadis part avant que le drame n’arrive
Pars Dadis pars avant que la mort ne rattrape
Pars Dadis pars avant que la Guinée ne meure
Pars Dadis pars tu en seras grandi
Pars Dadis pars il n’est pas trop tard

Je doute du dadisme, mortelle copie
De destins africains commencés dans un taudis
Parachevés dans des palais damasquinés du sang citoyen
Tu es arrivé « sans effusion de sang », il t’a fallu peu pour te tacher
les mains
Tu dégaines à la vitesse d’un dragster
Ta dague découpe de façon dissymétrique une démocratie déjà
en lambeaux
Ose dire Dadis que c’est faux
Dis-moi que tu es cool comme le dalaï-lama
Je te citerai cent noms disparus disloqués par tes sbires
Pendant que toi
Tu règnes en ton palais sans daigner écouter la voix du peuple
Tout discours discordant discuté dénigré disqualifié
Par sa majesté dans son Dadis show taillé sur mesure
Délire additionnel alourdi d’applaudissements de corrompus
Conditionnés pour cautionner la crapulerie

Pars Dadis part avant que le drame n’arrive
Pars Dadis pars avant que la mort ne rattrape
Pars Dadis pars avant que la Guinée ne meure
Pars Dadis pars tu en seras grandi
Pars Dadis pars il n’est pas trop tard

Tam-tam qui bat dam dam
Ramdam sur la guinée dam dam
Et les daltoniens s’amènent insensibles au danger
Étourdis par le salmigondis d’une clique de daubes, de bandits
Qui risquent de disjoncter disloquant leur pays avant de disparaître
Laquais férus de discipline qui nous dépriment de façon discontinue
Pour se disculper d’une incompétence mal dissimulée
Dix plus sept paltoquets derrière
Dix-sept causes de dyspepsie
Dadis devant ébaubi par le trône
Vide comme un hourdis
Dadis qui étale son étourdissant manque d’érudition
Et méprise qui ne porte pas le béret rouge
Dadis détourné du droit chemin
Dadis démasqué par son inconséquence
Dadis dénoncé par la dissidence
Dadis qui trace un sillon de sang
Dis donc tu me donnes mal au crâne

Pars Dadis part avant que le drame n’arrive
Pars Dadis pars avant que la mort ne rattrape
Pars Dadis pars avec que la Guinée ne meure
Pars Dadis pars tu en seras grandi
Pars Dadis pars il n’est pas trop tard

///Article N° : 8994

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire