Le Cinéma Numérique Ambulant dans les villages d’Afrique

Depuis douze ans, ce réseau de diffusion itinérante de films africains parcourt des chemins escarpés pour aller à la rencontre des habitants des villages, contribuer à former et à fidéliser un public pour les salles de cinéma. Il gère quinze unités de projections au Bénin, au Burkina Faso, au Cameroun, en France, au Mali, au Niger, au Sénégal et au Togo. À l’occasion du Fespaco 2013, le CNA organise cinq jours de projections-débats pour revisiter les classiques du cinéma africain qui ont connu un succès populaire.

Le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) constitue un moment important pour le Cinéma Numérique Ambulant (CNA) qui, depuis sa création en 2001, prend part aux manifestations culturelles d’envergure en Afrique et en Europe à travers diverses activités. Pour la cinquième fois consécutive, le CNA participe au Fespaco du 23 février au 2 mars 2013. Pour cette 23e édition, le CNA initie, en partenariat avec le festival, le projet Fespaco classique. Il s’agit d’organiser des soirées de projection-débat autour de cinq “classiques” du patrimoine africain (Yaaba, Quartier Mozart, Tasuma, le feu, Gito l’ingrat) qui ont connu du succès lors des projections dans les villages. Le débat est animé par les réalisateurs et acteurs des films qui parlent du contexte de leur création, des critiques de cinéma qui analysent les films projetés par rapport à d’autres du même genre et des animatrices du CNA qui témoignent de l’accueil de ces films dans les v...

Connectez-vous pour lire la suite de l'article...
Si vous avez déjà un compte client sur Africultures vous pouvez saisir vos paramètres d'identification :

Si vous n'êtes pas encore abonné à la revue AFRICULTURES, vous pouvez le faire en cliquant sur Adhérer.
Partager :

Laisser un commentaire