Fiche Personne
Réalisateur/trice Producteur/trice Scénariste Militant/e

Iara Lee

Brésil, Corée du Sud

Français

Née en 1966.
Iara Lee est une réalisatrice et militante brésilienne dont les parents sont d’origine coréenne. Elle est la fondatrice de la Fondation Caipirinha, une organisation qui promeut la solidarité mondiale et soutient la paix dans un esprit de justice.

Iara Lee – Biographie (Officielle)
Iara Lee, cinéaste militante brésilienne d’origine coréenne, poursuit actuellement une variété de projets touchant à la diplomatie des arts et de la culture, dont un documentaire long métrage, sous la bannière CULTURES DE RÉSISTANCE, initiative qu’elle a lancée et qui inclut de multiples artistes et auteurs de changement dans le monde. Le film « CULTURES DE RÉSISTANCE » (2010) encourage la prévention des conflits et leur résolution par l’engagement créatif.

Iara Lee est membre du Conseil du président de International Crisis Group/ICG, du Conseil des conseillers de la National Geographic Society et membre du Conseil d’administration de Pyongyang University of Science and Technology (PUST), la première et seule université de Corée du Nord dont le corps enseignant sera entièrement composé d’universitaires internationaux.


Iara Lee – Filmographie

CULTURES DE RÉSISTANCE, 01:12:22, couleur (2010)
En 2003, à la veille de la guerre d’Irak, la réalisatrice Iara Lee a entrepris un voyage pour mieux comprendre un monde de plus en plus conflictuel, et qui lui semblait voué à l’autodestruction. Ses voyages l’ont emmenée sur cinq continents où, en quelques années, elle a rencontré un nombre croissant de gens qui consacraient leur vie à promouvoir le changement. Ceci est leur histoire. De l’IRAN, où graffiti et rap sont devenus instruments d’opposition au régime, en passant par le BRÉSIL, où des musiciens vont à la rencontre des enfants des bidonvilles et transforment les fusils en guitares, pour finir dans les camps de réfugiés PALESTINIENS au LIBAN, où photographie, musique et cinéma ont donné une voix à ceux que l’on entend rarement, CULTURES DE RÉSISTANCE explore comment art et créativité peuvent se transformer en munitions dans la bataille pour la paix et la justice.


COURTS MÉTRAGES (2008-2010)

Au cours des récentes années, avec son travail focalisé avec constance sur la résistance créative dans le monde, Iara a donné à beaucoup de son matériel filmique la forme de courts métrages destinés à faire valoir des campagnes ou des militants particuliers. Dans un film, elle a mis en relief les efforts d’une organisation pour faire mieux connaître au niveau international le conflit rarement évoqué, vieux de quinze ans, en République démocratique du Congo. Dans un autre, elle a interviewé des artistes qui s’opposent à la perception des Iraniens comme un peuple violent et appelle à une interaction plus paisible avec les puissances étrangères. Dans d’autres, elle a attiré l’attention sur l’usage perpétué des bombes à fragmentation, ces armes barbares qui remontent à l’ère de la Guerre froide, et exposé les talents d’artistes hip-hop politiquement impliqués se dressant en solidarité avec le peuple palestinien. A travers son engagement en faveur de la justice sociale, Iara a réalisé de nombreux courts métrages qui exposent et mettent en valeur le travail de pacifistes exemplaires et sinon méconnus.

– International Campaign to Ban Cluster Munitions, 05:24
– Gaza Fishing Under Siege, 03:45
– Congo Week, 03:25
– A Day with Lowkey & Shadia Mansour, 06.23
– Skateistan!, 02:34
– Love Boat or Hate Boat? An Interview with IHH, 05.23
– Hands Off Gaza, 04:40
– Gaza Freedom March, 10:16
– Resistance Artist Katibe 5, 03:20

BENEATH THE BORQA in Afghanistan, 12 minutes, couleur (2001)

En 2001, les projets de Iara se sont étendus au militantisme pour les droits de l’homme via les arts et la culture. Faisant de la cause des femmes afghanes son engagement premier, Iara vise à alerter la communauté mondiale sur l’apartheid selon le sexe qui prévaut sous le régime taliban, où les femmes ont perdu tous les droits humains fondamentaux. Avec ce court métrage présentant des interviews sincères de réfugiés afghans, nous espérons augmenter la prise de conscience et promouvoir l’action.



MODULATIONS – CINÉMA POUR L’OREILLE, 74 min, couleur (1998)

En suivant l’évolution de la musique électronique, ?Modulations’ révèle l’un des développements artistiques les plus profonds du 20e siècle. Naviguant d’un compositeur d’avant-garde à l’autre, des drones innovateurs du synthétiseur de Kraftwerk à l’euro-disco glacial de Giorgio Moroder et l’électro-funk d’Afrika Bambaataa, ?Modulations’ célèbre, reprend et éclaire les dérives nomades du son techno. Présentant un étonnant collage d’interviews, d’images avant-gardistes, d’enregistrements en studio et live, ?modulations’ avance au rythme énergique et innovateur de la musique.

PLAISIRS SYNTHÉTIQUES, 83 min, couleur (1996)

?Plaisirs synthétiques’ était à l’origine un court métrage ayant pour sujet un parc aquatique couvert au Japon, qui évolua jusqu’à englober toutes choses artificielles – paysages, beauté, sexe et intelligence. Ce film de 83 minutes est passé dans plus de 50 festivals dans le monde entier, et a été distribué et accueilli avec enthousiasme dans plus de 70 villes des Etats-Unis (distribué indépendamment par caipirinha productions). Que ce soient des critiques du ?NY Times’, du ?SF Chronicle’, de ?Wired Magazine’, entre autres publications, tous ont salué ce film comme fascinant, intellectuellement stimulant et même effrayant.

ARCHITETTURA,
Installation filmique mixed-media

« Tower of Winds », « Terminal Happiness », « Enclosed Nature », « Monumental Minimalism »
En conjonction avec la série de CD « Architettura » sur Caipirinha Music, ces films s’efforcent de trouver une synergie entre musique, film et architecture contemporaine en ces temps de globalisation. Les films visent le minimalisme, la pureté et la transparence, là où des constructions sans texte visent à réévaluer les notions conventionnelles d’espace, de temps et de contexte.

English

Iara Lee, a Brazilian of Korean descent, is an activist, filmmaker, and founder of the Caipirinha Foundation, an organization that promotes global solidarity and supports peace with justice projects. Iara is currently working on a variety of initiatives, grouped under the umbrella of CulturesOfResistance.org, an activist network that brings together artists and change-makers from around the world. At the center of these initiatives is a feature-length documentary film entitled CULTURES OF RESISTANCE, which explores how creative action contributes to conflict prevention and resolution.

As an activist, Iara has collaborated with numerous grassroots efforts, including the International Campaign to Ban Cluster Munitions, the Conflict Zone Film Fund, the New York Philharmonic’s groundbreaking 2008 music for diplomacy concert in North Korea. More recently in May 2010, Iara was a passenger on the MV Mavi Marmara, a passenger vessel in the Gaza Freedom Flotilla which was attacked in international waters by the Israeli navy, leading to the murder of nine humanitarian aid workers. Among the many people who recorded the events on that ship, her crew was one of the only to successfully hide and retain most of the raid footage, which she later released to the world after a screening at the UN. Iara is very dedicated to the support of Gazan civilians who have been victims of war crimes committed by the Israeli military during « Operation Cast Lead » and who suffer from the Israeli government’s ongoing acts of collective punishment.

At the onset of the Iraq war in 2003, Iara, eager to understand the conflict better, decided to travel and live in the MENA region (Middle East & North Africa). While residing in Lebanon in 2006, Iara experienced firsthand the 34-day Israeli bombardment of that country. Since then, moved by that experience, she has dedicated herself to the pursuit of a just peace in the region, and is an enthusiastic supporter of those initiatives which strengthen adherence to international law in enforcing human rights. In 2008 Iara lived in Iran and supported a number of cultural exchange projects between that country and the West with the goal of promoting arts & culture for global solidarity.

From 1984 to 1989 Iara was the producer of the Sao Paulo International Film Festival. From1989-2003 she was based in New York City, where she ran the mixed-media company Caipirinha Productions to explore the synergy of different art forms (such as film, music, architecture, and poetry). Under that banner, Iara has directed short and feature-length documentaries including Synthetic Pleasures, Modulations, Architettura, and Beneath the Borqa.

Iara Lee is a member of the President’s Council of The International Crisis Group (ICG) and the Council of Advisors of the National Geographic Society, as well as a trustee to the Pyongyang University of Science and Technology (PUST), North Korea’s first and only university whose faculty will be entirely composed of international professors.
Films(s)