Événements

Tigritudes – prologue
Une immersion dans la création contemporaine du cinéma panafricain.

Français

Avant-premières, œuvres de patrimoine, séance jeune public, rencontres… pendant 3 jours, et en prélude d’un cycle complet* programmé début 2022, le Forum des images (Paris) baignera dans la richesse d’une cinématographie multiple, puissante et singulière.

« Le tigre ne proclame pas sa tigritude, il bondit sur sa proie et la dévore » déclarait en 1962, l’écrivain nigérian Wole Soyinka (prix Nobel de littérature), telle une estocade au mouvement de la négritude porté par Léopold Sedar Senghor et Aimé Césaire.

Dans le cadre de la Saison Africa2020, en co-production avec le Forum des images, les réalisatrices Dyana Gaye et Valérie Osouf présentent un aperçu de la multiplicité des formes et des propos qui irriguent les cinémas du continent africain.

Du Soudan à la Côté d’ivoire, du Lesotho à l’Egypte, en passant par l’Algérie et le Ghana, Tigritudes – Prologue fera résonner la création contemporaine (avant-premières La nuit des rois de Philippe Lacôte et L’indomptable feu du printemps de Lemohang Jeremiah Mosese, films d’art en partenariat avec Le Fresnoy – Studio national des arts contemporains, courts métrages jeune public en partenariat avec le Festival International du court-métrage de Clermont-Ferrand) avec des œuvres de patrimoine (Omar Gatlato de Merzak Allouache, Al Dhareeh de Altayeb Madhi).

Les séances seront accompagnées de rencontres avec les cinéastes, et d’un panel qui dialoguera autour de la porosité entre cinéma et arts visuels dans la création contemporaine panafricaine.

TIGRITUDES, le cycle
12 janvier – 27 février 2022


Tigritudes – Prologue dessinera les contours du cycle Tigritudes qui sera présenté dans la prochaine saison du Forum des images (du 12 Janvier au 27 février 2022).

Le cycle déploiera 115 films panafricains et afro-diasporiques (courts, longs-métrages, fictions, documentaires, films expérimentaux, animations) de 1956 (indépendance du Soudan) à 2021.
Un programme chronologique, accompagné de discussions transversales entre artistes et intellectuels de différents champs disciplinaires, de 2 master-classes et 6 leçons de cinéma, pour rendre compte de la circulation des formes et des idées sur le continent.
Une anthologie subjective