Fiche Personne
Réalisateur/trice Acteur/trice Producteur/trice Scénariste Adaptateur/trice Dialoguiste

Djibril DIOP Mambéty

Sénégal

Français

Aussi connu sous le nom de Djibril DIOP (à ses débuts dans Contras’City, ou dans les films italiens où il a figuré comme acteur.

Djibril DIOP Mambéty (Dakar, 1945 – Paris, 1998).
Comédien – Acteur – Producteur – Réalisateur sénégalais né en janvier 1945 à Dakar.

Il fait des études de théâtre, devient acteur au Théâtre National Sorano et dans quelques films sénégalais et italiens. En 1968, il réalise « Contras City », le premier film africain comique. En 1969, il tourne « Badou Boy », un moyen métrage en partie autobiographique. Après « Touki Bouki », son ?uvre la plus célèbre, il réalise « Parlons grand-mère », un documentaire sur le tournage de « Yaaba » de Idrissa Ouedraogo. En 1992, il revient à la fiction et réalise « Hyènes », d’après une pièce de théâtre « la visite de la vieille dame » de Friedrich Dürrenmatt, l’auteur suisse. « Hyènes » est présenté en sélection officielle au Festival International du Film de Cannes en 1992.

Il a joué dans le sulfureux Il DECAMERONE NERO (Le Décaméron Noir) de Piero VIVARELLI (1972, France/Italie) tourné au Sénégal.

Comme certains artistes sénégalais (Thierno NDIAYE Dos, Alioune MBAYE Nder, Oumar DIOP Makéna, Moussa SENE Absa) voire ouest-africains, Djibril DIOP Mambéty fait suivre son nom de famille DIOP de « Mambéty ».
C’est un nom référent qui permet d’éviter la confusion avec un(e) possible homonyme ou tout simplement de marquer la filiation avec un ascendant.

Djibril DIOP Mambéty est décédé le jeudi 23 juillet 1998 à Paris, âgé seulement de 53 ans.





English

Djibril Diop-Mambety, was born in Colobane, Senegal in 1945. He was an outstanding African filmmaker, although he made very few films. He graduated from acting school and collaborated on Senegalese and Italian films. In the early nineties, Mambety opened a school in Dakar: « The Yaadi Koone Foundation – For Children and Nature ». He won the Critics Award in Cannes and the Special Jury Award in Moscow. He dedicated his final years to the trilogy Tales of Little People. He died of cancer in Paris in 1998, just after ending the second film for this project, the highly acclaimed « The Little Girl Who Sold the Sun ».

Source:
www.fcat.es/FCAT/index.php?option=com_zoo&task=item&item_id=205&app_id=2&Itemid=61


_______________

Djibril Diop Mambéty wurde 1945 in Colobane, bei Dakar, Senegal geboren. Nach einer Ausbildung als Schauspieler wirkte er in einigen senegalesischen und italienischen Filmen mit.
1965 drehte er seinen ersten Film. Zusammenarbeit u.a. mit Pier Paolo Pasolini.
Mit Touki Bouki, seinem ersten langen Spielfilm, realisiert er 1973 einen Klassiker des afrikanischen Kinos. Die kleine Verkäuferin der Sonne ist der zweite Teil einer geplanten Trilogie ?über die kleinen Leute ». Diese bleibt unvollendet. Djibril Diop Mambéty starb im Juli 1998 in Paris.

Filmographie:
1965 Badou Boy
1969 Contras City
1973 Touki Bouki – Die Reise der Hyäne
1989 Erzähl von Großmutter (auch im Verleih v. EZEF)
1991 Hyènes (nach dem Dürrenmatt-Stück: Der Besuch der alten Dame
1994 Le Franc (auch im Verleih v. EZEF)
1999 Die kleine Verkäuferin der Sonne (auch im Verleih v. EZEF)

______________________________

ESPAÑOL
Djibril Diop Mambety nació en Colobane, Senegal, en 1945. Fue un cineasta africano excepcional, a pesar de haber producido pocas películas. Se graduó en una escuela de teatro, colaboró en películas senegaleses e italianas. A principios de los noventa fundó una escuela en Dakar: la « Fundación Yaadi Koone – Para la infancia y la naturaleza ». Recibió el Premio de la Crítica en Cannes y el Premio Especial del Jurado en Moscú. Durante sus últimos años de vida se dedicó a la trilogía Historias de gente pequeña, finalizando el segundo cortometraje del proyecto, La pequeña vendedora de Sol, justo antes de fallecer en 1998, en París.

FRANÇAISE
Djibril Diop-Mambéty, né à Colobane, Sénégal, en 1945, est un cinéaste africain exceptionnel, malgré avoir produit peu de films. Diplômé d’une école de théâtre, il collabore dans des films sénégalais et italiens. Au début des années 90, Mambéty ouvre una école à Dakar : « la Fondation Yaadi Koone – Pour l’enfance et la nature ». Il a reçu le prix de la Critique à Cannes et le Prix spécial du Jury à Moscou. Lors de ses dernières années de vie il se consacre à la trilogie Histoires de petites gens, et en achève le deuxième court métrage, La petite vendeuse de soleil, juste avant de mourir d’un cancer en 1998 à Paris.

FILMOGRAFÍA
1969 Contras’city (cm)
1970 Badou Boy (lm)
1973 Touki Bouki (lm)
1979 Diabugu (lm)
1989 Parlons grand-mère (cm)
1992 Hyènes (lm)
1994 Le Franc (cm)
1998 La Petite vendeuse de soleil (cm)

Filmografía disponible en cinenómada
1968 – Contras’city
1994 – Le Franc
1970 – Badou Boy
1992 – Hyènes
1989 – Parlons grand-mère
1998 – La Petite vendeuse de soleil
1973 – Touki Bouki

Source:
www.fcat.es/FCAT/index.php?option=com_zoo&task=item&item_id=205&app_id=2&Itemid=61____
Films(s)