La Jumelle

De Diabi Lanciné

Print Friendly, PDF & Email

Awa et Adama (Adam et Eve) sont des jumeaux très liés. Pour soutenir son frère scolairement moins brillant qu’elle, Awa (Nacky Sy Savané) vend son âme au féticheur Mousso (Gérard Essomba), sans se douter quelle sera ainsi confrontée à toutes les humiliations que peut subir la femme africaine.
Unanimement décrié par les cinéphiles, La Jumelle fut chaleureusement applaudi par le public populaire ouagalais. Rien d’étonnant : ce n’est pas du cinéma mais du roman-photo. L’académisme du cadre et l’éclairage concourent à la fixité de l’image ; les comédiens (qui ne sont pas en cause) récitent avec force mimiques un scénario théâtralisé à l’extrême, étalage de sentiments multipliant les thèmes à l’infini : mariage forcé, jalousie, excision, fétichisme, possession, infanticide… La musique illustrative n’est dès lors que collée sur des images figées ; les plans sont sans liens, les ellipses fantaisistes, les dialogues ampoulés, les zooms pénétrants et le didactisme pesant.

///Article N° : 844

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire