Danse contemporaine au Burkina Faso : entre perte de vitesse et renaissance

Pendant longtemps, et aujourd’hui encore, la simple évocation du vocable de danse africaine dite contemporaine a toujours donné voie à des controverses de tous genres.

L’inopportune association de la danse africaine à une forme artistique contemporaine qui semble porter de forts accents occidentaux en est la justification première. Le riche champ sémantique utilisé (danse contemporaine africaine, danse africaine contemporaine, danse traditionnelle africaine, danse créative, danse de création…) pour décrire ce nouveau mouvement artistique en dit long sur toute la complexité du débat. Mais, ma réflexion ne se positionne aucunement dans un élan de questionnement d’une certaine authenticité africaine de la danse contemporaine ou, si l’on préfère, d’une remise en cause de la contemporanéité de la danse africaine. Ce serait d’ailleurs illusoire et prétentieux de ma part de vouloir en cerner les contours ici. Le point de mon propos est de livrer une analyse critique de l’évolution de la danse contemporaine au Burkina Faso, avec de temps à autre une brèche sur le continent africain, en m’appuyant sur l’observation empirique que j’ai pu en faire en tant qu’administrateur culturel. Cette circonscription géographique de ma démarche répond à un souci d’efficacité et surtout à un constat : la danse contemporaine au pays des Hommes intègres, après avoir brillé de tous les feux, aborde, depuis la deuxième moitié des années 2000, une pente descendante a priori latente, mais profondément significative. De l’émerge...

Connectez-vous pour lire la suite de l'article...
Si vous avez déjà un compte client sur Africultures vous pouvez saisir vos paramètres d'identification :

Si vous n'êtes pas encore abonné à la revue AFRICULTURES, vous pouvez le faire en cliquant sur Adhérer.
Les images de l'article
Dans Un S’Y Mettre de la Compagnie Auguste-Bienvenue (chorégraphie: Auguste Ouédraogo et Bienvenue Bazié)
© Nestor Da
5e édition du projet Engagement Féminin de la Compagnie Auguste-Bienvenue
© Céline Paquay
5e édition du projet Engagement Féminin de la Compagnie Auguste-Bienvenue
© Céline Paquay
Dans Un S’Y Mettre de la Compagnie Auguste-Bienvenue (chorégraphie: Auguste Ouédraogo et Bienvenue Bazié)
© Nestor Da
Declassified de Olivier Tarpga
© Crystal Fuller
5e édition du projet Engagement Féminin de la Compagnie Auguste-Bienvenue
© Céline Paquay
Constellation de Zam Martino Ebalé et Salia Sanou
© Céline Paquay
Constellation de Zam Martino Ebalé et Salia Sanou
© Céline Paquay
Constellation de Zam Martino Ebalé et Salia Sanou
© Céline Paquay
Constellation de Zam Martino Ebalé et Salia Sanou
© Céline Paquay
Constellation de Zam Martino Ebalé et Salia Sanou
© Céline Paquay
Constellation de Zam Martino Ebalé et Salia Sanou
© Céline Paquay
Constellation de Zam Martino Ebalé et Salia Sanou
© Céline Paquay
Partager :

Laisser un commentaire