Événements

Cinéma de Nuit (18ème séance)
« L’homme aux semelles de vent ». Hommage à Djibril Diop Mambéty

Français

Cinéma de Nuit
Mercredi 23 Juillet 2008

à 21H30 précises
18ème Séance

« L’homme aux semelles de vent »
Hommage à Djibril Diop Mambety



Le cinéaste sénégalais Djibril Diop Mambety nous a quitté il y a dix ans (le 23 juillet 1998). Décédé à Paris, à l’âge de 52 ans, le réalisateur aura marqué son temps, et le cinéma africain, avec deux œuvres majeures, des films cultes aujourd’hui, dans le monde entier : Touki-Bouki (1972, Quinzaine des Réalisateurs) et Hyènes (1992, sélection officielle du festival de Cannes).
Pour rendre hommage au poète cinéaste, à l’homme aux semelles de vent, nous avons imaginé, une programmation itinérante:
Radio France Internationale, les rencontres cinématographiques d’Hergla en Tunisie, le Ministère de la Culture du Sénégal, en partenariat avec le Cinéma de Nuit et 24 heures, programment de concert, ce voyage en images, entre Paris, Hergla et Dakar, voyage qui sera suivi de beaucoup d’autres rencontres dans le monde entier.




Programme :

Le Franc
45mn, 1994, couleur
Marigo, le musicien, s’étant approprié un billet de la loterie nationale, décide de le mettre en sécurité en attendant le tirage. Il le colle donc sur sa porte. Le soir du tirage, la fortune explose aux yeux de Marigo qui se voit déjà millionnaire. L’ennui, c’est qu’il est forcé de dégonder sa porte afin de montrer son billet au guichet de la loterie.
Une traversée de la ville avec une porte sur le dos commence alors. Une quête vaine devant une dévaluation du Franc CFA qui survient le jour du tirage…

Réalisation : Djibril Diop Mambéty
Scénario : Djibril Diop Mambéty
Photographie : Stephan Oriach
Musique : Madieye Dieye, Issa Cissokho, Aminata Fall, Moussa Ndiaye
Production : Waka Films AG / Scolopendra Productions / Maag Daan
Interprétation Madieye Dieye, Aminata Fall, Demba Bâ


Hyènes (Ramatou)
(1992, sélection officielle du festival de Cannes).
1992, Sénégal, 110 min, Couleurs
Trente ans après en avoir été bannie Linguère Ramatou revient milliardaire dans son village auquel elle offre la fortune contre la peau de l’instigateur de son exil. Conte cruel sur la corruption et la lâcheté. Conte philosophique. Réflexion sur le pouvoir de l’argent et par là métaphore de l’Afrique dépendante de l’aide occidentale. Et pour en finir avec la parabole, pourquoi ne pas y voir une prophétie, celle de la revanche sur un destin imposé. Celle d’une femme blessée qui règle ses comptes. Celle de l’Afrique spoliée qui un jour dictera ses conditions : « Le monde a fait de moi une putain. Je veux faire du monde un bordel ».

Réalisation : Djibril Diop Mambéty
Scénario : Djibril Diop Mambéty, d’après La visite de vieille dame (Der Besuch der Alten Dame) de Friedrich Dürrenmatt
Photographie : Matthias Kälin
Musique : Wasis Diop
Production : Thelma Film AG / ADR Productions / MK2 Productions
Interprétation : Mansour Diouf, Ami Diakhaté, Makhourédia Guèye,
Issa Ramagelissa, Kaoru Egushi, Djibril Diop Mambéty