After Fajr

D'Ahmad Jamal

Print Friendly, PDF & Email

Né à Pittsburgh (Pennsylvanie, USA) en 1930 sous le nom de Fritz Jones, Ahmad Jamal est (avec Abdullah Ibrahim et Randy Weston) le plus « africain » de tous les pianistes de jazz.
Parmi les premiers « africains-américains » à s’être converti à l’Islam, il a voyagé en Afrique dès 1959, alors qu’il était déjà devenu une superstar, son trio étant le seul concurrent de celui d’Erroll Garner à son apogée. Adulé par Miles Davis et par de nombreux inconditionnels (dont je suis) il a du payer la rançon du succès au point d’être un peu négligé, sinon oublié dans les années 1970-80. Mais depuis, grâce en particulier au label Dreyfus Jazz, il est revenu à sa juste place : celle de l’un des meilleurs pianistes de jazz de tous les temps.
Jamal en a toutes les qualités : une intelligence harmonique et mélodique parfaite, une maîtrise de la polyrythmie stupéfiante, un toucher tour à tour délicat et formidablement percutant, une vélocité flamboyante, et surtout un swing incomparable.
A tout cela s’ajoute un sens très original du contraste et du suspense.
Chacune de ses notes est une surprise, et la suivante est totalement imprévisible.
Au fil des ans, il ne cesse de se rapprocher du modèle suprème, celui d’Art Tatum qui fut depuis sa mort (en 1956) considéré, peut-être à tort, comme indépassable.
Un des plus étonnant morceau de ce cd s’intitule « Swahililand « . Deux minutes après une introduction un peu trop lente et solennelle à mon goût, c’est un vrai tourbillon d’émotions et d’idées, qui met en valeur la cohésion miraculeuse du trio d’Ahmad Jamal.
Le dernier morceau, reprise d’une des plus fameuses compositions de Jamal, « Manhattan Reflections » est un concentré fascinant de tout ce qui fait son style : une mélodie très simple, pentatonique, qui pourrait être celle d’une chanson africaine traditionnelle, mais développée selon toutes les ressources de l’harmonie européenne, sur un enchevêtrement de rythmes absolument insensé et véritablement universel.

After Fajr, d’Ahmad Jamal (Dreyfus Jazz / Sony Music)///Article N° : 3792

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire