Événements

Ecrans Noirs 2014
18ème édition. Thème : « Le Cinéma art, commerce et industrie: les cas du Maroc et du Nigeria ».

Français

Du Samedi 19 juillet au Samedi 26 juillet.

Film d’ouverture : « A la recherche du mari de ma femme », comédie du réalisateur marocain Mohamed Abderahmane Tazi
Projection le 19 juillet 2014 – au Palais des congrès de Yaoundé.

Programme
9 films camerounais, 11 documentaires, 14 courts métrages, et 12 longs métrages..

Colloque :
« Cinéma : Art, commerce, industrie. Les cas marocains et nigérians. Quel choix pour l’Afrique Central ? »

Cette édition abritera des projections cinématographiques au Palais des Congrès, au Goethe Institut, à la salle de conférence de la CNPS, au village du festival (Boulevard du 20 Mai) où auront également lieu des animations, ainsi qu’à l’IFC Yaoundé. Des compétitions récompenseront les meilleurs longs et courts métrages fictions, documentaires, de films en provenance d’Afrique et d’ailleurs.

Les soirées d’ouverture et de clôture se dérouleront à 19h30 au Palais des Congrès, respectivement les 19 et 26 juillet 2014.

Projections tous les jours de la semaine à l’IFC Yaoundé du 20 au 26 juillet
Dimanche 20 juillet à 14h, 17h, et 19h
Lundi 21 au vendredi 25 juillet à 10h (projections pour enfants), 14h, 17h et 19h
Samedi 26 juillet à 10h (projections pour enfants), 14h et 16h.



Sélection officielle

Compétition longs-métrages

Entre le marteau et l’enclume, de Amog Lemra (Congo, Brazzaville), Imbabazi: le pardon, de Joël Karekezi (Rwanda),
Villa 69, de Atyen Amin (Egypte),
Toiles d’araignées, de Ibrahima Touré (Mali),
C’est eux les chiens, de Hicham Lasri (Maroc),
Adios Carmen, de Mohamed Amin Benamraoui (Maroc),
Last flight to Abuja, de Obi Emelonye (Nigeria),
Confusion na wa, de Kenneth Gyang (Nigeria),
Dust & Fortunes, de Justice Chapwanya (Zimbabwe)
Des étoiles, de Dyana Gaye (Sénégal)
Ô Kilapy, de Zeze Gamboa (Angola)
Le bonheur d’Elsa, de Mariette Montpierre (Guadeloupe)

Compétition documentaire
Epopée de la musique gabonaise, Acte 3, de Joël Moundounga (Gabon)
Sans famille, de Pauline Mvele (Gabon)
Tango negro, les racines africaines du Tango, de Dom Pedro (France – Angola)
Le monde est comme ça, de Fernand Melgar (Suisse)
Can’t be silent, de Julia Oelkers (Allemagne)
We were rebels, de Katharina von Schröder et Florian Schewe (Allemagne/ Sud Soudan)
Bintou, de Simone Catharina Gaul (Allemagne /Burkina Faso)
Mille soleils, de Mati Diop (Sénégal)
Même pas mal, de Nadia El Fani (Tunisie)
Comme une feuille dans le vent, de Jean Marie Teno (Cameroun)
Les bottes du succès, de Mylène Ndoumbe (Cameroun)

Compétition Cameroun
Decoded, de Akim Macauley / Enah Johnscott
Far, de Ikechumu Oyaka
L’arme du crime, de Francis Tene
My gallery, de Enah Johnscott
Ntah’napi, de Ousmane Stéphane et Sergio Marcello
The african Guest, de Robert Larue et Enah Johnscott
U-turn, Kamwa Anthony / Ashu Egbe
Viri, de Takong Delvis et Enah Johnscott
The Benefactor, de Tikum Titus Akuro

Compétition Court Métrage
L’appel, de Patricia Kwende (Cameroun)
Le geste qui sauve, de Pierre Loti Simo (Cameroun)
Mémoire de sang, de Narcisse Wandji (Cameroun)
Bruits de jupon, de Henri Owono (Gabon)
Le lien, de James Callaghan Solefack (Cameroun)
Supra ticha, de Arman Njiongang (Cameroun)
Hold Strong, de Marius Bonfeu (Cameroun)
Jackpot, de Rostand Wandja et Nabe-Daone (Cameroun)
Le but (La cible), de Mounir Abbar (Maroc),
Margelle, d’Omar Mouldouira (Maroc),
Malédiction (The Curse), de Fayçal Boulifa (Maroc),
L’argent à tout prix, de Pauline Mvélé (Gabon)
Black Screen, de Nourdine Lakhmari (Maroc)
Mummy Lagos, de Kenneth Gyang (Nigeria)

Hommage au cinema marocain
A la recherche du mari de ma femme, de Mohamed Abderrahmane Tazi
La lune rouge, de Hassan Benjeloun
La mosquée, de Daoud Aoulad Syad
La 5ème corde, de Salma Bargach
Pegase, de Mohammed Mouftakir
Badis, de Mohamed Abderrahmane Tazi
Black Screen, de Nourdine Lakhmari
L’identité d’un front, de Hassan El Bouharrouti

Invités
Geneviève Nnaji, actrice nigériane
Imad Fejaj, Acteur marocain
Nour Eddine Sail, directeur du Centre cinématographique marocain (Ccm),
Mohammed Bakrim, Responsable du Centre Cinématographique Marocain (CCM),
Rachida Saadi, Productrice marocaine,
Salma Bargach, Réalisatrice marocaine,
Mohammed Abderrahman Tazi, Réalisateur marocain,
Hassan Benjelloun, Réalisateur marocain,
Daoud Oulad Sayed, Réalisateur marocain


Palmarès 2014
Ecran d’honneur (Prix Charles Mensah) : Nour-Eddine Saïl, Maroc
Ecran d’or : Adios Carmen (Mohamed Amine Benamraoui, Maroc)
Ecran du documentaire : Une feuille dans le vent (Jean Marie Teno, Cameroun).
Ecran du court-métrage : L’Appel (Patricia Kwende, Cameroun).
Ecran de la meilleure comédienne : Viviane Sidibé (Toiles d’araignées, mali).
Ecran du meilleur comédien : Nach (Dust and fortunes, Zimbabwée)
Prix de la Meilleure révélation féminine : Cynthia Elisabeth Ngono
Meilleur interprète masculin : Godlove Nkany Nkai
Prix du jury (Meilleur film camerounais de l’année) : Ntah’napi (Stéphane Ousmane et Sergio Marcello)

LIEUX
Palais des Congrès (projection du film d’Ouverture et film de clôture),
Institut français de Yaoundé,
Institut français de Douala,
Institut Goethe de Yaoundé
Salle de projection Sita Bella du ministère des Arts et de la culture (Minac),
Salle des conférences de la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS).

Président de l’association Ecrans Noirs : Bassek Ba Kohbio
Contact : +237 22 22 35 19