Recherche : Revue Africultures-80

Réflexion sur la création scénique contemporaine de la Caraïbe à travers l’analyse de la singularité archipélique du théâtre dans les Antilles, tant du point de vue des esthétiques que du point de vue des lieux et des enjeux historiques et culturels, ce volume a pour ambition de mettre les projecteurs sur la pluralité de la création artistique en Guadeloupe et Martinique.
L’archipélisme suppose morcellement et diffraction, mais il apprend aussi à cultiver la diversité et surtout à entretenir les racines aériennes de toutes les hybridations. C’est ainsi l’effervescence d’une créativité ultramarine étonnante que nous avons souhaité mettre en avant en faisant entendre les voix de cette création contemporaine. Donner la parole aux créateurs comme aux opérateurs culturels qui encouragent la création contemporaine aux Antilles a été une priorité. Et il nous est apparu essentiel d’aborder les expressions dramatiques des îles comme de réels objets d’étude dans toute leur portée esthétique, historique et sociologique.
L’émergence de la créativité artistique de la Caraïbe, notamment en Guadeloupe et en Martinique se veut une  » é-margence », une revendication de la marge mise en lumière. Et si l’archipélisme induit des difficultés de circulation, de transmission, de diffusion, cette singularité est aussi celle d’une pluralité assumée, d’un éclatement scintillant, qui défend métissage et mélange. Cette « é-margence » se nourrit de marronnage, et ne craint pas l’inconfort des chemins de traverse, elle est intimement liée à la naissance d’une conscience diasporique qui n’a d’autre choix que d’inventer de l’inédit.

Document

BÉRARD Stéphanie, Théâtres des Antilles. Traditions et scènes contemporaines, Paris, L’Harmattan, coll. « Images plurielles », 2009. BERNARDIE Nathalie et TAGLIONI François (dir.), Les dynamiques contemporaines des petits espaces insulaires : de l’île-relais…

Entretien

Metteur en scène québécois de renommée internationale, directeur de la compagnie UBU, récemment invité au festival d’Avignon avec Une fête pour Boris de Thomas Bernhard, Denis Marleau a eu l’occasion…

Entretien

Depuis quelques années, vous avez entrepris de donner une visibilité à des textes dramatiques d’auteurs francophones originaires des Antilles. Il s’agit d’un partenariat avec ETC_Caraïbe, l’association qu’a créée José Pliya…

1 2 3



Africultures a franchi le cap des 10.000 articles depuis sa création en 1997
Nous remercions tous nos contributeurs et nos lecteurs
Inscrivez-vous à la newsletter pour suivre nos publications