Un été à Belleville : la chorba de Mustapha

Un vendredi de Ramadan

Installée dans le quartier de Belleville à Paris, la rédaction d’Afriscope (le magazine d’Africultures) a choisi de vous faire découvrir dans cette nouvelle série estivale, cet espace multiculturel. Chaque semaine, aux côtés des habitants, découvrez ce quartier au quotidien bouillonnant.

Pendant le mois du Ramadan, l’un des cinq piliers de l’islam, le boulevard de Belleville (Paris) se pare de nouveaux commerces. Les bars tenus par des personnes de confession musulmane laissent la place à des vendeurs de pâtisseries, de bricks et de citronnelle. Des aliments consommés spécialement pendant ce mois de spiritualité. Rencontre avec Mustapha et sa famille, commerçant éphémère de pâtisseries et spécialités algériennes. Dès 7 heures, Mustapha s’affaire dans un bar, boulevard de Belleville, qu’il occupe depuis le début du Ramadan, le 23 juillet dernier. “Les bars situés dans un quartier peuplé par des musulmans n’ont aucun intérêt à ouvrir pendant le Ramadan”. En effet toute boisson leur est prohibée la journée, pendant cette période qui court jusqu’au 20 août prochain. “Je loue cet espace 5 000 euros pour le mois”, explique Mustapha qui y vend alors pâtisseries, pains spéciaux et bricks salés. Depuis le petit matin, Mustapha et son ami Bilal, coupent courgettes, oignons, poivrons et piments pour la ratatouille qui mijotera dans l’une des grandes marmites installées sur des gazinières à même le sol. Bilal, la soixantaine, se définit comme “homme d’affaires”. Haï...

Connectez-vous pour lire la suite de l'article...
Si vous avez déjà un compte client sur Africultures vous pouvez saisir vos paramètres d'identification :

Si vous n'êtes pas encore abonné à la revue AFRICULTURES, vous pouvez le faire en cliquant sur Adhérer.
Les images de l'article
La carte du jour
Partager :

Laisser un commentaire