La BD aux Seychelles : introduction

Print Friendly, PDF & Email

Tizan, Zann ek Loulou, le premier album seychellois, était entièrement en langue créole. Il date de 1981 et était signé par un Français, Paul Yerbic, coopérant. Ce premier album publié dans le pays restera… le seul ! En effet, petit Etat de l’océan Indien, les îles des Seychelles ne forment pas un grand pays de bande dessinée. Seuls quelques auteurs isolés se font remarquer par leur savoir-faire et leur talent. Peter Marc Lalande a sorti en 2005 Zak The garbage affair dont le tome 2 est sorti en 2008 (Opération kato nwar). Lalande avait été précédé, en 2003, par Raymond Du Buisson, qui avait publié un recueil de sketch : The lighter side of paradise. Le second tome est sorti en 2007. Les raisons en tiennent à la faible population du pays, son isolement géographique, l’absence d’éditeurs privés et le très faible nombre de librairies sur l’archipel. Comme souvent, les seules solutions viennent de l’extérieur. C’est le cas de Peter Lalande qui a publié deux fois à la Réunion : en 2006 chez ARS – Terres créoles : Humour naturel, vol. 1 : Poissons, couleuvres et tortues et en 2011 avec Des bulles dans l‘océan : Humour des Seychelles.

///Article N° : 10185

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire