Fiche Film
Cinéma/TV
MOYEN Métrage | 2013
Mille Soleils
Mati Diop
Date de sortie en France : 02/04/2014
Pays concerné : Sénégal
Réalisateur(s) : Mati Diop
Avec : Djibril DIOP Mambéty, Wasis Diop, Ben Diogaye Bèye, Issa (Joe Ouakam) Samb, Alioune Mbow, Modibo Diawara, Marème Niang, Magaye Niang, Teemour Diop Mambéty
Durée : 45
Genre : comédie dramatique
Type : documentaire

Français

En 1972, Djibril Diop Mambety tourne Touki Bouki. Mory et Anta s’aiment. Les deux jeunes amants partagent le même rêve, quitter Dakar pour Paris. Au moment fatidique, Anta embarque. Mory, lui, reste seul sur les quais, incapable de s’arracher à sa terre. Quarante ans plus tard, Mille Soleils enquête sur l’héritage personnel et universel que représente Touki Bouki.

Un film de Mati DIOP

France, 2013, Documentaire, 35 mm, mini DV, 45 min, Couleur

Avec Magaye Niang, Mareme Niang, Wasis Diop, Ben Diogaye Bèye

Bande-annonce Mille Soleils – Mati Diop, 2013, VO from Africiné www.africine.org on Vimeo.



LA NOTE DU PROGRAMMATEUR
Sauf à se leurrer, hériter se choisit. Et exige même beaucoup : rien moins que de remonter dans le temps. C’est ce périple qu’entreprend ici Mati Diop, jeune cinéaste au parcours déjà avéré, en direction d’un film culte, Touki Bouki, réalisé en 1972 à Dakar par son oncle aujourd’hui défunt, Djibril Diop Mambety. L’argument en est simple : un couple d’amoureux rêve du paradis qu’ils situent à Paris et se donnent les moyens de le rejoindre. L’une embarquera vers l’idéal et l’exil, l’autre décidera in extremis de rester. Fable aux accents burlesques sur tradition et modernité, ce Voyage de la Hyène (traduit du wolof) évoque avant tout le choix : s’ingénier à être en mesure de choisir, puis choisir, libre des efforts déployés. Dans cet autre voyage auquel s’expose Mati Diop, l’histoire de sa famille, l’histoire du cinéma, l’histoire du Sénégal aussi, s’entremêlent, portées par Magaye Niang, le protagoniste de l’épopée d’alors, jusqu’à superposer les temporalités et faire revenir aujourd’hui des personnages (et leurs attributs : la fameuse moto-buffle) du film d’il y a 40 ans. Entre naturalisme et fantastique, entre hommage et enquête, entre humour et mélancolie, Mille Soleils remplit la promesse de son titre, et brille de bien des feux.
Jean-Pierre Rehm, directeur du FID Marseille (FIDMarseille 2013

Version originale
Wolof

Sous-titres
Français

35 mm, mini DV

Image : Hélène Louvart, Mati Diop

Son : Alioune Mbow, Bruno Ehlinger

Montage : Nicolas Milteau

Production : Corinne Castel (Anna Sanders Films)

Production Déléguée : Anna Sanders Films

Avec le soutien du Fonds d’Aide à l’Innovation Audiovisuelle du CNC, Aide au Film Court du département de la Seine-Saint-Denis, Fonds régional d’Aide à la Création Audiovisuelle de la Région Midi-Pyrénées, et du Centre National des Arts Plastiques (Image/Mouvement)

Distribution France : Norte Distribution
www.norte.fr/projets/distribution/mille-soleils

Sortie le 02 avril 2014


2013 | Festival du nouveau cinéma de Montréal 2013, Canada
* Loup argenté (Grand Prix)

2013 | Festival international du film d’Amiens 2013, France
* Prix du Moyen métrage (Grand Prix)

2013 | Festival international de cinéma de Marseille 2013, France
* Première Mondiale
* Grand prix de la Compétition Internationale

English

Let’s not delude ourselves, inheritance is a choice. And a quite demanding one, too, since it requires you to go back in time. This is precisely the journey young but seasoned filmmaker Mati Diop embarks upon here, by looking back at Touki Bouki, a cult film made by his late uncle Djibril Diop Mambety in Dakar in 1972. The plot is simple enough: two lovers dream of a heaven they picture in Paris, and find ways to get there. One follows the dream and goes into exile, while the other chooses to stay at the last minute. A fable with burlesques hints, this Journey of the Hyena (as translated from the Wolof) deals above all else with choices: how you strive to be able to choose and then how, freed by your efforts, you do make a choice. In Mati Diop’s present journey, the story of his family is entangled with the history of cinema and the history of Senegal, as embodied by Magaye Niang, the protagonist of the original epic, to such an extend that temporalities juxtapose and 40-year-old characters make a come-back (along with their typical features, like the famous buffalo-motorcycle). Somewhere between naturalism and fantasy, tribute and investigation, humour and melancholy, Mille Soleils (One thousand Suns) keeps the promise of its title, and shines with so many lights. (Jean-Pierre Rehm) – FIDMarseille 2013


A film by Mati DIOP

FRANCE, 2013, Colour, 35 mm, mini DV, 45′

Starring Magaye Niang, Mareme Niang, Wasis Diop, Ben Diogaye Bèye

Original version
Wolof

Subtitles
French

Image
Hélène Louvart, Mati Diop

Sound
Alioune Mbow, Bruno Ehlinger

Editing
Nicolas Milteau

Production
Anna Sanders Films

Distribution : Independencia Distribution.


2013 | FIDMARSEILLE 2013, France
* World premiere
* GRAND PRIX OF THE INTERNATIONAL COMPETITION (GRAND PRIX DE LA COMPÉTITION INTERNATIONALE)
* SPECIAL MENTION / GNCR PRIZE (MENTION SPECIALE du PRIX DU GROUPEMENT NATIONAL DES CINÉMAS DE RECHERCHE – GNCR)
http://fidmarseille.org/index.php/fr/component/content/article/130-films/film-2013/1378-2013-mille-soleils