Roues libres

De Sidiki Sijiri Bakaba

Print Friendly, PDF & Email

Deux handicapés prennent un taxi en otage pour lui faire exécuter les casses qu’ils ne peuvent faire eux-mêmes : l’idée est d’enfer. A travers une intrigue policière plongeant dans le monde obscur des malfrats abidjanais, c’est au respect des handicapés que cet amusant téléfilm cherche à contribuer. Il rappellera pour finir que Franklin Roosevelt se déplaçait en chaise roulante et a mis l’Amérique sur pieds. Le commissaire Blazo est donc sur la piste des malfaiteurs qui ne reculent devant rien avec leur chauffeur de taxi qui finit par y prendre goût. Face à la succession de braquages, l’acteur-réalisateur Sidiki Bakaba, le plus célèbre en Côte d’Ivoire, se taille ainsi un rôle à sa mesure, largement calqué dans ses attitudes sur les modèles style Maigret ou autres, mais autrement moins futé dans le scénario. L’image aurait pu tenter d’utiliser les ficelles du film noir plutôt que de panoramiquer de droite et de gauche sur les lumières de la lagune, mais passons : on sent bien qu’on tourne ici à tout petit budget et sans prétention, sans souci de vraisemblance ou d’efficacité, tout occupé à dresser par l’humour un constat moral : « Nous sommes vos semblables » dira le bossu déformé, tandis qu’il est rappelé que la statue lobi handicapée sert de protection aux foyers.

2001, coprod. Arte, Afriki Projection, Image Resource, avec Adama Dahico, Placide Bayoro, Daouda Traoré, Sidiki S. Bakaba, Michel Gohou et… Meiway !///Article N° : 2460

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire