Evénements récurrents

Rencontres du Film Court à Madagascar (RFC)

Français

Déterminé à participer à la redynamisation de la création cinématographique malgache et à favoriser sa découverte par un large public, Rozifilms lançait en avril 2006 la première édition des Rencontres du Film Court à Madagascar.
L’initiative a d’emblée trouvé son public : 35 personnes ont ainsi répondu à l’appel à candidature en 2006, 27 personnes en 2007 et 34 personnes en 2008, alors que les séances de cinéma, les débats et les rencontres professionnelles qui complétaient la programmation du festival ont permis de vivre de grands moments de découvertes, de dialogues et d’échanges.
Le succès des précédentes éditions ne s’est pas arrêté là. En quatre ans, les courts métrages malgaches ont également acquis une visibilité internationale : une vingtaine de réalisateurs, producteurs ou directeurs de festivals étrangers ont été invités à l’occasion des Rencontres du Film Court, alors que de nombreuses projections de films malgaches ont été programmées en Europe, en Afrique, dans l’Océan Indien et en Amérique du Nord.
Fort de ce constat, et désireux de contribuer au développement de ce nouveau cinéma malgache en émergence, Rozifilms renouvelle l’expérience en organisant, en partenariat avec l’Association de réalisateurs IRIS et le Centre Culturel Français Albert Camus, la 4e édition des Rencontres du Film Court, qui se tiendra du 16 au 25 avril 2009.
Dans le cadre de la promotion de l’esprit d’échange et de dialogue entre les professionnels des pays proches et les jeunes réalisateurs malgaches, des professionnels du monde cinématographique seront invités pour intervenir et témoigner de leurs expériences et connaissances lors des ateliers et tables rondes organisés dans le cadre de ces Rencontres

PRESENTATION DU FESTIVAL

Pourquoi un festival de courts-métrages à Madagascar ? Le court métrage est caractérisé par la vitalité et l’indépendance. Ainsi, les mêmes modalités de travail (techniques et compétences) sont nécessaires pour aboutir à un résultat similaire au long métrage, tout en étant moins économiquement contraignant que le long métrage. Notre objectif est donc de développer des moyens nécessaires à la découverte des talents émergents à travers un festival de cinéma dédié au court métrage : les Rencontres du Film Court.
– Rétrospectives des précédentes éditions Depuis sa création en 2006, l’événement a pris une envergure nationale et internationale. Il est passé de deux jours à une semaine dès 2007 et cet essor rapide se reflète dans les chiffres de la programmation : 44 films diffusés en 2006, 105 films en 2007 et 155 films en 2008. De 2007 à 2008, sa fréquentation a également triplé, passant de 1500 à 4500 spectateurs. Des projections cinématographiques ont été organisées en salle et en plein air dans la capitale Antananarivo, auprès de certaines ONG et des établissements scolaires et d’enseignement supérieur de la ville.
Introduit lors des 3e Rencontres du Film Court, le premier Kabaret Kino à Madagascar a connu un franc succès. Les réalisateurs malgaches se sont emparés de ce mouvement québécois adepte du « Faire bien avec rien, faire mieux avec peu et le faire maintenant! ». 34 films ont ainsi été réalisés en 72h et diffusés lors d’une soirée spéciale.
Des tables rondes sont proposées chaque année pour donner la parole aux professionnels locaux et étrangers.
– Le développement du court métrage à Madagascar Les Rencontres du Film Court permettent aux jeunes réalisateurs malgaches de voir leurs films programmés dans des festivals de renommée internationale en Europe, en Afrique et même en Amérique du Nord.
Les Rencontres du Film Court servent également de tremplin pour des jeunes réalisateurs malgaches, pour la plupart autodidactes, en bénéficiant de formations dans des institutions prestigieuses telles que la FEMIS, les Ateliers Varan à Paris et l’ESAV à Marrakech.
Les Rencontres du Film Court développent des liens avec les professionnels de la zone. Ainsi, des projets de coproductions de courts-métrages ont vu le jour comme le projet « Une bouteille à la mer » entre Maurice, le Mozambique, Madagascar, l’Afrique du Sud et la Réunion.
Les Rencontres du Film Court initie des plans d’action de formation de longue durée aux techniques cinématographiques. Le premier des sept modules de formation a eu lieu en juillet 2008, le second en décembre 2008.