Wa’n wina (Amicalement vôtre)

De Dumisani Phakathi

Print Friendly, PDF & Email

Les films sur le sida sont nombreux mais rares sont ceux qui l’abordent sans pathos avec une vraie démarche artistique. Dans les nombreuses productions de la série Steps for the future (www.steps.co.za), ce film se dégage par l’originalité de son approche comme la qualité de sa caméra. « On m’a dit que parmi les gens de ma génération, une personne sur deux sera affectée par le virus avant 30 ans » : Dumisani Phakathi revient dans son township pour voir comment les gens vivent à l’heure du sida.
C’est la plongée : au hasard des rencontres, un rythme s’installe, bourré de vie et de quotidien. On pense aux paroles prises sur le vif des films de Djamila Sahraoui en Kabylie, comme Algérie, la vie quand même : la même proximité, la même familiarité. Le film s’attarde sur la jeune Phumla, son bébé, son manque d’argent. Le réalisateur poursuit son enquête et encourage chacun à parler. Il est l’un des leurs et cela facilite les choses. Une logique s’éclaire : le sida fait des ravages, il a des causes, il a des conséquences, il soulève des questions essentielles sur les comportements. Une véritable pédagogie sans que jamais un conseil soit prononcé, un message soit asséné. C’est la vie au contraire qui parle d’elle-même, car c’est elle que Phakathi capte avec brio.

///Article N° : 3344

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire