Fiche Film
Cinéma/TV Histoire/société
LONG Métrage | 2005
Et si Latif avait raison !
Joseph Gaï Ramaka
Titre anglais : And what if Latif were right!
Date de sortie en France : 01/01/2006
Pays concerné : Sénégal
Réalisateur(s) : Joseph Gaï Ramaka
Avec : Joseph Gaï Ramaka, Joseph Gaï Ramaka, Abdou Latif Coulibaly, Aïssata Tall Sall
Durée : 95
Genre : politique
Type : docu-fiction

Français

Cinq ans après la première alternance politique survenue au Sénégal…
Que reste-t-il des rêves nourris au soir du 19 mars 2000 ? Que reste-t-il de cette victoire conquise pas à pas, souvent au prix d’immenses sacrifices mais aussi de persévérance, de calme et de lucidité de tout un peuple ?

Omar Diop Blondin, Ibnou Diop, Omar Daff, Alhouseyni Cissé, seraient-ils morts pour rien ?

« Et si Latif avait raison ! » Il ne me restait plus qu’à retrouver les résonances et les traces de cette appétence de pouvoir qui gangrène la conscience des hommes ici bas.


Réalisateur : Joseph Gaï Ramaka

2006, Sénégal, documentaire, 1h35 min, vidéo, 2006



Festival Vues d’Afrique | Montréal, Canada
> Prix du Meilleur Documentaire

États Généraux du Film Documentaire | LUSSAS, France
> Sélection

The 13th New York African Film Festival | NEW YORK, France
> Sélection

English

Met het boek « Wade, un opposant au pouvoir » van Abdou Latif Coulibaly als uitgangspunt, onderzoekt de cineast het functioneren van de Senegalese democratie. Velen denken dat de regimewissel van 2000 niets aan de zeden heeft veranderd. Hooguit is er sprake van een versnelling in het tempo waarin de grondstoffen en rijkdommen van het land worden geplunderd. Deze plunderingsijver werd, terecht, veelvuldig aangeklaagd door de huidige machthebbers toen ze zelf nog in de oppositie zaten. Het wijdvertakte systeem van kleptocratie verschilt in niets van het Zaïre van Mobutu. Alleen viel er in Zaïre meer te jatten omdat het land meer natuurlijke rijkdommen heeft. Wat blijft er over van de dromen die door de machtswissel van 19 maart 2000 werden gevoed ?

Frans gesproken







Taking the book « Wade, un opposant au pouvoir » (Wade, an opponent in power) by Abdou Latif Coulibaly as a basis, the filmmaker looks at the way democracy functions in Senegal. Many people think the regime change in the year 2000 has had no effect. At the very most, the pace at which the country’s raw materials and riches are being plundered has increased. This zeal for plundering was frequently condemned by those currently in power when they were in the opposition – and rightly so. The complex system of kleptocracy is no different from Mobutu’s Zaire. The only thing is that there was more to pilfer in Zaire, because the country has more natural wealth. So what remains of the dreams fed by the change in power of 19 March 2000?





Festival Vues d’Afrique | Montréal, Canada
> Prix du Meilleur Documentaire

États Généraux du Film Documentaire | LUSSAS, France
> Sélection

The 13th New York African Film Festival | NEW YORK, France
> Sélection