Adama Paris et la Dakar Fashion Week

Adama Ndiaye, alias Adama Paris, fête cette année les dix ans de la Dakar Fashion Week. La styliste, dont l’atelier est basé à Dakar, s’attache depuis une décennie à désenclaver la mode africaine. Elle se lance dans un nouveau défi : celui de créer sa Black Fashion Week pendant les défilés haute-couture, cet été à Paris, la ville où elle a grandi. Elle revient sur la situation au Sénégal, et sur la perception de la mode africaine par les médias français.

Macky Sall a gagné les élections. Contente ? Je n’ai pas voté pour Macky : j’ai voté contre Wade. L’ère Wade, et l’ère des présidents souverains, c’est fini. On a maintenant des garde-fous, comme les mouvements de jeunes, les Y’en a marristes. C’est devenu impossible de gouverner en patriarche. On ne vénère plus les présidents. Je n’ai jamais vécu ça, alors que j’ai voté trois fois : une fois pour Wade, et deux fois contre, en 2007 et 2012. Je suis fière de mon pays et de sa presse, qui a su rester libre. Quelles priorités pour la culture ? J’aimerais un ministre de la Culture véritablement intellectuel, concerné par les problèmes réellement culturels. On n’a pas d’infrastructures. Mais je suis une entrepreneuse, je suis pour l’initiative privée. Pour moi, cela ne me semble pas normal, au sens propre, que l’État me donne de l’argent pour faire la fashion week. Wade m’a aidée, une fois, à hauteur de 10 millions de francs CFA. Évidemment, je ...

Connectez-vous pour lire la suite de l'article...
Si vous avez déjà un compte client sur Africultures vous pouvez saisir vos paramètres d'identification :

Si vous n'êtes pas encore abonné à la revue AFRICULTURES, vous pouvez le faire en cliquant sur Adhérer.
Les images de l'article
Portrait d'Adama paris
© Dorothée Thiénot
Partager :

Laisser un commentaire