[Brésil] Violences, racisme systémique et résistances

Print Friendly, PDF & Email

En mars 2018, Marielle Franco, femme politique, militante pour les droits humains, sociologue, est assassinée à Rio de Janeiro. Sa disparition est symptomatique du climat de violences et d’oppressions dans lequel est plongé le Brésil, qui voit, en cette fin d’année 2018 un candidat d’extrême droite, homophobe et raciste, décidé à éradiquer, selon ses mots, les activistes, favori aux élections présidentielles.

Les résistances et luttes portées notamment par les afro-brésilien – ne- s et communautés indigènes dans ce contexte de violences et montées des fascismes au Brésil sont au coeur d’un dossier à paraître sur les combats décoloniaux, coordonné par Dénètem Touam Bona, Anne Bocandé, Aminata Aidara, Hamidou Anne, Marie Julie Chalu, Samba Doucouré, Alice Lefilleul.

Laisser un commentaire



Africultures a franchi le cap des 10.000 articles depuis sa création en 1997
Nous remercions tous nos contributeurs et nos lecteurs
Inscrivez-vous à la newsletter pour suivre nos publications