Événements

Journées du cinéma africain de Sarrebrück 2012
12ème édition

Français

(de) Die Afrikanischen Filmtage stellen das Filmschaffen der anglophonen und frankophonen Länder Afrikas vor, dazu führen eingeladene Regisseure und Filmexperten in die Kinokulturen des Kontinents und seiner Diaspora ein. Seit ihrer Gründung 2001 haben sich die Afrikanischen Filmtage zu einem fachbereichs- und hochschulübergreifenden Kultur- und Wissenschaftsprojekt weiterentwickelt und ihren festen Platz im Kulturleben von Stadt und Region eingenommen.

(en) Each year, a new edition of the African Cinema Festival introduces the work of’anglophone’ and’francophone’ African filmmakers, directors and critics are invited to introduce the various cinemas of the continent and its diaspora. Since its foundation in 2001, the African Cinema Festival has developed into an inter-departmental and inter-university media and research project and assumed a central place in the cultural life of the city of Saarbruecken as well as the larger (cross-border) region.

(fr) Les Journées du cinéma africain ont pour objectif de permettre à un large public une approche de la variété et de la qualité de la création filmique africaine. Comme depuis sa création en 2001, des films issus de pays et cercles culturels différents seront présentés (Maghreb, états de l’Afrique francophone et, depuis 2006, états anglophones de l’Afrique Anglophone). En complément des projections, des invités (réalisateurs et spécialistes du cinéma) permettent une approche plus poussée des cultures cinématographiques du continent.

PROGRAMME


Vendredi, 16 novembre 2012
19h00

Kino Achteinhalb, Nauwieserstr. 19, Sarrebruck

OUVERTURE DU FESTIVAL

Aujourd’hui (Today)

France/Sénégal 2011 [VO français sous-titrée anglais], 86 min.
Réalisateur : Alain Gomis

Aujourd’hui Satché doit vivre sa dernière journée. Il en est conscient et accepte sa destinée, bien qu’il soit en parfaite santé. Satché parcourt les rues de sa ville natale au Sénégal et observe tout ce qui l’entoure comme si c’était la première fois : la maison de ses parents, son premier amour, ses amis d’enfance, sa femme et ses enfants. Il est confronté au reproche sempiternel de ses proches : pourquoi n’est-il pas resté en Amérique, ce pays où l’attendait un avenir prometteur ? Lors de cette dernière journée, au cours de laquelle on s’occupe de lui avec beaucoup de tendresse et on le considère même comme un saint, il découvre également la méchanceté et la convoitise de ceux qui l’entourent. Son souvenir idéalisé se transforme alors en une réalité qui confine à la banalité, avant qu’il ne trouve finalement la paix…

Le chercheur et critique de cinéma Thierno Dia sera présent lors de la discussion.
L’Association Haus Afrika (Maison Afrique) vous invite à un pot après la présentation du film.


Samedi, 17 novembre 2012
20h00
Restless City
Nigeria/USA 2011 [VO anglais sous-titrée français], 85 min.
Réalisateur : Andrew Dosunmu

Djibril (Sy Alassane), un jeune homme de 21 ans, est venu à New-York pour vivre de sa passion : la musique. Mais, dans les premiers temps, il doit gagner sa vie autrement. Son job de coursier, la vente de cd gravés illégalement sur le marché noir, les salons de coiffure, les discothèques et les abris de fortune représentent son lot quotidien. Sa rencontre avec la sublime prostituée Trini ravive son ambition. Il reprend espoir et doit prendre des décisions difficiles…

Le comédien Sy Alassane et le réalisateur Andrew Dosunmu seront présents lors de la discussion.


Dimanche, 18 novembre 2012
20h00

O Último Voo do Flamingo
Le Dernier Vol du flamant rose

Mozambique/Portugal 2010 [VO portugais sous-titrée anglais], 90 min.
Réalisateur : João Ribeiro

Le film O Último Voo do Flamingo est une adaptation du roman du même nom de l’écrivain mozambicain Mia Couto.

Après des années de guerre civile, une mission de l’ONU est envoyée dans le petit village de Tizangara au Mozambique pour surveiller le processus de paix. Mais les cinq soldats mandatés périssent lors d’une explosion. Seuls leurs parties génitales et leur casque bleu ont été retrouvés. Massimo Risi, un lieutenant italien, est chargé de résoudre cette mystérieuse affaire. Avec le soutien de Joaquim, un traducteur local, Massimo se rend dans ce petit village et commence à mener son enquête. Très vite, il constate que les apparences sont trompeuses.

Le réalisateur sera présent lors de la discussion.

Lundi, 19 novembre 2012
20h00

Un pas en avant
Bénin/France 2010 [VO français sous-titrée anglais], 105 min.
Réalisateur : Sylvestre Amoussou

Un petit artisan disparaît, son frère, épicier, le recherche et… à sa grande surprise, tombe sur un détournement de l’aide humanitaire ! Quelqu’un se remplit les poches, mais qui ? En cherchant à répondre à cette question, il se retrouve embarqué dans une histoire abracadabrante.

Sous la forme d’une parodie, « Un pas en avant » ne parle pas seulement de la corruption et du détournement de fonds, mais également des livraisons d’armes qui entraînent souvent des guerres civiles. Il montre par ailleurs les retombées sur les sociétés africaines du travail des ONG, de ces missionnaires des temps modernes et d’autres décideurs institutionnels qui œuvrent en apparence pour le bien de l’humanité.

Le réalisateur sera présent lors de la discussion.

Mardi, 20 novembre 2012
20h00

Call Me Kuchu
USA 2012 [VO anglais sous-titrée anglais], 87 min.
Réalisatrices : Katherine Fairfax Wright & Malika Zouhali-Worrall

Des groupes religieux en Ouganda tentent de faire passer une loi contre l’homosexualité qui prévoit la suppression de la liberté pour les homosexuels et même la peine de mort dans des cas extrêmes.

Ce film retrace la vie de David Kato, un activiste homosexuel, et de ses alliés. Il fut le premier en Ouganda à assumer publiquement sa sexualité. Dans ce film se succèdent aussi bien des scènes de peur que des moments de joie. Des fanatiques chrétiens y tiennent des propos haineux et sarcastiques. Seul l’évêque Christopher Senyonjo prend le parti des persécutés de manière ferme. Lorsque Kato est retrouvé mort, abattu dans son lit, et que son enterrement engendre des tumultes, c’est encore lui qui bénira son cercueil et qui soutiendra ses proches en deuil.

Une militante du LGBT originaire de l’Ouganda sera présente lors de la discussion.

LIEU / VENUE
Kino achteinhalb

Nauwieserstr. 19
66111 Saarbrücken
tel.1 : +49 (0)681/3908880
fax : +49 (0)681/374668

Concept and organization 2011:
Lamine Conté, Sandra Duhem, Ute Fendler, Regina Greif, Jeanne Ruffing, Waldemar Spallek, Christoph Vatter, Soenke Zehle.