Ma vie en plus (It’s my Life)

De Brian Tilley

Print Friendly, PDF & Email

Ce documentaire de la série « Steps for the future » (www.steps.co.za) suit pas à pas Zackie Achmet, un activiste sud-africain d’origine indienne dans sa lutte contre les industries pharmaceutiques pour légaliser les médicaments génériques dans le traitement du sida. La préparation du retentissant procès rythme sa vie, ponctuée de visites chez le médecin qui le met en garde : Achmet, atteint du sida, refuse de prendre les antiviraux qui le sauveraient tant que ceux-ci ne sont pas à la disposition de tous dans les hôpitaux sud-africains. On sait qu’après que le procès contre les laboratoires pharmaceutiques ait été gagné, le gouvernement sud-africain a décidé de ne pas rendre les génériques accessibles, officiellement parce qu’ils auraient trop d’effets secondaires et seraient dommageables à la santé publique… Cela aussi, le film le montre, le découragement après la victoire, et toujours cet aspect personnel d’un homme qui va jusqu’au bout, qui met sa vie en cause pour donner du poids à sa lutte. Achmet est ainsi un de ces héros modernes qui, sans se mettre en avant mais sans le cacher, accordent radicalement leur vie avec leurs idées.
Le film est rythmé, efficace dans son alternance de passages personnels et d’interventions publiques. Il joue sur le suspens du procès pour accrocher le spectateur, si bien qu’on danse avec eux lorsque les labos retirent la plainte qui empêchait le développement des génériques. Un placard final donne la mesure de la gravité de l’action entreprise par les séropositifs sud-africains : « Durant le temps de réalisation de ce film, 200 000 Sud-africains sont morts du sida ».

///Article N° : 3048

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire